Conseil aux voyageurs Haïti

Carte Haiti
Date: 06 juin 2014
Toujours valable le 22 octobre 2014

Dernière mise à jour

Que ce soit pour des raisons politiques, sociales, sanitaires ou pour des raisons liées à des phénomènes naturels, la situation à Haïti se caractérise par une importante instabilité.  -.Il est recommandé de s’y rendre uniquement pour des raisons familiales ou professionnelles importantes. Il est préférable de bénéficier sur place d’un encadrement expérimenté.

Sur le plan sanitaire, l’épidémie de choléra apparue en octobre 2010 n’est pas totalement maîtrisée. Les mesures d’hygiène générales et spécifiques décrites dans la rubrique ‘Santé et Hygiène’ du présent conseil aux voyageurs demeurent - d’application.

Sécurité générale

Informations générales

Les voyages non essentiels en Haïti restent déconseillés. La situation sécuritaire générale dans la capitale Port-au-Prince reste - mauvaise et imprévisible en dépit de la présence de troupes internationales. La situation peut s'améliorer ou se détériorer très soudainement. Les enlèvements - en vue de l’obtention de rançons ne sont pas rares.
En raison de la forte présence de bandes armées-, les risques pour la sécurité personnelle des étrangers sont très grands et certaines zones doivent impérativement être évitées - (les bas quartiers près de la mer, dans les cités situées entre l'océan et l'aéroport (Cité Soleil, Cité Militaire) et à l'est de Lalue (Avenue J. Brown). - Les voyages à l'intérieur du pays sont à déconseiller si l'on n'est pas accompagné de personnes connaissant bien le terrain.
Les compatriotes sont en outre vivement invités à suivre l'actualité locale par les médias, à rester en contact avec le consulat honoraire de Belgique à Port-au-Prince et à consulter régulièrement l'avis de voyage du Service Public Fédéral Affaires étrangères.

Criminalité

Les enlèvements, assortis de demandes de rançon conséquente, représentent le risque principal. Une fin violente n'est pas à exclure.
Les consignes de sécurité suivantes s'imposent:

• éviter de s'aventurer seul(e) dans les quartiers populaires et ne pas se promener à pied la nuit ;
• ne pas porter de bijoux, d'objets de valeur ou d'équipements coûteux (caméra,etc.) de manière ostentatoire ;
• se tenir à l'écart des manifestations ou rassemblements de foule;
• éviter toute polémique avec les policiers;
• n'opposer aucune résistance en cas d'agression (en particulier en cas d'attaque à main armée).

Transport

Sécurité /info routière

Conduire un véhicule soi-même n'est pas conseillé, sauf en cas de longue expérience dans le pays.
Verrouiller les portières et garder les fenêtres fermées lorsqu'on circule en voiture, éviter les déplacements en transport en commun, en taxi (sauf ceux de sociétés reconnues). Eviter de rouler la nuit.

Sécurité /info aérienne

En raison du mauvais état des routes, l'utilisation d'avions charters pour les déplacements dans le pays est très répandue. La qualité des services et l'entretien des avions ne sont pas garantis. La prudence est recommandée.

Sécurité /info navigation

Pour les amateurs de voile: il arrive que des actes de piraterie se produisent dans la région, mais le nombre d'incidents est resté limité ces dernières années. Des rencontres avec des immigrants illégaux (boat people) sont possibles. Cela peut se produire dans des situations d'urgence, quand ils ont besoin d'aide.
Cocaïne et armes transitent régulièrement par les eaux haïtiennes. Restez à l'écart de toute embarcation suspecte
Les bateaux assurant les liaisons intérieures sont vétustes et surchargés. Ce mode de transport est déconseillé.

Climat et catastrophes

Catastrophes naturelles

La saison des ouragans s'étend de fin mai à fin novembre. Des inondations et des glissements de terrain sont alors possibles. Haïti est particulièrement sujette à de telles catastrophes à cause de la déforestation excessive qui touche cette île.
National Hurricane Center

Si une catastrophe ou un évènement imprévu se produit pendant leur séjour, les voyageurs sont invités à prendre contact au plus vite avec leur famille ou amis en Belgique pour les informer de leur situation. Si les communications avec l'étranger sont impossibles, ils s'adressent aux services du Consulat de Belgique à Port-au- Prince.

Santé et hygiène

Mesures d’hygiène particulières suite à l’apparition de cas de choléra

• consommer uniquement de l'eau propre et traitée ;
• se laver les mains au moins 4 fois par jour avec du savon, et en tous cas après chaque passage aux toilettes (éviter les serviettes collectives) ;
• peler systématiquement les fruits et les légumes avant de les cuisiner et de les ingérer ;
• ne manger ni crudités (sauf si elles ont été lavées à l'eau javellisée), ni fruits de mer, ni glaçon. Etre prudent avec les crèmes glacées et les sorbets.

Coûts/infrastructure soins médicaux

Les soins médicaux dans les hôpitaux publics sont minimaux et l'hygiène y est très mauvaise. A Port-au-Prince, il y a quelques médecins et hôpitaux privés mais, en général, il est préférable d'éviter de s'y faire soigner.

N'oubliez pas votre pharmacie de secours dûment remplie!

Risque eau potable et alimentation

Il est déconseillé de boire l'eau du robinet.

Vaccinations

Plusieurs maladies graves et/ou contagieuses sévissent à Haïti.
Les vaccinations ne sont pas obligatoires, sauf si vous voyagez vers Haïti d'un pays où la fièvre jaune se manifeste (Afrique, Amérique Latine). Dans ce cas, une vaccination contre la fièvre jaune est nécessaire.

Tous les voyageurs, quelles que soient la durée et les circonstances du séjour, doivent être protégés contre l'hépatite A. Il leur est fortement conseillé de s'assurer qu'ils sont en ordre de vaccination contre la polio, le tétanos et la diphtérie.  Consultez au moins 2 à 6 semaines avant votre départ les sites web de l'Institut de Médecine tropicale  et de l'Organisation mondiale de la Santé  afin d'obtenir des informations plus détaillées.

Risques sanitaires particuliers

La malaria et la dengue sévissent encore, bien que la situation ne soit plus aussi grave qu'en 2006-2007. Protégez-vous donc bien contre les moustiques. Si vous voyagez dans une des zones suivantes, il est conseillé de prendre des médicaments contre la malaria : Gros Horne, Hinche, Maïssade, Chantal et Jacmel.

Fièvre Dengue

La dengue est une infection virale transmise par les moustiques Stegomyia qui piquent surtout pendant la journée et en début de soirée. Les symptômes sont une fièvre élevée, des douleurs musculaires et articulaires ainsi que des éruptions cutanées. Il n'existe pas de vaccin. Etant donné que cette maladie est dangereuse et parfois mortelle, il est important de consulter immédiatement un médecin lors de la constatation des symptômes et de se protéger contre les moustiques, en utilisant un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs. La dengue survient dans les villes ainsi qu'à la campagne.

Chikungunya

La fièvre Chikungunya est une infection virale transmise par des moustiques.  Elle est depuis quelques mois très répandue, voire endémique, en Haïti.   Les symptômes sont une fièvre élevée, des douleurs musculaires et articulaires et des éruptions cutanées.  En fonction de l’état général de santé et des capacités de défense de l’organisme, les symptômes peuvent perdurer quelques jours, voire même plusieurs semaines.  Il n’existe ni traitement spécifique ni vaccin.  Il est important de consulter immédiatement un médecin lors de la constatation des symptômes et de se protéger à tout moment contre les moustiques (en utilisant un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs).

Diarrhée du voyageur

Les mesures visant à prévenir la diarrhée du voyageur, telles le lavage des mains et la désinfection de l'eau potable, sont essentielles. Dans le traitement de la diarrhée, il est primordial de prévenir et de traiter la déshydratation. Pour prévenir la déshydratation, on peut utiliser des solutions salines spéciales, disponibles en pharmacie. Il vaut mieux éviter les "anti-diarrhéiques" et les "antiseptiques intestinaux" en vente dans les pharmacies locales ; ceux-ci sont le plus souvent inefficaces voire même dangereux.

SIDA, hépatites B et C

Les maladies sexuellement transmissibles sont très répandues en Haïti. Il est indiqué de se protéger.

Législation locale

En tant que visiteur du pays, vous êtes soumis aux lois locales, tout comme les autochtones.

Drogues


Le trafic de cocaïne est important. Evitez toute implication même si vous êtes témoin de dépôts ou de transactions. Toute possession ou consommation de drogue est punie par des peines extrêmement sévères. Il est indiqué de faire ses bagages soi-même et de les surveiller pendant les déplacements afin que rien ne puisse y être dissimulé par des tiers ; il est impératif de refuser la prise en charge de colis de personnes inconnues.

Sexualité

La prostitution est très répandue et peut impliquer enlèvement/vol ou extorsion.

Photographie

Demander la permission avant de prendre une photo.

Us et coutumes

Les voyageurs sont tenus de respecter les traditions et les coutumes locales. Les cérémonies vaudoues peuvent présenter des risques importants, si leurs organisateurs ne sont pas connus et si les touristes ne sont pas les bienvenus.

Infos pratiques

Documents, monnaie, communication

Tous les documents de voyage nécessaires sont mentionnés sous la rubrique du même nom sur ce site web.

Permis de conduire

Permis de conduire international est exigé. Il est préférable de louer un véhicule avec chauffeur.

Modes de paiement

La monnaie est la gourde ; veuillez consulter votre banque ou votre agent de change pour connaître le taux de change.
Les gourdes ne peuvent pas être obtenues en Belgique. Il est indiqué de disposer de dollars américains, qui peuvent soit être utilisés tels quels, soit échangés sur place en gourdes. Dans certains restaurants et hôtels, il est aussi possible de payer en euros.
Les cartes de crédit peuvent être utilisées seulement dans quelques hôtels et restaurants internationaux ainsi que dans quelques galeries d'art. Les distributeurs automatiques de billets sont rares, même dans la capitale.
En cas de perte, vol ou fraude relatif à une carte de banque ou de crédit belge, contactez immédiatement Card Stop (0032 70 344 344).

Assurance de voyage

Vous êtes prié de vérifier si l'assurance fournie / offerte par votre mutualité couvre suffisamment les risques liés à votre destination et façon de voyager. Tenez compte du fait que cette assurance échoit après un séjour de 3 mois. Une assurance de voyage adaptée avec une couverture des risques complète est absolument indispensable (assistance judiciaire, soins médicaux et rapatriement)

GSM et facilités de communication

Les gsm belges devraient fonctionner. Vérifier sur le site web de votre fournisseur.

Assistance consulaire

En cas de problèmes sérieux imprévus à l'étranger, les Belges peuvent faire appel à l'ambassade et aux consulats de Belgique. Une assistance consulaire est donnée aux compatriotes ayant invoqué en vain une aide de la part des autorités locales (police locale) ou de sociétés de service privées (banque, assureur), et ne pouvant plus que se diriger vers une représentation diplomatique ou consulaire belge. Cette assistance prend fin dès que les voyageurs peuvent poursuivre leur voyage par leurs propres moyens.

Les Belges qui ont l'intention de se déplacer en province et particulièrement ceux qui ont l'intention d'y faire un séjour assez long, sont invités à prendre contact avec le consulat honoraire de Belgique à Port-au-Prince : fax: 702 5070047 - tel: (509) 3477 9636, (509) 3454 0650, (509) 3792 3309, (509) 3633 9175 - mail: jdresse@gmail.com , gerritdes@yahoo.com ).