Conseil aux voyageurs Cap-Vert

Carte Cap-Vert
Date: 13 octobre 2014
Toujours valable le 22 novembre 2014

Dernière mise à jour

A condition de respecter les précautions d'usage, il est généralement possible de voyager au Cabo Verde en sécurité.

En raison de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, le Cabo Verde a interdit l’accès à son territoire pour tous citoyens étrangers, non-résidents, ayant séjourné dans les trente derniers jours dans un des pays où il y a une transmission intense du virus, notamment au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée.

Sécurité générale

Le Cap Vert semble connaître une certaine dégradation, bien que très limitée, des conditions de sécurité (vols à l'arraché, cambriolages, quelques homicides heureusement en nombre très réduit), notamment dans la capitale Praia et dans les lieux touristiques (Mindelo, Boa Vista, Sal). Il importe de relativiser la vague de criminalité, en comparaison par exemple avec d'autres pays africains. Sa recrudescence est principalement due au développement du trafic de stupéfiants et à l'immigration en provenance du continent africain.

Bien que les autorités de l'archipel aient pris plusieurs mesures afin d'endiguer cette progression de la criminalité, il est recommandé d'être vigilant en toutes circonstances et de suivre les recommandations normales de sécurité.

Il convient aussi de mentionner le danger potentiel que représentent les plages du Cap Vert, en raison de forts courants et de vagues puissantes.


Criminalité

Les vols à l'arraché, les cambriolages étant un risque potentiel, les voyageurs sont priés de suivre les conseils suivants :
Conserver dans un endroit sûr passeports, photocopies des documents d'identité et billets d'avion;
Eviter de porter sur soi d'importantes sommes d'argent (risques de vol à l'arraché) et des bijoux de valeur ;
Eviter de fréquenter les quartiers sensibles des villes, particulièrement à Praia et à Mindelo, cité dont les quartiers sensibles sont vivement déconseillés afin de prévenir les risques d'agression.
Ne pas se promener seul la nuit tombée. Etre accompagné d'un guide capverdien lors des excursions en montagne.

Transport

Sécurité /info routière

Compte tenu de la configuration géographique (îles de taille relativement réduite), le réseau routier est fort limité. Les routes principales sont asphaltées et en bon état ; Les pistes de terre sont à déconseiller durant la saison des pluies. En tout état de cause, il est préférable d'emprunter ces pistes en véhicule tous terrains. Il convient de faire preuve de prudence au volant, les conducteurs capverdiens étant relativement indisciplinés.

Sécurité /info aérienne

Des informations sur la qualité et la sécurité des compagnies aériennes locales, avec les références nécessaires, e.a. au site web de la Commission européenneLien externe.

Sécurité /info navigation

Trois recommandations sont faites aux plaisanciers:
Prévenir la capitainerie des ports de l'arrivée et du départ et indiquer avec précision aux autorités locales le nombre et l'identité des passagers ainsi que la prochaine escale ;
Informer la famille ou les proches de l'itinéraire et des escales prévues ;
S'équiper d'un matériel de communication adéquat et performant.

Sécurité /info ferroviaire et bus

Les taxis sont en bon état et relativement fiables. Il en va de même pour les autobus.

Climat et catastrophes

Climat et phénomènes météorologiques

Saison des pluies : mi-juillet jusqu'à mi-octobre. Saison sèche : octobre à juin.

Catastrophes naturelles

Si une catastrophe ou un évènement imprévu se produit pendant leur séjour, les voyageurs sont invités à prendre contact au plus vite avec leur famille ou amis en Belgique pour les informer de leur situation et les rassurer. Si les communications avec l'étranger sont impossibles, ils s'adressent aux services de l'Ambassade ou du Consulat de Belgique le plus proche.

Santé et hygiène

Coûts/infrastructure soins médicaux

Avant le départ, il est vivement recommandé de consulter son médecin traitant ainsi que de contracter une assurance de rapatriement. L'offre en médicaments étant limitée sur place, il convient de se munir d'une trousse de première urgence et des médicaments spécifiques nécessaires. N'oubliez pas votre pharmacie de secours dûment remplie!

Les infrastructures de santé et l'équipement des équipes de secours étant très limitées au Cap-Vert (du fait des nombreuses îles à couvrir), il est impératif de prendre une assurance rapatriement.

Risque eau potable et alimentation

L'eau du robinet est en principe potable. Des cas de pollution sont cependant signalés (mauvais état des canalisations). Il est dès lors recommandé de boire de l'eau minérale.

Vaccinations

Aucun vaccin n'est actuellement obligatoire en Cap Vert (sauf si survient une épidémie, ce qui n'est pas le cas actuellement). Pour chaque voyageur se rendant en Afrique, la vaccination contre l'hépatite A est fortement conseillée, ainsi qu'une mise à jour des vaccins contre la polio, le tétanos et la diphtérie. Consultez au moins 2 à 6 semaines avant votre départ les sites web de l'Institut de Médecine tropicale et de l'Organisation mondiale de la santé afin d'obtenir des informations plus détaillées.

Risques sanitaires particuliers

Malaria / Paludisme

Il y a un risque limité de malaria sur l'île de Soa Tiago. Il est conseillé de dormir sous des moustiquaires imprégnées et de se doter de produits anti-moustiques contenant du DEET. Il n'est cependant pas nécessaire de prendre un produit prophylactique.

Fièvre Dengue

La dengue est une infection virale transmise par les moustiques qui piquent surtout pendant la journée et en début de soirée. La dengue est endémique au Sénégal et surtout pendant la saison des pluies. Les symptômes sont une fièvre élevée, des douleurs musculaires et articulaires ainsi que des éruptions cutanées. Il n'existe pas de vaccin. Etant donné que cette maladie est dangereuse et parfois mortelle, il est important de consulter immédiatement un médecin lors de la constatation des symptômes et de se protéger contre les moustiques, en utilisant un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs.

Diarrhée du voyageur

Les mesures visant à prévenir la diarrhée du voyageur, telles le lavage des mains et la désinfection de l'eau potable, sont essentielles. Dans le traitement de la diarrhée, il est primordial de prévenir et de traiter la déshydratation. Pour prévenir la déshydratation, on peut utiliser des solutions salines spéciales, disponibles en pharmacie. Il vaut mieux éviter les anti-diarrhéiques en vente dans les pharmacies locales ; ceux-ci sont le plus souvent inefficaces voire même dangereux.

Fièvre jaune

Il n'y a pas de fièvre jaune en Cap-Vert et la vaccination n'est que obligatoire - et ce à partir de l'âge d'un an - si vous voyagez à partir d'un autre pays où la fièvre jaune peut se produire.

SIDA, hépatites B et C

Les maladies sexuellement transmissibles sont très répandues au Cap Vert. Il est indiqué de se protéger.

Bilharziose

Ne vous promenez pas pieds nus dans des eaux stagnantes.

 

Législation locale

En tant que visiteur du pays, vous êtes soumis aux lois locales, tout comme les autochtones.

Drogues

La consommation et le trafic de stupéfiants sont interdits Les peines encourues vont d'un à huit ans d'emprisonnement. Le Cap Vert servant contre son gré de plaque tournante, d'escale à des narcotrafiquants en provenance d'Amérique du Sud, les autorités du pays ont décidé d'accentuer leur lutte contre ce fléau. Le durcissement des peines est déjà d'application.

Photographie

Il convient de demander l'autorisation avant de photographier les habitants du Cap Vert. Il est interdit de photographier les bâtiments publics (administrations locales, aéroports). Munissez-vous de pellicules et de films avant le départ.

Varia

Nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que le Cap Vert connaît une production et vente considérables de contrefaçons (vêtements de marque, sacs à mains, e.a.). Dans la plupart des pays de l'UE, l'achat de contrefaçons est un acte illégal. Les voyageurs qui rentrent en Belgique après un séjour en dehors de l'UE peuvent être contrôlés. Les contrefaçons sont alors confisquées et le voyageur se voit infliger une amende allant de 50 à 20.000 euro.

 

Infos pratiques

Documents, monnaie, communication

Tous les documents de voyage nécessaires sont mentionnés sous la rubrique du même nom sur ce site web.

Permis de conduire

Les automobilistes devront se fournir d'un permis de conduire international. En Cap-Vert les chauffeurs conduisent du côté droit de la route.

Modes de paiement

La monnaie est du Cap Vert est l'Escudos, veuillez consulter votre banque ou votre agent de change pour connaître le cours de change. Les cartes de crédit sont peu utilisées au Cap Vert. Seule la carte VISA est employée dans les banques et les grands hôtels. En cas de perte, vol ou fraude relatif à une carte de banque ou de crédit belge, contactez immédiatement Card Stop (0032 70 344 344).

Assurance de voyage

Vous êtes prié de vérifier si l'assurance fournie par votre mutualité couvre suffisamment les risques liés à votre destination et façon de voyager. Tenez compte du fait que cette assurance échoit après un séjour de 3 mois. Une assurance de voyage adaptée avec une couverture des risques complète est absolument indispensable (assistance judiciaire, soins médicaux et rapatriement). Il est vivement recommandé de contracter une assurance soins de santé et de rapatriement.

GSM et facilités de communication

Il n'y a qu'un mobil phone provider, qui n'offre jusqu'à présent que peu de facilités roaming. En Cap-Vert vous pouvez recevoir des appels et des messages. Si vous disposez d'un téléphone adéquat (tri-band) vous pourrez téléphoner vers l'étranger avec votre téléphone belge. Cependant les communications sont extrêmement chères. CV Móvel, les services mobiles de CV, n'ont été lancés qu'en 1997, mais étaient tout de suite disponibles dans toutes les îles du Cap-Vert avec un taux de couverture de la population estimé à 90 %.

Animaux domestiques

La même réglementation est en vigueur qu'en Europe avec la puce électronique. Pour plus d'information cliquez iciLien externe.

Assistance consulaire

En cas de problèmes sérieux imprévus à l'étranger, les Belges peuvent faire appel à l'ambassade et aux consulats de Belgique. Une assistance consulaire est donnée aux compatriotes ayant invoqué en vain une aide de la part des autorités locales (police locale) ou de sociétés de service privées (banque, assureur), et ne pouvant plus que se diriger vers une représentation diplomatique ou consulaire belge. Cette assistance prend fin dès que les voyageurs peuvent poursuivre leur voyage par leurs propres moyens.