Conseil aux voyageurs Bénin

Carte Benin
Date: 21 août 2014
Toujours valable le 3 septembre 2014

Dernière mise à jour

La vigilance est de mise.

Sécurité générale

Le Bénin est un pays paisible et stable. Cependant, des cas d'agressions ont été signalés, aussi bien en ville que le long des routes. Le Bénin a plus de 3.000 km de frontières communes avec quatre pays, tous à faible densité de population. Comme le Bénin est un pays de transit vers ses grands voisins Nigéria, Mali via le Burkina Faso et le Niger, le transit des étrangers y est important.

Le long des routes RNIE à proximité des frontières du Togo, Burkina Faso, Nigéria, sur les tronçons où la population est faible et la végétation plus dense (zones boisées), des cas de « coupeurs de routes » (braquage suivi de vols de voiture, incluant le vol de voitures de luxe) se produisent régulièrement : sur la route RNIE 1 à proximité de la frontière avec le Nigéria ; dans la ville de Cotonou située à 30 km de du poste frontalier de Kpake ; sur la RNIE2 au sud de Bohicon et entre Dassa et Tchaourou ; sur la RNIE 3 à proximité de Porga et tout le long de l'axe Kpataba /Djougou, longeant la frontière togolaise.

Vu la porosité des frontières, la faiblesse des moyens policiers, le manque de coordinations policières (pas de droit de poursuite), des zones de non-droit se développent le long des frontières et particulièrement au nord (Burkina - Niger) et dans le sud-est (Département des plateaux) aux frontières du Nigeria. Le banditisme sévit et menace les populations locales obligeant les Etats à mener des opérations « coup de poing » musclées pour restaurer l'autorité de l'Etat. Des échanges de coups de feu ne sont malheureusement pas rares.

Comme tous les pays de transit possédant de faibles moyens de contrôle, et, qui plus est, relié à la mer, le crime organisé utilise les routes de transit pour mener ses trafics en tous genres : drogues, armes et munitions de petits calibres, émigration clandestine, êtres humains.

On a signalé une recrudescence des braquages par des bandes armées sur les routes nationales et ce en général la nuit.

Il est demandé aux ressortissants belges de faire preuve d’une vigilance accrue et de ne pas courir de risques inutiles. Il est déconseillé de se déplacer de nuit – à pied ou en véhicule – et de se promener seul dans les endroits isolés.

Il est également conseillé de signaler sa présence aux forces de sécurité (gendarmerie ou police) si l’on doit séjourner dans des zones isolées ou à faible densité de population, telles que les parcs nationaux et les zones frontalières.

Ces derniers temps, à Cotonou, il a été constaté une recrudescence de vols commis par des malfaiteurs se faisant passer pour des policiers. Cela se passe généralement près des hôtels ou des restaurants fréquentés par les expatriés. Sous prétexte d’un contrôle, le portefeuille est subtilisé et le malfaiteur prend la fuite.

Il convient donc de s’assurer de l’identité du policier lors d’un contrôle, de ne pas sortir avec des documents inutiles (la carte d’identité suffit) ou des sommes d’argent élevées, de ne pas donner d’argent et d’observer les règles élémentaires de prudence lors de ses déplacements, surtout en soirée.

Il est également rappelé que les Forces de l’Ordre ne peuvent pas vous réclamer de l’argent suite à une infraction, sans un reçu clairement numéroté délivré par leur administration.

En cas de problèmes, prendre immédiatement contact avec le n° de téléphone de garde de l’ambassade de Belgique (+229 97 97 01 60).

Criminalité

En ville, il s'agit en général de cas de petites criminalités (agressions dans les rues le soir, sur des personnes se promenant seules ou en petit groupe).

Il est donc important de suivre les conseils de sécurité suivants :
• éviter certains quartiers de Cotonou la nuit : la zone portuaire, le long des voies ferrées du centre-ville, les plages, les « quartiers chauds » (Joncquet) ;
• ne pas porter de sacs à mains ou de bijoux dans les lieux très fréquentés (marché Dantokpa, vols à la tire) ;
• n'avoir sur soi que de petites sommes en argent liquide et éviter de manipuler beaucoup d'argent en public.
• être prudent sur les plages de Cotonou qui sont peu sûres la nuit ;
• ne pas s'attarder en bordure des zones frontalières afin de réduire les risques de vols ;
• éviter les invitations de parfaits inconnus et la consommation de denrées (boissons, repas, autres) offertes par des amis de « circonstances ».
• informer vos amis, connaissances ou responsables sur place de vos déplacements et de leur durée.

Fraude par internet

Beaucoup de compatriotes sont l’objet d’arnaques par Internet, allant souvent de pair avec un vol d’identité. Ne réagissez jamais de manière émotionnelle et naïve et n’envoyez jamais d’argent. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter cotonou@diplobel.fed.be ou cotonou@consulatbelgique.org.

Un autre phénomène courant est le scam par des « amis virtuels ». Souvent on rencontre la personne, qui se présente comme une américaine-européenne ou une nord-américaine, sur Internet (sans l’utilisation de webcam). Une fois qu’on s’est lié d’amitié avec cette personne, cet ami est appelé au Bénin pour des raisons professionnelles, où il rencontre de nombreux problèmes : allant de vols, accidents d’hospitalisation, des problèmes avec la police et autres autorités locales à la combinaison de ce qui précède. Il/elle va vous demander de transférer de l’argent de toute urgence afin de payer l’hôpital, la police ou les agents d’immigration,…

La propagation d’Internet et des sites de rencontre a conduit à une nouvelle forme d’actions visant à profiter: l’arnaque aux sentiments. Une personne fait croire qu’elle est éprise dans le seul but de pouvoir émigrer en Europe ou soutirer de l’argent.

Méfiez-vous des hommes et femmes déclarant rapidement leur flamme et qui veulent vous accompagner ou vous rendre visite après quelques mots échangés sur Internet.

Bien souvent ces personnes ont plusieurs profils différents sur différents sites de rencontre pour augmenter les chances de trouver un partenaire, et sont motivés par le profit plutôt que par les sentiments !

Transport

Sécurité: info routière

En cas d'accident de circulation avec dégâts corporels, il est conseillé de ne pas s'arrêter et de rejoindre le commissariat ou le poste de gendarmerie le plus proche et d'informer immédiatement le consulat ou poste diplomatique dans les plus brefs délais. Il faut toujours se plier aux injonctions des forces de l'ordre en ville ou lors de barrages routiers, d'avoir toujours sur soi une pièce d'identité, son permis de conduire si vous êtes au volant et veiller à ce que les documents du véhicule soient en ordre (contrôle technique, assurances).

Pour des raisons de sécurité routière il est formellement déconseillé de circuler la nuit sur les routes et les pistes. Bon nombre de véhicules roulent sans feux et avec des freins défectueux. La méconnaissance du code de la route est flagrante et c'est la loi du véhicule le plus lourd qui est d'application.

Il est déconseillé de se déplacer en mototaxi sans casque, qui d'ailleurs est obligatoire.. La capacité des hôpitaux à stabiliser un blessé de la route n'est pas garantie.

Sécurité: info aérienne

Un certain nombre de compagnies aériennes du Bénin sont reprises dans la liste « noire » de la Commission, ces dernières sont reprises sur le site suivant :
http://ec.europa.eu/transport/air-ban/doc/list_en.pdfLien externe

Sécurité: info côtière

Les actes de piraterie ont tendance à se multiplier au large des côtes de l’Afrique de l’Ouest. Le Bureau Maritime International (IMB) considère que les risques de pirateries se situent à proximité des voies d'accès aux différents ports notamment du Nigéria, du Ghana et du Bénin.

Sécurité: info ferroviaire et bus

http://www.routard.com/guide/benin/1503/transports.htmLien externe

Climat et catastrophes

Climat et phénomènes météorologiques

Au nord du pays le climat est tropical avec alternance d'une saison sèche et d'une saison des pluies (mai à octobre). Au sud, climat subéquatorial avec deux saisons des pluies (mars/juillet et septembre/octobre). Au centre, climat plus sec.

Catastrophes naturelles

Les pluies assez importantes de ces dernières années contribuent au gonflement des cours d’eau (ruissellement Nord/Sud) et provoquent d’importantes inondations. Les systèmes d’écoulement/évacuations des eaux étant soit inexistant soit mal conçus, on assiste à de véritables montées des eaux, avec des conséquences néfastes pour les agriculteurs, les habitants des zones humides et le transport en général.

Si une catastrophe ou un évènement imprévu se produit pendant leur séjour, les voyageurs sont invités à prendre contact au plus vite avec leur famille ou amis en Belgique pour les informer de leur situation. Si les communications avec l'étranger sont impossibles, ils s'adressent aux services de l'ambassade ou du consulat de Belgique le plus proche.

Les informations supplémentaires sont disponibles sous la rubrique « Problèmes de sécurité » de l’avis de voyage général de ce site.

Santé et hygiène

Les informations supplémentaires sont disponibles sous les rubriques « Avant le départ » et « Pendant le voyage » de l’avis de voyage général de ce site.

Coûts/infrastructure soins médicaux

La ville de Cotonou dispose d'un Centre Hospitalier Universitaire et d'un certain nombre de cliniques privées correctement équipées et disposant d'un personnel médical compétent. L'hôpital d'instruction des armées est très certainement le plus compétent mais sa capacité d'accueil est faible. Il est peu connu de la communauté expatriée. Le Bénin n'est pas en mesure de garantir la permanence et la sécurité des transfusions sanguines (VIH). Il est vivement conseillé de s'assurer de la stérilité du matériel employé lors de prélèvements ou d'analyses. Il est conseillé d’emporter une pharmacie de secours dûment remplie !

Vaccins et médicaments

Seule la vaccination contre la fièvre jaune est exigée pour tous les voyageurs âgés de plus d'un an. Tous les voyageurs en Afrique, quelles que soient la durée et les circonstances de séjour, doivent être protégés contre l'hépatite A. La vaccination contre la fièvre typhoïde est également conseillée ainsi qu'une mise à jour des vaccins contre la polio, le tétanos et la diphtérie. Afin d'obtenir d'autres précieux conseils d'ordre sanitaire et les éventuelles vaccinations nécessaires, il est recommandé de s'adresser à son médecin et/ou à un centre de médecine de voyage et de consulter les sites de l’Institut de Médecine Tropicale (www.itg.beLien externe ) , l’OMS (www.who.int/frLien externe ) et le logiciel Tropimed (www.tropimed.chLien externe ).

Malaria

Le malaria est endémique au Bénin.   Il est fortement conseillé de dormir sous une moustiquaire, d'utiliser des produits anti-moustiques contenant du DEET et de prendre un produit prophylactique pour les courts séjours. En fonction de votre état général, votre médecin vous indiquera le type de traitement le mieux adapté.

Dengue

La dengue est une maladie endémique (parfois mortelle) et apparaît en saison pluvieuse, la prévention de jour comme de nuit contre les moustiques est conseillé (répulsif, habillement long).Plusieurs cas ont été signalés cette année.

Diarrhée du voyageur

Les mesures visant à prévenir la diarrhée du voyageur, telles le lavage des mains et la désinfection de l'eau potable, sont essentielles. Dans le traitement de la diarrhée, il est primordial de prévenir et de traiter la déshydratation. Pour prévenir la déshydratation, on peut utiliser des solutions salines spéciales, disponibles en pharmacie. Il vaut mieux éviter les anti-diarrhéiques en vente dans les pharmacies locales ; ceux-ci sont le plus souvent inefficaces voire même dangereux.

Méningite

Dans la région nord du pays, le risque de méningite existe pendant la période de novembre/décembre à février/mars (Harmattan). Il est utile de se vacciner en cas de contacts étroits avec la population locale.

Fièvre jaune

Vaccin exigé pour tous les voyageurs âgés de plus d'un an.

SIDA, hépatites B et C

Les maladies sexuellement transmissibles sont très répandues au Bénin. Il est indiqué de se protéger.

Bilharziose

Ne vous promenez pas pieds nus dans des eaux stagnantes. Il faut se baigner uniquement dans les zones indiquées des plages béninoises et éviter les eaux stagnantes (filaire, bilharziose, cécité des rivières).

Grippe aviaire

Jusqu'à présent, ni l'Organisation mondiale de la Santé ni le SPF Santé publique n'émet aucune restriction en matière de voyages vers quelque destination que ce soit en raison de la grippe aviaire. Par contre, certaines mesures de précaution sont toujours recommandées afin de réduire les risques potentiels de contact avec le virus de la grippe aviaire : éviter le contact avec de la volaille ; ne consommer que des produits de volaille - viande, œufs - bien cuits ; lavage fréquent des mains.

Pour « Tout savoir sur Influenza », cliquez ici. Des informations complémentaires ainsi que les actualisations ayant trait à la grippe aviaire peuvent être obtenues sur les sites Internet du S.P.F. de la Santé publique ou influenzaLien externe , de l'Organisation Mondiale de la SantéLien externe , de l'Agence fédérale belge de sécurité alimentaire (AFSCALien externe ) ou de l'Organisation internationale des épizootiesLien externe .

Choléra

Des cas de choléra ont été signalés dans la région de Toffo-Allada (Sud du Bénin).
L’épidémie ne s’étend pas mais il est conseillé aux voyageurs de suivre les règles élémentaires d’hygiène (se laver, se désinfecter les mains fréquemment).
Il est aussi recommandé d’être très prudent en consommant de l’eau (uniquement en bouteilles ouvertes devant vous) et de ne pas ingérer de nourriture peu cuite ou vendue au bord des routes.

législation locale

En tant que visiteur du pays, vous êtes soumis aux lois locales, tout comme les autochtones.

Drogues

L'usage, la détention, le transport, la revente, le trafic et l'incitation à la vente de stupéfiants, sont réprimés, y compris le cannabis. Une législation en ce domaine prévoit des peines pouvant aller jusqu'à 20 ans d'emprisonnement. Il n'y a pas de législation particulière relative à l'alcool.

Photographie

Avant de prendre des photos, il est vivement conseillé de demander l'autorisation préalable des personnes qui seraient dans le champ de vision. Cependant, il est interdit de photographier, les aéroports, les installations militaires et les sites industriels.

Sexualité

La majorité sexuelle au Bénin est de 21 ans.

Us et coutumes

Les voyageurs sont invités à respecter les traditions et les coutumes locales.

Divers

Nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que le Bénin connaît une production et vente de contrefaçons. Dans la plupart des pays de l'UE, l'achat de contrefaçons est un acte illégal. Les voyageurs qui rentrent en Belgique après un séjour en dehors de l'UE peuvent être contrôlés. Les contrefaçons sont alors confisquées et le voyageur se voit infliger une amende allant de 50 à 20.000 euros.

Infos pratiques

Documents, monnaie, communication

Tous les documents de voyage nécessaires sont mentionnés sous la rubrique « Documents de voyage » de l’avis de voyage général de ce site.

Permis de conduire

Tout voyageur peut conduire un véhicule muni d'un permis de conduire belge ou international, mais le permis international est exigé pour passer les frontières. Les forces de police effectuant des contrôles routiers réclament cependant de plus en plus souvent l’international, il est donc conseillé de s’en munir pour éviter des tracasseries inutiles.

Modes de paiement

En cas de perte, vol ou fraude d’une carte bancaire / carte de crédit, contactez immédiatement Card Stop au numéro (00 32 70 344 344). La carte Visa est utilisable pour les retraits d'argent (BOA, SGBE) ou pour les paiements dans certains hôtels et supermarchés. La monnaie du pays est le franc CFA. Veuillez consulter votre banque ou votre agent de change pour connaître le cours de change.

Assurances

Il est absolument indispensable de souscrire, avant le départ, une assurance complémentaire soins de santé, assistance judiciaire et rapatriement. Vous êtes prié de vérifier si l'assurance fournie par votre mutualité couvre suffisamment les risques liés à votre destination et façon de voyager. Tenez compte du fait que cette assurance échoit après un séjour de 3 mois.

Les informations supplémentaires sont disponibles sous la rubrique « Assurances voyage » de l’avis de voyage général de ce site.

Communication

Téléphone et GSM fonctionnent en général dans tout le pays, le réseau international est généralement accessible dans les villes, non sans problèmes ponctuels. Le roaming est de bonne qualité avec les opérateurs Mobistar, Proximus et Base.

Assistance consulaire

En cas de problèmes sérieux imprévus à l'étranger, les Belges peuvent faire appel à l'ambassade et au Consulat de Belgique. Une assistance consulaire est donnée aux compatriotes ayant invoqué en vain une aide des autorités locales (police locale), de sociétés de service privées (banque, agence d'assurance) ou de leur propre famille, et ne pouvant plus que se diriger vers une représentation diplomatique ou consulaire belge. Cette assistance est terminée dès que les voyageurs peuvent poursuivre leur voyage par leurs propres moyens.

Il est vivement conseillé à tous les Belges de passage ou qui s'établissent au Bénin de signaler leur présence et la durée de leur séjour auprès du Consulat belge à Cotonou (voir coordonnées rubrique Ambassade belge au Bénin).

Les informations supplémentaires sont disponibles sous la rubrique « Belges en détresse » de l’avis de voyage général de ce site.