Commission mixte avec le Mozambique

Date: 11 janvier 2013

Le 19 décembre 2012, le nouveau Programme indicatif de coopération d’un montant total de 55 millions d’euros a été signé entre la Belgique et le Mozambique pour la période 2013-2017. L’enveloppe bilatérale a ainsi légèrement diminué par rapport au précédent Programme indicatif de coopération (PIC) en raison de problèmes liés à la mise en œuvre du PIC 2008-2012 en cours et des mesures budgétaires actuellement imposées au gouvernement belge, qui entraînent une réduction du budget attribué à la coopération au développement pour 2013. Un budget complémentaire de 11,3 millions d’euros est toutefois prévu pour le Mozambique, au profit du programme de sécurité alimentaire du Fonds belge pour la Sécurité alimentaire dans la province de Gaza.

Le nouveau programme de coopération est axé sur deux secteurs.

L’aide apportée au secteur agricole (auquel un montant de 25 millions d’euros a été alloué) se concentrera sur l’élevage. La décision d’octroyer cette aide par le biais d’une aide budgétaire sectorielle dans le secteur de l’agriculture sera prise à la mi-2013 et dépendra de certaines conditions: un plan d’action de développement sectoriel bien pensé et opérationnel pour le secteur agricole, la présence de plusieurs donateurs octroyant une aide budgétaire dans ce secteur et l’existence de mécanismes de gestion et de contrôle qui fonctionnent bien en matière de finances publiques.

Par ailleurs, une aide continuera d’être octroyée au secteur énergétique (19 millions d’euros), axée sur les énergies nouvelles et renouvelables.

Le Gouvernement flamand concentre son programme sur les soins de santé (secteur dans lequel la collaboration fédérale ne sera plus active dans le cadre de ce PIC), de manière à assurer la complémentarité entre la coopération au développement fédérale et flamande.

La Coopération belge au développement n’attribuera plus d’aide budgétaire générale car cette modalité de financement sera plutôt mise en œuvre par des donateurs spécialisés bilatéraux et multilatéraux.

Dans ses interventions, la Belgique continuera de suivre l’agenda d’efficacité de l’aide. Égalité des genres, environnement et climat ainsi que bonne administration sont les thèmes transversaux auxquels une attention sera accordée lors de la réalisation du PIC. La concentration géographique dans les secteurs du nouveau PIC n’a pas encore été définie. Cette définition sera établie à un stade ultérieur en concertation avec les plans de développement et d’action du gouvernement, ainsi qu’en complémentarité avec d’autres donateurs.

Dans le cadre du nouveau programme de bourses, des accords-cadres axés sur l’augmentation de la capacité en "ressources humaines" dans les secteurs prioritaires et sur le renforcement des capacités institutionnelles du pays seront conclus avec des institutions sélectionnées.

Un soutien des capacités sera également octroyé via un Fonds de soutien des capacités institutionnelles à mettre en place.

Le nouveau PIC 2013-2017 a également accordé de l’attention aux activités et programmes des acteurs belges non gouvernementaux présents au Mozambique, plus précisément à la possibilité de développer un projet de synergie et de le mettre en œuvre par les secteurs bénéficiant du soutien de la coopération bilatérale.

FacebookLien externe TwitterLien externeFlickrLien externeVimeoLien externe

Liens presse


Pour rester au courant de la politique étrangère belge:

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion

Abonnez-vous au flux RSS de ce site web