Conseil aux voyageurs Egypte

Carte Egypte
Date: 29 août 2014
Toujours valable le 2 septembre 2014

Dernière mise à jour

Il est possible de voyager en Egypte , mais avec une vigilance accrue. Les déplacements vers le Sinaï (sauf la zone hôtelière de Charm El Sheikh) ainsi que les zones frontalières avec le Soudan et la Libye sont déconseillés.

Tous les voyages vers le sud du Sinaï sont déconseillés, sauf les voyages vers la zone hôtelière de Sharm El Sheikh. Il est déconseillé de s’éloigner de votre complexe hôtelier. Tous les déplacements vers Sharm El Sheikh doivent se faire par avion. Les voyages vers les zones hôtelières de Taba et Dahad restent déconseillées.

Des attentats terroristes sont régulièrement commis sur tout le territoire, principalement contre des objectifs policiers et militaires, mais qui peuvent aussi toucher des civils.

Il y a encore régulièrement des manifestations anti-régime plus limitées mais celles-ci peuvent s'aggraver rapidement. Elles peuvent donner lieu à des confrontations avec des contre-manifestants ou la police anti-émeute. Il est  en tout cas recommandé de se tenir à l’écart des manifestations et des  attroupements.

Une augmentation de la tension, avec des manifestations, et peut-être des attentats, sont à craindre en vue des commémorations de la révolution du 30 juin 2013 et de ses suites.

Sécurité générale

Sécurité générale

L‘augmentation du risque terroriste, implique qu’il faut rester très vigilant. La plupart des attaques sont dirigées contre les bureaux de police et les bâtiments militaires, mais des objectifs civils ont également été touchés. Limitez votre présence près des bureaux de police et de bâtiments militaires et, lorsqu'il y a des tensions, limitez vos déplacements en dehors des complexes hôteliers. La même vigilance est de mise aux abords des édifices religieux et des stations de métro.

Dans les aéroports et ailleurs vous pouvez être confrontés à des mesures de sécurité supplémentaires.


Depuis le 30 juin 2013, des événements politiques majeurs ont eu lieu en Egypte, dont la conséquence est une forte polarisation entre les partisans du président déchu Morsi (Frère musulman) et les partisans du nouveau gouvernement. Au Caire et dans d’autres villes, les confrontations entre ces groupes et les forces de sécurité ont entraîné la mort d’un certain nombre de personnes. Les manifestations ont baissé en nombre et sont de moindre ampleur, mais peuvent à nouveau monter en puissance.


Pendant votre séjour, suivez l’actualité de près  (notamment via les média sociaux).

Les événements dans les pays de la région (Libye, Gaza, Syrie) peuvent également provoquer des problèmes en Egypte.

Dans tous les cas, vous devez vous tenir à l’écart de toute manifestation et de tout attroupement.

En tant qu’étranger, il est préférable de tenir le profil bas afin d’éviter des réactions hostiles. Vous pouvez être arrêté si les forces de l’ordre trouvent votre comportement suspect, même s’il n’y a pas de raison clairement identifiable. Soyez extrêmement prudent en prenant des photos dans la rue, surtout dans les environs de bâtiments sensibles politiquement. Il est interdit de photographier des installations militaires.



Le Caire et Alexandrie 

Etant donné la probabilité  de manifestations  pouvant donner lieu à de la violence , et compte tenu du risque terroriste accru, une vigilance toute particulière est recommandée. En ce qui concerne les manifestations, ce risque existe surtout les vendredis après-midi..  Evitez les endroits sensibles aux moments précaires et suivez la situation dans les médias.


Le Sinaï

Dans le Sinaï du Nord, des attentats sont commis et régulièrement contre la police et l’armée et, en réaction, des opérations militaires sont menées contre des foyers extrémistes et terroristes. Les voyages au Sinaï du Nord sont fortement déconseillés.
Les voyages au Sinaï du Sud sont déconseillés, avec l’exception de la zone hôtelière de Sharm El Sheikh. Circulez le moins possible en dehors de votre hôtel. Les déplacements vers et de Sharm el Sheikh doivent se faire par avion. Le 16 février 2014, l’explosion d’une bombe dans un car de touristes qui stationnait à Taba, à proximité de la frontière avec Israël, a fait 4 morts. Le 2 mai 2014, deux attentats-suicide ont été commis à El Tor, la capitale du sud-Sinaï.
Les déplacements dans le sud-Sinaï, en ce compris les excursions  au monastère de Ste Catherine sont déconseillés.

Le poste frontière de Rafah avec la Bande de Gaza est fermé depuis les actions israéliennes contre Gaza. Le franchissement de ce poste pour passer à Gaza est dans tous les cas déconseillé, d’autant plus qu’il est impossible aux ambassades et consulats belges de la région d’offrir de l’assistance dans la Bande de Gaza. 


La mer Rouge ( Hurghada, El Gouna, Mars Alam)

Il n’y a pas d’inconvénient à se rendre dans ces zones touristiques, mais il est conseillé de ne pas sortir des zones hôtelières. Les déplacements terrestres depuis le Caire vers Hurghada, El Gouna et Marsa Alam se font de préférence avec plusieurs véhicules et de jour, ou par avion.


La Moyenne et la Haute Egypte

Des manifestations et des troubles ont également eu lieu en Haute et Moyenne Egypte depuis les évènements de 30 juin 2013. Il y a eu des morts.  Des attaques  contre des églises coptes  ont eu lieu en Haute  et Moyenne Egypte.   Les voyages vers Louxor, Assouan et Abou Simbel restent possibles. Il est toutefois recommandé de voyager  en groupe. La vigilance reste de mise.  Les trajets entre ces villes sont déconseillés en véhicule isolé ou de nuit.


Frontières avec la Libye et le Soudan/ le Désert occidental

Vu la situation en Libye, il est fortement déconseillé de se rendre dans la région frontalière égypto-libyenne ou dans le Désert occidental.
Le 19 juillet un poste militaire près de l’oasis de Farafra a été attaqué, provoquant la mort de plus de vingt soldats. Les visites au Désert occidental sont déconseillés. Par ailleurs, de très nombreuses mines et engins explosifs datant de la Deuxième Guerre mondiale contaminent encore la région frontalière avec la Libye.
 
La région frontalière Egypte/Soudan/Libye, est vivement déconseillée. 


Le delta du Nil et les villes du canal de Suez

Plusieurs villes du delta du Nil et de la zone du canal de Suez sont régulièrement le théâtre de manifestations de sympathisants des Frères musulmans et de troubles sociaux. Ces manifestations dégénèrent souvent en affrontements violents avec les forces de l’ordre. Les voyages non-essentiels sont déconseillés.
Surtout les gouvernorats de Dakhleya, Sharkia et Gharbia ont récemment connu des incidents graves ainsi que des attentats.


Risque terroriste


Depuis la révolution du 30 juin 2013 , le risque d’attentats terroristes a considérablement augmenté.  Au cours des derniers mois, ils ont touché les villes du Caire et de Guiza, les gouvernorats de Dakhleya, Sharkia et Gharbia et Ismaïliaainsi que le Sinaï.  La plupart des attaques ont eu lieu dans le nord du Sinai et avaient pour cible les services de l’ordre. Mais d’autres villes ont également connu des incidents les derniers mois. Il s’agissait surtout d’actions isolées contre les forces de l’ordre et l’infrastructure gouvernementale. Les autorités égyptiennes ont pu désamorcer plusieurs tentatives d’attentat.

Il est recommandé  d’éviter les endroits fort fréquentés, les attroupements, les manifestations ainsi que les commissariats de police et les installations militaires. Soyez particulièrement vigilant aux abords des lieux de culte et des stations de métro.  Ces lieux peuvent constituer des  cibles lors d’ attentats. 
   
La diffusion, en Occident, de publications qui peuvent être perçues comme anti-Islam, ou les développements en matière de politique internationale (comme  en Libie, Syrie ou la bande de Gaza) peuvent provoquer des manifestations importantes devant les ambassades occidentales.  

 
Criminalité

L'Egypte avait de manière générale un taux de criminalité faible.  Après la révolution de janvier 2011, la police a largement disparu  du paysage urbain. Ceci a provoqué une augmentation de la criminalité et du sentiment d’insécurité. Depuis la révolution de l’été 2013  la police a petit à petit  réinvesti l’espace public. 

Il est déconseillé de se déplacer de nuit sur les autoroutes ou sur les routes peu fréquentées.
 
La vigilance reste de mise à l'égard de la  petite délinquance (vol de sacs à main et de portefeuilles). Des cas d’agressions physiques sont signalés, mais restent peu fréquents. Le harcèlement et la violence sexuels sont un problème réel: les femmes peuvent être victimes d’agressions et même de viols lors de grands rassemblements. 

Les cas de vols, attaques, car-jackings sont en hausse.
 
De plus en plus de cas d'escroqueries nous ont été rapportés. Après une relation d'amitié, amoureuse ou en vue d'un mariage, des touristes (pour la plupart féminins) sont parfois sollicités pour contribuer financièrement à un projet virtuel.
 
Il est vivement conseillé aux Belges envisageant une activité commerciale, une location ou l'achat d'un bien immobilier de solliciter l'assistance d'un avocat égyptien impartial et de ne rien signer avant de disposer d'une traduction par un traducteur certifié.
 
Tout accident ou action criminelle dont vous seriez victime doit être rapportée sans délais à la police touristique.

Transport

Sécurité /info routière

Bien que l'état des routes soit relativement bon, la circulation routière est chaotique et dangereuse. Dans les grandes villes, les indications sont bilingues (arabe-anglais). En dehors, elles sont surtout en arabe. Les taxis constituent un moyen de déplacement bon marché et simple.

Les autoroutes ne sont pas éclairées. Les déplacements interurbains sont totalement déconseillés après le coucher du soleil. En général les autocars roulent trop vite. Les longs trajets sont de préférence à effectuer en avion.

Les risques liés à la présence de zones toujours minées, concernent principalement les régions frontalières (Sinaï, zones côtières de la Mer Rouge, désert libyen, région d'el-Alamein, contrées limitrophes du Soudan). Les voyageurs sont invités à se renseigner auprès des autorités locales en cas de doute et de ne pas quitter les axes routiers principaux.

Sécurité /info aérienne

La qualité et la sécurité de la compagnie aérienne nationale, Egyptair, sont bonnes. Pour des renseignements de caractère général sur la sécurité du trafic aérien et pour la liste des compagnies aériennes qui font l'objet d'une interdiction d'exploitation dans l'UE, consultez le site web à ce sujet de la Commission européenne .

Sécurité /info navigation

Les bateaux transbordeurs locaux n'appliquent pas toujours les règles de sécurité. Des navires surchargés sont à éviter. D'habitude, les bateaux transbordeurs et les bateaux à voiles ne sont pas équipés de gilets de sauvetage. Si vous embarquez pour une croisière, vérifiez si votre sécurité est suffisamment assurée. Les écoles de plongée à la mer Rouge ne respectent pas toujours les normes européennes. Il est prudent de vérifier leur réputation et la qualité de leur matériel.

Sécurité /info ferroviaire et bus

L’Egypte dispose d’un réseau ferroviaire et de lignes de bus relativement fiables et ponctuels. Le réseau ferroviaire est désuet  et des accidents se produisent fréquemment sur les lignes secondaires, impliquant généralement  des trains de troisième classe; en revanche, les lignes principales où circulent les trains  exprès à bord desquels voyagent les touristes sont plutôt sûrs.  Des grèves imprévues peuvent fortement perturber le trafic ferroviaire. Pour la circulation en autocar, le même avertissement est d’application que pour le trafic routier en général : d’habitude les bus roulent trop vite et il est à éviter de circuler pendant la nuit. En particulier, les minibus opérant sur les trajets de distance moyenne ont une très mauvaise réputation sur le plan sécuritaire.

climat et catastrophes

Climat et phénomènes météorologiques

L'Egypte est un pays à climat désertique. Les étés sont chauds et les hivers relativement froids. La pluie est plutôt rare, sauf en hiver sur la côte méditerranéenne. Les saisons les plus agréables sont le printemps et l'automne, avec des températures oscillant entre 25 et 35° du nord au sud. L'inconvénient majeur pour les mois de mars et avril est le Khamsin, un vent de sable brûlant venue du désert de Libye. Sur la côte d'Alexandrie le climat est méditerranéen; les températures y sont un peu plus basses.

Catastrophes naturelles

Des catastrophes naturelles de taille sont rares en Egypte. Exceptionnellement le pays connaît des tremblements de terre. Lors d’un séisme, il est conseillé de se rendre dans des espaces libres à l’extérieur. A l’intérieur, il est conseillé de s’abriter sous une table solide ou rester debout sous un encadrement de porte.

Si une catastrophe ou un évènement imprévu se produit pendant leur séjour, les voyageurs sont invités à prendre contact au plus vite avec leur famille ou amis en Belgique pour les informer de leur situation. Si les communications avec l'étranger sont impossibles, ils s'adressent aux services de l'Ambassade ou du Consulat de Belgique le plus proche.

Santé et hygiène

Coûts/infrastructure soins médicaux

L'infrastructure et les soins médicaux sont d'une bonne qualité. Il existe une distinction entre les soins médicaux publics et privés. Quelques cliniques privées offrent davantage des services de bon niveau (dispositif moderne, disponibilité de spécialistes). Les frais médicaux et les honoraires sont relativement bon marché.

Risque eau potable et alimentation

Dans les grandes villes et les centres touristiques l'hygiène est généralement bonne. Il est néanmoins conseillé de respecter les règles traditionnelles afin d'éviter des troubles : par ex. boire de l'eau minérale, éviter la consommation de glaces et de glaçons, ne prendre de légumes et fruits crus qu'après nettoyage à fond.

Vaccinations

Il n'y a pas de vaccinations obligatoires en Egypte. Si vous voyagez dans des conditions sanitaires incertaines, ou si vous séjournez fréquemment ou pour une longue période à l'étranger, la vaccination contre l'hépatite A est fortement conseillée, ainsi qu'une mise à jour des vaccins contre la polio, le tétanos et la diphtérie. Consultez au moins 2 à 6 semaines avant votre départ les sites web de l'Institut de Médecine tropicale  et de l'Organisation mondiale de la santé  afin d'obtenir des informations plus détaillées.

Risques sanitaires particuliers

Diarrhée du voyageur

Les mesures visant à prévenir la diarrhée du voyageur, telles le lavage des mains et la désinfection de l'eau potable, sont essentielles. Dans le traitement de la diarrhée, il est primordial de prévenir et de traiter la déshydratation. Pour prévenir la déshydratation, on peut utiliser des solutions salines spéciales, disponibles en pharmacie. Il vaut mieux éviter les anti-diarrhéiques en vente dans les pharmacies locales ; ceux-ci sont le plus souvent inefficaces voire même dangereux.

Bilharziose

Ne vous promenez pas pieds nus dans des eaux stagnantes.

Hépatite C

L’hépatite C est fréquente en Egypte. La maladie est transmise par le virus hépatite C par l’utilisation d’aiguilles de vaccination ou de matériel médical contaminés, par la transfusion sanguine ou par des contacts sexuels.

H5N1 (Grippe aviaire) et Virus Corona MERS

Depuis 2006 , plusieurs personnes sont décédées à cause du variant H5N1 de la grippe aviaire. Il s’agissait à chaque fois de personnes vivant à la campagne en étroit contact avec des animaux de basse-cour. Sporadiquement, de nouveaux cas sont encore rapportés.

En avril 2014, le premier cas de contamination avec le virus Corona MERS a été constaté en Egypte. Il s’agit d’une maladie des voies respiratoires qui a causé un grand nombre de décès en Arabie-saoudite.

Pour vous protéger contre ces virus ainsi que d’autres, il est à conseiller de tenir compte des prescriptions de base suivantes :
- Se laver régulièrement les mains avec du savon
- Éviter de manger de la viande/du poulet insuffisamment cuits, ou des aliments préparés dans des conditions peu hygiéniques. Lavez bien les légumes et les fruits avant de les manger
- Respecter les règles d’hygiène personnelle
- Eviter le contact avec les animaux fermiers, les animaux sauvages ou les animaux de la rue.
Les voyageurs peuvent obtenir plus de détails sur le site-web de l’Organisation mondiale de la santé.

Législation locale

En tant que visiteur du pays, vous êtes soumis aux lois locales, tout comme les autochtones.
Si vous êtes arrêté par la police ou l’armée, vous devez immédiatement informer l’Ambassade au numéro de permanence 0122 210 34 33.

Drogues

Toute possession, trafic ou consommation de drogue, même en infime quantité, est sujette à des peines extrêmement sévères et même à la peine de mort. Les voyageurs veilleront à faire leurs bagages eux-mêmes et à les surveiller pendant le voyage.

Sexualité

L'Egypte est un pays religieux conservateur. La sexualité reste un sujet tabou. La cohabitation sans mariage est interdite par la loi.

Photographie

Les voyageurs peuvent - sauf interdiction explicite- photographier sur les sites touristiques.
La photographie de sites et bâtiments militaires, ainsi que de lieux sensibles comme les ponts et les aéroports par contre est interdite et sévèrement pénalisée. Nous vous conseillons d’être extrêmement prudent lorsque vous prenez des photos dans la rue, même si vous ne voyez pas immédiatement des intérêts militaires ou de sécurité. Les forces de l’ordre peuvent vous arrêter si elles trouvent votre comportement suspect, et des civils suspicieux peuvent vous harceler, surtout si vous prenez des photos (près) de manifestations. Cet avertissement vaut également pour des journalistes accrédités. 

Us et coutumes

Les voyageurs sont invités à respecter les traditions et coutumes locales, notamment en matière d'habillement et de moeurs.

Varia

Il est strictement interdit d'exporter des antiquités. Nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que l'Egypte connaît une production et vente considérables de contrefaçons (vêtements de marque, sacs à mains, e.a.). Dans la plupart des pays de l'UE, l'achat de contrefaçons est un acte illégal. Les voyageurs qui rentrent en Belgique après un séjour en dehors de l'UE peuvent être contrôlés. Les contrefaçons sont alors confisquées et le voyageur se voit infliger une amende allant de 50 à 20.000 euro.

Infos pratiques

Documents, monnaie, communication

Tous les documents de voyage nécessaires sont mentionnés sous la rubrique du même nom sur ce site web.

Permis de conduire

Le permis de conduire international est accepté en Egypte.

Modes de paiement

L'import et export des livres égyptiennes est limité à 1.000 livres. Vous pouvez retirer de l'argent liquide en monnaie locale aux machines ATM avec des cartes de crédit et bancaires belges. En cas de perte, vol ou fraude relatif à une carte de banque ou de crédit belge, contactez immédiatement Card Stop (0032 70 344 344).

Assurance de voyage

Vous êtes prié de vérifier si l'assurance fournie par votre mutualité couvre suffisamment les risques liés à votre destination et façon de voyager. Tenez compte du fait que cette assurance échoit après un séjour de 3 mois. Une assurance de voyage adaptée avec une couverture des risques complète est absolument indispensable (assistance judiciaire, soins médicaux et rapatriement).

GSM et facilités de communication

Tous les opérateurs GSM belges offrent des facilités de roaming en Egypte. Les opérateurs locaux Mobinil, Vodaphone et Etisalat offrent un éventail de possibilités. Pour plus d'information, consultez : www.Mobinil.comLien externewww.vodafone.com.egLien externe et www.etisalat.com.egLien externe.

Assistance consulaire

En cas de problèmes sérieux imprévus à l'étranger, les Belges peuvent faire appel à l'ambassade et aux consulats de Belgique. Une assistance consulaire est donnée aux compatriotes ayant invoqué en vain une aide de la part des autorités locales (police locale) ou de sociétés de service privées (banque, assureur), et ne pouvant plus que se diriger vers une représentation diplomatique ou consulaire belge. Cette assistance prend fin dès que les voyageurs peuvent poursuivre leur voyage par leurs propres moyens.

Ambassade de Belgique au Caire 02-2794.74.94/95/96
Consulat honoraire à Alexandrie 03-495.00.00
Consulat honoraire de Sharm el Sheikh 010-005.74.00 ou 010-999.11.00