Argentine

Argentine

Dernière mise à jour

Dans plusieurs pays d’Amérique latine et des Caraïbes sévit une épidémie de maladie à virus Zika, transmis par le moustique Aedes Aegypti, qui pique surtout en journée. L'infection est le plus souvent asymptomatique mais les symptômes suivants peuvent se manifester: fièvre, maux de tête, éruptions cutanées, douleurs musculaires et articulaires, fatigue et yeux rouges. Il est recommandé aux voyageurs de se protéger contre les moustiques en utilisant un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs.

Le virus est à l'origine de cas de microcéphalie chez le nourrisson. Il est dès lors recommandé aux femmes enceintes ou qui aspirent à l'être dans un futur proche de reporter leur voyage. Si celui-ci ne peut être postposé, nous les invitons à prendre contact avec leur médecin et à prendre toutes les précautions nécessaires afin de se protéger des piqûres de moustiques.

Par mesure de précaution, il est conseillé aux voyageurs revenant d’une zone où sévit l'épidémie d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant au moins deux mois après le retour. En cas de symptômes comparables à ceux du virus Zika mentionnés ci-dessus, nous vous invitons à consulter votre médecin.

Pour plus d’informations sur l’épidémie et les mesures préventives, veuillez consulter le site de l’Organisation Mondiale de la Santé (http://www.who.int/mediacentre/factsheets/zika/fr) du SPF Santé Publique (http://www.health.belgium.be/fr/news/virus-zika-quelles-sont-les-mesures-prendre) ou de l’Institut de Médecine Tropicale (http://www.itg.be/itg/GeneralSite/Default.aspx?L=F&WPID=691&MIID=637&IID=467).

En Argentine sévit par ailleurs une épidémie de fièvre Dengue dans les provinces du nord et du centre du pays ainsi qu'à Buenos Aires. La dengue est transmise par le même moustique que le virus Zika et provoque des symptômes similaires, mais cette maladie est beaucoup plus grave et peut être mortelle. En cas d'apparition de symptômes suspects, il est essentiel de consulter votre médecin au plus vite.

A condition de respecter les précautions d'usage, il est généralement possible de voyager en Argentine en sécurité.

Afin de nous permettre d’organiser au mieux l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer vos coordonnées de voyage via le site web suivant : www.travellersonline.diplomatie.be.
 

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Informations générales

A condition de respecter les précautions d’usage, il est généralement possible de voyager en Argentine en sécurité.

Les troubles sociaux sont en recrudescence. Il est recommandé d'éviter les manifestations qui se déroulent régulièrement. Si elles présentent généralement un caractère pacifique, le risque qu'elles dégénèrent en violences ne peut être écarté. Certaines formes de protestation sociale se manifestent aussi par des barrages routiers qui peuvent interrompre temporairement le trafic à Buenos Aires et sur certains grands axes (surtout dans le nord du pays). Les voyageurs doivent donc savoir que d'éventuelles manifestations ou grèves peuvent avoir un impact sur les transports publics (trains, avions, bus, métros).

Le plus grand danger auquel sera exposé le visiteur proviendra du trafic anarchique et de l’incivisme des conducteurs argentins ; les passages pour piétons et les feux de circulation ne sont pas toujours respectés et la conduite nocturne est vivement déconseillée.

 
Criminalité


Les formes les plus répandues de criminalité sont le vol à la tire, les agressions et les attaques à main armées. Alimentée par les conséquences sociales de la crise économique, l’essor du trafic et de la consommation de drogues, la criminalité croît régulièrement, surtout dans les banlieues où se concentrent les quartiers défavorisés ainsi que certains quartiers sensibles des grandes agglomérations. Elle présente aussi – mais dans une moindre mesure – dans les quartiers résidentiels et touristiques. La prudence s'impose particulièrement dans le quartier de « La Boca » dans le sud de la ville. Tant aux alentours qu'à l'intérieur des grandes gares (Retiro, Constitución, Once), une vigilance particulière est indiquée face à la vague montante des pickpockets.

Outre les quartiers à risque, il y a lieu d'éviter les endroits isolés et mal éclairés et d'adopter une vigilance accrue dès la tombée de la nuit. Lors de déplacements, il est prudent de laisser ses documents d'identité et de voyage en sécurité et de n'emporter que des photocopies de ceux-ci. Si l'on se déplace malgré tout avec des documents originaux (argent, billet d'avion, passeport), mieux vaut éviter de mettre le tout dans le même sac. Il est recommandé de toujours prévoir une somme en liquide. Il est conseillé de ne pas porter de façon ostentatoire montres, bijoux, GSM et autres objets de valeur, de ne pas sortir son argent à la vue de tous et d’être vigilant lorsque vous effectuez un retrait bancaire En cas d'agression armée, il est vivement recommandé de n'opposer aucune résistance. De nombreuses agressions sont en effet commises par des toxicomanes qui n’hésitent pas à tuer en cas de résistance.
 
Il convient d'être particulièrement prudent lors d'une manœuvre classique de diversion des malfrats où, dans un premier temps, ils renversent maladroitement une substance quelconque sur les vêtements de leur victime et ensuite, sous prétexte de l'aider à se nettoyer, ils la volent.

Les touristes isolés se méfieront particulièrement des rencontres un peu trop « amicales ». Il n'est pas rare en effet qu'un touriste soit, après une rencontre fortuite dans la rue, invité à prendre un verre dans lequel, profitant de l'inattention de la victime, l'agresseur verse une substance hypnotique (GABA)). Une fois inconsciente, la victime est dépouillée et même parfois passée à tabac.

Il convient également de ne pas avoir recours aux taxis en rue mais de faire appel à leurs services via une compagnie de taxis. Les chauffeurs de taxi rendent parfois la monnaie en faux billets ; il est conseillé de régler sa course avec le compte juste.

Se déplacer en vélo est possible car il existe désormais des pistes cyclables dans la capitale. Mais il est conseillé d’être prudent car les automobilistes sont prioritaires et les piétons ne se retrouvent souvent sur la piste.

Récemment, on assiste à une multiplication de cas d’agression et de vols à l’encontre de cyclistes

Il est recommandé de ne pas voyager seul en Argentine et de posséder des rudiments d’espagnol, la pratique d’une langue étrangère étant peu répandue hors de Buenos Aires, même chez les autorités.

Les touristes qui rencontrent des problèmes de sécurité dans la capitale peuvent s'adresser à un commissariat spécial pour les touristes qui se trouve à 436, Corrientes (Microcentro). On peut aussi joindre gratuitement ce commissariat de n'importe quel point du pays au numéro 0800 999-5000 ou, à Buenos Aires, au numéro local 4346.5748.