Conseil aux voyageurs Sénégal

Carte Sénégal
Date: 29 août 2014
Toujours valable le 2 septembre 2014

Dernière mise à jour

A condition de respecter les mesures de sécurité mentionnées ci-dessous, il est possible de voyager au Sénégal.

Le virus Ebola a jusqu’à présent surtout touché la Guinée, le Sierra Leone et le Libéria, mais un cas a également été confirmé au Sénégal.  Il est recommandé de se tenir informé des directives sanitaires émises par les autorités locales, de se tenir à l’écart des personnes qui présentent les symptômes d’Ebola ; de respecter strictement les règles d’hygiène et de s’abstenir de consommer de la viande de chasse. Consultez également les sites de l’Institut de Médecine TropicaleLien externe, European Centre for Disease Prevention & ControlLien externe et l’Organisation Mondiale de la Santé Lien externe.

Sécurité générale

Actualité

Le virus Ebola a jusqu’à présent surtout touché la Guinée, le Sierra Leone et le Libéria, mais un cas a également été confirmés au Sénégal.  Les autorités nationales ont pris des mesures de renforcement de la surveillance épidémiologique sur tout le territoire avec un accent particulier au niveau des frontières sud. Les populations ont été informées et sensibilisées et invitées à renforcer les mesures d’hygiène.

Pour prévenir la maladie, le Ministère de la Santé et de l’Action sociale recommande aux populations le respect des mesures suivantes:
- Eviter de consommer la viande d’animaux sauvages
- bien cuire la viande
- porter des gants et vêtements adaptés pour manipuler la viande
- bien nettoyer les porcheries
- éviter tout contact rapproché avec les sujets infectés par le port de gants, disposer d’un équipement de protection individuel adapté et se laver régulièrement les mains avec du savon.

Le Ministère de la Santé et de l’Action sociale a mis à disposition un numéro vert (Service National de l‘Education et de l’Information): 800 00 50 50. Ce numéro est unique joignable à partir de Sénégal. Afin d'obtenir de plus amples informations en Belgique, veuillez consulter le site web suivant: http://www.sante.gouv.sn/Lien externe

Consultez également les sites de l’Institut de Médecine TropicaleLien externe, European Centre for Disease Prevention & ControlLien externe et l’Organisation Mondiale de la SantéLien externe.

Sécurité générale

La situation sécuritaire est généralement satisfaisante. La vigilance est de mise, en particulier en Casamance et dans la zone frontalière avec le Mali et la Mauritanie. Il est conseillé de respecter les précautions d'ordre sanitaire. Il est toujours conseillé d'éviter tout attroupement et manifestation. Depuis l’année passée, on constate une augmentation des cas de vol de promeneurs sur la promenade dite de la  « Corniche Ouest » et dans certains quartiers populaires à Dakar.

Compte tenu de l’activisme de groupes terroristes opérant dans la bande sahélienne, il importe que les compatriotes résidant ou de passage au Sénégal fassent preuve d’une vigilance accrue, dans les endroits où ils se déplacent, à l’égard de tout comportement ou paquet suspect. Il est conseillé d’éviter les lieux de forte concentration de public, notamment occidental.

Au vu de la situation qui prévaut dans la région sahélienne, et principalement au Mali, il est déconseillé, sauf raison impérative, de circuler le long de la frontière avec le Mali, et plus précisément entre Podor et la frontière guinéenne. Si des raisons impératives vous amenaient à emprunter la route qui longe cette frontière, il est fortement recommandé de respecter certains conseils de prudence. Il est également recommandé de signaler ce déplacement à l’Ambassade à Dakar.

Casamance

Depuis 1982 et malgré la conclusion d'un accord de paix formel en 2004 et les pourparlers successifs entre le gouvernement et les rebelles indépendantistes en Casamance, la région a été le théâtre d'hostilités militaires notamment à proximité de la frontière avec la Guinée-Bissau, autour de Ziguinchor ainsi qu'au nord de la région de Ziguinchor, près de la frontière gambienne,  dans les environs de Bignona, de Diouloulou, de Sédiou et de Bounkiling et dans la région de Goudomp. Des bandes armées s'en prennent aux villageois et à l’armée et s’adonnent sporadiquement à des braquages de véhicules dans la région de Bignona. Début février 2013 deux civils et trois militaires ont été tués après une attaque armée à Kafountine. Le lendemain une personne a été blessée suite à une embuscade d’une bande armée.

Bien que la plupart des incidents graves aient lieu entre l’armée et les rebelles, la population n’est pas épargnée et il est arrivé que des touristes soient également victimes du banditisme ou des groupuscules qui profitent de la situation. Toutefois le dernier incident impliquant des touristes date de plusieurs années. Dans pareil cas il est conseillé de ne pas s’opposer aux assaillants.

Il est conseillé aux voyageurs d'éviter la région de Bignona, de Diouloulou, de Bounkiling, de Sédhiou et de Goudomp et de rester vigilants. En dehors des grands axes routiers, il est conseillé de se faire accompagner par un guide. Il faut également se renseigner sur la présence de mines dans cette région. Des voyages dans la région touristique côtière de Ziguinchor et de Cap Skiring, ne posent en principe aucun problème.

Il est formellement déconseillé de rejoindre Bignona et Ziguinchor en voiture depuis la Gambie. La route entre Bounkiling et Bignona ainsi que la route entre Ziguinchor et Kolda longeant la frontière Bissau guinéenne doivent être évitées pour les mêmes risques de braquages. Il est fortement déconseillé de se déplacer dans toute la Casamance une fois la nuit tombée.

Situation au Nord-Mahi et dans la bande sahélienne

Compte tenu de l’activisme de groupes terroristes opérant dans la bande sahélienne, responsables de plusieurs enlèvements d’Occidentaux au Mali, au Niger et en Mauritanie durant ces dernières années, il est déconseillé, sauf raison impérative, de circuler le long de la frontière avec le Mali, et plus précisément entre Podor et la frontière guinéenne. Si des raisons impératives vous amenaient à emprunter la route qui longe cette frontière, il est fortement recommandé de respecter certains conseils de prudence : aucun déplacement de nuit, une discrétion totale sur votre trajet avant le départ, préconisation d’un voyage en convoi (au moins à 2 ou 3 véhicules)… Il est également recommandé de signaler ce déplacement à l’Ambassade à Dakar.
A ce jour, le Sénégal n’a toutefois jamais connu d’attentat terroriste. Néanmoins, il importe que les Belges résidant ou de passage au Sénégal fassent preuve d’une vigilance accrue, dans les endroits où ils se déplacent, à l’égard de tout comportement ou paquet suspect. Il est conseillé d’éviter les discothèques, les stades et de manière générale tous les lieux de forte concentration de public, notamment occidental.

Criminalité

Quoique Dakar n’ait pas la réputation d’être une ville dangereuse, on relève dans certains quartiers de Dakar une hausse de la délinquance. La criminalité urbaine s'accompagnant sporadiquement de violence, constitue une menace bien réelle. La vigilance est donc requise pour les touristes. Ceux-ci sont invités à prendre leurs précautions et à ne pas porter bijoux et autres objets de valeur de manière ostentatoire. Il est arrivé que des promeneurs aient été agressés et volés sur la promenade dite de la  « Corniche Ouest » et dans certains quartiers populaires à Dakar. Dans pareil cas il est conseillé de ne pas s’opposer aux assaillants. La réaction de la police suite à des vols laisse beaucoup à désirer. Les déplacements à pied la nuit sont à éviter.  Il faut également être vigilant au banditisme hors de Dakar. Il est conseillé de vous faire accompagner par un guide si vous allez en excursion en dehors des endroits fréquemment visités.

Transport

Sécurité /info routière

Il est déconseillé de circuler en voiture après la tombée de la nuit en raison du mauvais état du réseau routier et du parc automobile.

Si vous êtes impliqué dans un accident de la circulation à Dakar, contactez le commissariat central (33.842.35.75) ou la gendarmerie (33.889.31.31). De même, en cas d’accident de la circulation à l’intérieur du pays, il vous est recommandé de ne pas quitter le véhicule afin d’éviter les réactions agressives des badauds, et d’aller faire immédiatement une déclaration au poste de police le plus proche.

Sécurité /info aérienne

Aucune compagnie aérienne reliant le Sénégal à l'Europe ne fait l'objet de restrictions de la part de la Commission Européenne.

Sécurité /info navigation

La navigation dans les eaux sénégalaises et sur les fleuves de l'intérieur du pays est possible, bien que le respect des consignes de sécurité soit rarement garanti. Certains courants au large de la presqu'île du Cap-Vert (région de Dakar) et entre Dakar et Saint-Louis peuvent être dangereux pour les baigneurs.

Sécurité /info ferroviaire et bus

Le réseau ferroviaire sénégalais est peu développé et fort dégradé. Les trajets peuvent être très longs.

Climat et catastrophes

Climat et phénomènes météorologiques

Pendant la saison sèche, de novembre à juin, la température demeure assez fraîche, celle de l'océan aussi. Entre mars et mai, le climat reste sec, mais les températures grimpent, surtout à l'intérieur du pays. Au cours de la saison des pluies, entre juin et octobre (ou hivernage), des pluies fortes et courtes peuvent poser des problèmes de déplacement dans certaines régions. Les mois d'août, septembre et octobre sont les plus chauds et humides.

Catastrophes naturelles

Des pluies très importantes (brèves et fortes) peuvent avoir lieu durant l'hivernage (saison des pluies) et causer certains dégâts (inondations). Evitez les abords des fleuves et cours d'eau durant cette période.

Si une catastrophe ou un événement imprévu se produit lors du séjour, les voyageurs sont invités à prendre contact au plus vite avec leur famille ou amis en Belgique pour les informer de leur situation. Si les communications avec l'étranger sont impossibles, ils peuvent s’adresser aux services de l'Ambassade ou du Consulat de Belgique ou de l’UE le plus proche.

Santé et hygiène

Coûts/infrastructure soins médicaux

Les infrastructures médicales sont de qualité variable et n’offrent pas le même niveau de service que dans les pays développés. Les hôpitaux modernes se trouvent à Dakar mais même ceux-ci ne sont pas équipés pour toutes les interventions médicales. Une assurance médicale qui inclut un rapatriement sanitaire est donc recommandée.

Il est également utile d’emporter une pharmacie de secours !

Numéros de téléphones utiles:
SOS Médecin : 33.889.15.15
SUMA : 33.824.24.18
Hôpital Principal de Dakar : 33.839.50.50
Clinique privée de la Madeleine : 33.889.94.70
Clinique Pasteur: 33.849.28.10
Clinique Casahous: 33.889.72.00
Clinique du Cap: 33.889.02.02
Renseignements pour obtenir des numéros téléphoniques : 12.12

Risque eau potable et alimentation

A cause de la fréquence régulière d'épidémies de choléra au Sénégal, il est recommandé de suivre scrupuleusement les règles élémentaires d'hygiène. Il est déconseillé de boire de l'eau du robinet.

Vaccinations

D'un point de vue administratif, aucune vaccination n'est exigée pour les voyageurs venant de Belgique. Par contre, la vaccination contre la fièvre jaune est exigée, à partir de l'âge de 1 an, pour les voyageurs en provenance d'une zone infectée. Le Sénégal se trouvant dans une région d'Afrique où la fièvre jaune est endémique, la vaccination est néanmoins très vivement recommandée.

Tous les voyageurs en Afrique, quelles que soient la durée et les circonstances de séjour, doivent être protégés contre l'hépatite A. La vaccination contre la fièvre typhoïde est également conseillée ainsi qu'une mise à jour des vaccins contre la polio, le tétanos et la diphtérie. Consultez au moins 2 à 6 semaines avant votre départ les sites web de l' Institut de Médecine tropicale et de l'Organisation Mondiale de la Santé afin d'obtenir des informations plus détaillées.

Risques sanitaires particuliers

Malaria / Paludisme

La malaria est endémique au Sénégal. Il est fortement conseillé de dormir sous une moustiquaire, d'utiliser des produits anti-moustiques contenant du DEET et de prendre un produit prophylactique pour les courts séjours. En fonction de votre état général, votre médecin vous indiquera le type de traitement le mieux adapté.

Fièvre Dengue

La dengue est une infection virale transmise par les moustiques qui piquent surtout pendant la journée et en début de soirée. La dengue est endémique au Sénégal et surtout pendant la saison des pluies. Les symptômes sont une fièvre élevée, des douleurs musculaires et articulaires ainsi que des éruptions cutanées. Il n'existe pas de vaccin. Etant donné que cette maladie est dangereuse et parfois mortelle, il est important de consulter immédiatement un médecin lors de la constatation des symptômes Protégez-vous un maximum contre les moustiques, en utilisant un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs. La fièvre Dengue survient dans les villes ainsi qu’en zone rurale.

Chikungunya

La fièvre Chikungunya est une infection virale transmise par les moustiques qui piquent durant la journée (surtout au lever et au coucher du soleil) pendant la saison plus chaude. Les symptômes sont une fièvre élevée, des douleurs musculaires et articulaires ainsi que des rougeurs de la peau. Les mesures de protection consistent à utiliser un produit anti-moustiques contenant du DEET, dormir sous une moustiquaire, porter des vêtements longs. Il n'existe ni de traitement spécifique, ni de vaccin. La Chikungunya survient dans les villes ainsi qu’en zone rurale. 
 
Diarrhée du voyageur

Les mesures visant à prévenir la diarrhée du voyageur, comme le lavage des mains et la désinfection de l'eau potable, sont essentielles. Dans le traitement de la diarrhée, il est primordial de prévenir et de traiter la déshydratation. Pour empêcher la déshydratation, on peut utiliser des solutions salines spéciales, disponibles en pharmacie.

Fièvre jaune

La vaccination contre la fièvre jaune n'est obligatoire pour entrer au Sénégal que pour les passagers provenant de zones d'endémie amarile (Afrique, Amérique du Sud). Cette vaccination demeure dans tous les cas très fortement recommandée. Il arrive que les autorités sanitaires sénégalaises exigent aux frontières, et notamment à l'aéroport international de Dakar, la présentation du carnet de vaccination international attestant de la vaccination contre la fièvre jaune, et ce, même pour des passagers en provenance de pays européens.
SIDA, hépatites B et C

Les maladies sexuellement transmissibles sont très répandues au Sénégal. Il est indiqué de se protéger.

Bilharziose

Ne vous promenez pas pieds nus dans des eaux stagnantes.
Méningite

Il est fortement recommandé aux personnes souhaitant se rendre dans le Sénégal central et oriental  pendant la saison sèche (de février à juin) de se faire vacciner au moins 10 jours avant leur départ. Cette recommandation s'applique principalement aux personnes devant avoir un contact avec des personnes malades ou des enfants.

Choléra

De mauvaises conditions d’hygiènes sont la première cause de l’émergence du choléra. La contamination est principalement interhumaine. Dès lors que les recommandations qui suivent sont respectées, le risque de contracter la maladie est très faible.
Evitez les baignades dans les eaux stagnantes et ne buvez pas l’eau du robinet. 

Ne consommez pas des aliments ou des boissons vendus dans la rue, notamment poissons et fruits de mer. Cuisez bien les aliments et mangez-les pendant qu’ils sont chauds.
Lavez soigneusement vos mains au savon.

Pour information, le vaccin anticholérique ne fournit qu’une protection brève et incomplète. Il ne protège en aucun cas contre le choléra.

Législation locale

En tant que visiteur du pays, vous êtes soumis aux lois locales, tout comme les autochtones.

Drogues

La consommation et la possession de drogue sont punies par la loi et peuvent entraîner de sévères peines de prison.

Sexualité

L'homosexualité est interdite au Sénégal et est punie par la loi. Les peines pouvant aller de 1 an à 5 ans de prison. Une atmosphère d’homophobie règne au Sénégal.

Photographie

Il est interdit de photographier les sites militaires et certains bâtiments officiels. Il est recommandé aux voyageurs de s’informer avant de prendre des photos. Il est également indiqué de demander aux gens leur autorisation avant de les photographier.

Us et coutumes

Les voyageurs sont invités à respecter les coutumes et les traditions locales. Les sujets sensibles à caractère politique ou religieux sont à éviter.

Divers

Nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que l’on produit et l’on vend au Sénégal des articles provenant de contrefaçons (vêtements de marque, sacs à mains, e.a.). Dans la plupart des pays de l'UE, l'achat de contrefaçons est un acte illégal. Les voyageurs qui rentrent en Belgique après un séjour en dehors de l'UE peuvent être contrôlés. Les contrefaçons sont alors confisquées et le voyageur se voit infliger une amende allant de 50 à 20.000 euro.

Infos pratiques

Documents, monnaie, communication

Tous les documents de voyage nécessaires sont mentionnés sous la rubrique du même nom sur ce site web.

Permis de conduire

Un permis de conduire international est conseillé.

Importation de véhicule

L'importation au Sénégal de véhicules de plus de 8 ans est interdite. Les voyageurs se rendant au Sénégal avec une voiture âgée de plus de 8 ans, peuvent obtenir une autorisation temporaire (ATA « autorisation temporaire d'admission »). Ce document est délivré par les Chambres de Commerce du pays où la voiture est inscrite. (Des informations supplémentaires ainsi que les coordonnées des chambres de commerce sont disponibles à l'adresse suivante). En quittant le pays, la voiture doit à nouveau être enregistrée pour la réexportation.

Modes de paiement

La monnaie est le Franc CFA, veuillez consulter votre banque ou votre agent de change pour connaître le cours de change. Les cartes bancaires (Maestro) – après déblocage par votre banque -  et les cartes crédits sont utilisables à Dakar et dans une moindre mesure dans les grandes villes. En cas de perte, vol ou fraude relatif à une carte de banque ou de crédit belge, contactez immédiatement Card Stop (0032 70 344 344).

Assurance de voyage

Vous êtes prié de vérifier si l'assurance fournie par votre mutualité couvre suffisamment les risques liés à votre destination et à votre façon de voyager. Tenez compte du fait que cette assurance échoit après un séjour de 3 mois. Une assurance de voyage adaptée avec une couverture complète des risques est absolument indispensable (assistance judiciaire, soins médicaux et rapatriement) pour garantir un traitement médical adéquat. Étant donné que les installations médicales sur le terrain sont insuffisantes, il est fortement recommandé d’avoir une assurance soins médicaux et une assurance assistante voyage.

GSM et facilités de communication

Il existe au Sénégal un opérateur fixe (SONATEL / Orange) et trois opérateurs mobiles (Orange, Tigo et Nespresso). Le réseau sénégalais est de bonne qualité.
Il existe des accords de compatibilité avec les opérateurs belges (Proximus, Mobistar, Base).

Animaux domestiques

Les animaux domestiques doivent avoir une autorisation préalable d’introduction délivrée par la Direction des Services vétérinaires (Ministère de l’Elevage). Les animaux doivent être présentés à leur arrivée aux services vétérinaires.

Assistance consulaire

En cas de problèmes sérieux imprévus à l'étranger, les Belges peuvent faire appel à l'ambassade et aux consulats de Belgique. Une assistance consulaire est donnée aux compatriotes ayant invoqué en vain une aide de la part des autorités locales (police locale) ou de sociétés de service privées (banque, assureur), et ne pouvant plus que se diriger vers une représentation diplomatique ou consulaire belge. Cette assistance prend fin dès que les voyageurs peuvent poursuivre leur voyage par leurs propres moyens.

Ambassade de Belgique à Dakar : + 221 33 889 43 90, + 221 77 637 01 78