Conseil aux voyageurs Azerbaïdjan

Carte Azerbaidjan
Date: 02 avril 2014
Toujours valable le 16 avril 2014

Dernière mise à jour

A condition de respecter les mesures de sécurité spécifiques mentionnées ci-dessous, il est possible de voyager en Azerbaïdjan. Les voyages non essentiels vers les régions détaillées ci-dessous sont déconseillés.

Sécurité générale

La capitale Bakou et la plus grande partie du pays ne posent pas de danger particulier pour les voyageurs. On note néanmoins une hausse des incidents à Bakou (vols avec effraction dans les véhicules, vols avec agression la nuit), notamment dans le centre-ville qui concentre la plupart des bars fréquentés par les expatriés. Il est conseillé, notamment aux femmes, d’éviter de se promener seul la nuit.

Tous les voyages vers les régions limitrophes à la Russie et l’Iran sont déconseillés. Le territoire russe qui constitue la frontière avec l’Azerbaïdjan est le Dagestan. Le voyageur qui s’approcherait trop de cette frontière court le risque d’être arrêté et interrogé sur les raisons de sa présence.

Tous les voyages dans la zone frontalière avec l’Arménie (Nagorno-Karabakh et les provinces qui l’entourent) sont fortement déconseillés en raison du conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie.

Le conflit du Haut Karabakh qui oppose l'Azerbaïdjan à l'Arménie n'est pas réglé et a causé l'occupation de presque 20 % du territoire azerbaïdjanais et un afflux de plus de centaines de milliers de réfugiés. Il convient donc de faire preuve de grande réserve dans l'expression de points de vue à propos de la politique intérieure, de la question du Haut-Karabagh et de la question arménienne. Les territoires occupés le long des zones frontalières avec l'Arménie, le Haut-Karabakh et les abords de la ligne de cessez-le-feu doivent être absolument évités à cause des incidents fréquents.

Les autorités de la République d'Azerbaïdjan attirent l'attention des voyageurs sur le fait que le Haut-Karabakh fait partie de la République .Tout voyage dans le Haut-Karabakh sans autorisation préalable des autorités azerbaïdjanaises sera donc considéré comme illégal et passible de sanctions. De ce fait, les personnes voyageant dans les territoires occupés ne bénéficient d’aucune assistance d’urgence ou consulaire même s’ils se trouvent en difficulté.

Une augmentation des tensions entre l'Iran et d'autres pays de la région pourrait conduire à des troubles en Azerbaïdjan. Le risque d'attentats terroristes est actuellement limité, mais il pourrait devenir plus important si les tensions entre l'Iran et d'autres pays de la région augmentent. Il est, dès lors, recommandé de suivre l'actualité et l'évolution de la situation.

Des manifestations peuvent affecter ponctuellement et localement la situation en Azerbaïdjan. Ces rassemblements se déroulent généralement sans incidents ni violences. Il reste néanmoins conseillé d'éviter les rassemblements inhabituels et d'éventuelles manifestations.

D'une manière générale, la délinquance de droit commun reste très modérée. Même si leur nombre reste peu élevé, le voyageur sera vigilant.

Il faut être prudent dans l'utilisation de sa carte bancaire à Bakou, afin d’éviter les vols et les risques de falsification. On signale à Bakou des vols à la tire, vols avec effraction dans les véhicules, vols avec agression la nuit ainsi que dans les endroits très fréquentés (transport public, bars et clubs pour les occidentaux).

Il est conseillé de porter sur soi en permanence une copie du passeport en cas de contrôle des papiers. L'original devra être déposé dans un lieu sûr. Des cas d’individus, se présentant comme des policiers azerbaïdjanais et harcelant des étrangers afin de vérifier leur situation à l’égard des règles de séjour pour ensuite leur soutirer d’importantes sommes d’argent, ont été signalés.

Transport

Infrastructure routière

La circulation routière est très dangereuse et les risques d'accident de circulation routière sont élevés. Chaque année, il y a de nombreux accidents graves (plusieurs morts chaque jour pour Bakou seule). Cela nécessite une attention particulière de la part du voyageur.  La plus extrême prudence est de rigueur sur les routes. Il est par ailleurs déconseillé de voyager en voiture la nuit en dehors des grandes agglomérations.

Circulation à droite. La circulation routière est libre dans le pays sauf dans les régions avoisinant la ligne de front et le Caucase nord. La frontière internationale avec la Géorgie est ouverte (via les deux postes frontières de Lagodekhi-route du Nord ou via le poste frontière du Pont Rouge-route du Sud M27), mais l'entrée des véhicules privés est soumise à une réglementation sévère et au paiement d'une taxe.

La frontière entre l’Azerbaïdjan et la Russie est fermée pour les étrangers.

Si vous arrivez avec votre propre moyen de transport en Azerbaïdjan, vous devez payer une haute caution (que vous récupérez après). Sinon, ce moyen de transport doit quitter l'Azerbaïdjan après quelques jours.

En cas d'accident de la route, un constat est dressé par la police (formalité qui peut prendre plusieurs jours). L'assurance obligatoire étant modique, les dommages matériels sont à la charge du propriétaire du véhicule concerné ou fautif. Lorsqu'il y a des victimes, il est impératif de prendre contact dès que possible avec la police, et fortement recommandé de joindre l’ambassade de Belgique à Bakou par téléphone (+994 12 437 37 70 ) ou courrier électronique (embassy.baku@diplobel.fed.be) ou, en dehors des heures d’ouverture,  via le numéro d’urgence(+994 50 291 88 22)

Transport aérien

Aucune compagnie d'Azerbaïdjan ne se trouve sur la liste noire de l'Union Européenne des compagnies qui ne sont pas autorisées à survoler l’espace aérien communautaires. Consultez le site web de la Commission Européenne. Les vols intérieurs sont sûrs.

 L’aéroport Heydar Aliyev est situé à 25 kilomètres de la ville et dessert la plupart des destinations européennes

Info navigation

Une difficulté importante est l’irrégularité des ferries en Mer caspienne vers le Turkménistan et le Kazakhstan. Le principe « first come, first served » est également appliqué et les tickets doivent être achetés sur place. Il est donc très difficile de planifier d’avance le voyage en mer. Il est normal de devoir attendre longtemps.

Réseau ferroviaire et transports publics

Le réseau ferroviaire est usagé mais très utilisé. Les horaires des trains sont sujets à variations. Les trains sont lents et circulent souvent la nuit. Les principales destinations sont desservies à partir de Bakou (vers la Géorgie via Gandja et Gazakh, vers la Russie via Khachmaz, vers les villes iraniennes de Tabriz et Téhéran). Pendant le voyage, il est conseillé de fermer sa cabine de l’intérieur la nuit et de ne pas laisser ses affaires sans surveillance.

A Bakou, le transport est constitué d'un réseau assez vétuste mais qui fonctionne bien. Il est formé d'un métro et de nombreux bus. Ces bus sont souvent surchargés et impliqués dans de nombreux accidents. Les taxis sont en abondance. A Bakou, il est recommandé d’utiliser les taxis officiels (taxis londoniens de couleur aubergine), dotés d’un compteur, moins chers et généralement fiables.

Climat et catastrophes

L’Azerbaïdjan se distingue par sa grande diversité de climats. Au bord de la mer Caspienne, le climat est de type méditerranéen. Les étés sont caniculaires à Bakou (40° en juin , juillet et août), les hivers y sont relativement doux mais les vents violents. En montagnes, les saisons sont plus tranchées. Les hivers y sont froids voire rigoureux.

L’Azerbaïdjan se trouve dans une zone sismique instable. Des tremblements de terre ne sont pas à exclure.

Si un tremblement de terre grave devait se produire durant leur séjour, il est recommandé aux voyageurs de suivre les instructions des autorités locales et de prendre contact avec leurs proches en Belgique afin de les rassurer sur leur état de santé. Il est également conseillé, en cas de tremblement de terre, de prendre contact avec l'ambassade de Belgique à Bakou.

Si une catastrophe ou un évènement imprévu se produit pendant leur séjour, les voyageurs sont invités à prendre contact au plus vite avec leur famille ou amis en Belgique pour les informer de leur situation. Si les communications avec l'étranger sont impossibles, ils s'adressent à l'ambassade de Belgique à Bakou.

Santé et hygiène

Des précautions normales pour un climat chaud et humide sont à prendre. 

Vaccinations

Pour des bons conseils concernant la santé ou pour des vaccinations éventuelles, il vaut mieux s’adresser à son médecin généraliste et/ou à un centre spécialisé dans des maladies de voyage (mal de la route / mal de l’air). Consultez au moins 2 à 6 semaines avant votre départ les sites web de l'Institut de Médecine tropicale et de l'Organisation mondiale de la santé afin d'obtenir des informations plus détaillées.

Risque eau potable et alimentation

L'eau n'est pas potable en Azerbaïdjan. La consommation de l'eau en bouteille non décapsulée y est par conséquent impérative, y compris pour la toilette des bébés et le brossage des dents. La fiabilité des contrôles sanitaires sur la qualité et la conservation des viandes et des produits frais importés est aléatoire. La chaîne du froid n'est pas toujours respectée, surtout en période estivale. Il est recommandé de vérifier les dates de péremption de ces produits.

SIDA

On note une nette recrudescence des M.S.T., du SIDA et de la tuberculose.  
 
Malaria

En cas de voyages vers des régions spécifiques à l’intérieur du pays le paludisme peut constituer un problème. Dans ce cas, il est conseillé de vous informer si le paludisme y est présent (voir site web de l‘Institut de Médecine Tropicale : www. itg.be)

Diarrhée du voyageur

Les mesures visant à prévenir la diarrhée du voyageur, telles le lavage des mains et la désinfection de l'eau potable, sont essentielles. Dans le traitement de la diarrhée, il est primordial de prévenir et de traiter la déshydratation. Pour prévenir la déshydratation, on peut utiliser des solutions salines spéciales, disponibles en pharmacie. Il vaut mieux éviter les "anti-diarrhéiques" et les "antiseptiques intestinaux" en vente dans les pharmacies locales ; ceux-ci sont le plus souvent inefficaces voire même dangereux.

Risques sanitaires particuliers

En raison de la pollution qui touche les côtes de la mer Caspienne, il est déconseillé de s'y baigner. De nombreux cas de gastro-entérites sont signalés chez les étrangers de passage.

Coûts/infrastructure soins médicaux

Les soins médicaux hors de Bakou sont très limités. Les services hospitaliers publics, en principe gratuits, sont mal équipés et les étrangers malades sont invités à « sponsoriser » le personnel soignant. En cas d'accident grave ou de situations tragiques il est déconseillé de s'adresser aux hôpitaux publics. Les cliniques et cabinets dentaires publics ont mauvaise réputation à cause de la propagation de l'hépatite. Les cabinets et cliniques privées sont bien équipées à Bakou et disposent de la plupart des médicaments nécessaires, mais ils sont deux fois plus chers que les pharmacies. Le prix moyen d’une consultation chez un médecin généraliste ou chez un spécialiste est élevé.

N'oubliez pas de vous munir de votre pharmacie de voyage, ainsi que de produits anti moustiques en été.

Une liste de quelques centres médicaux à Bakou:
AIDS Clinic, Mirgasimov street 1/8, +994 (12) 494 99 24, +994 (12) 494 85 18;
Central Clinical Hospital,+994 (12) 492 10 92;

Denthouse Dental Clinic, Izmir street 1033, ground floor, +994 (12) 490 76 76;
Funda Medical Centre, Izmayil Hidayat-Zadeh street 45 +994 (12) 467 55 82, +994 (12) 466 28 44;
International SOS (AEA Company), Rashid Behbudov street 30, +994 (12) 493 73 54, +994 (12) 493 40 89;

Mediclub, Uzeyir Hadjibeyov street 45, +994 (12) 497 09 11, +994 (12) 497 09 12;
Turkisch-American Medical Centre, Mardanov Gardashlari street 41/47, +994 (12) 497 37 84.
Pharmacie 24/24 (avec livraison à domicile à Bakou): PHARMACY HAYAT, Bul-Bul ave 30, +994 (12) 493 61 61.

Gomruk Hospital: K,Kazımzadə Str. 118. AZ 1065; Tel.: (+99412) 537 01 82/83/84/85; Faks: (+99412) 510 86 90

Mərkəzi Klinika Xəstəxana, Adres : Parlament Ave. 76, AZ1006,Tel: +994 12 492-10-92, Call center: +994 12 105, Fax: +994 12 492-41-31

L’Ambassade de France en Azerbaïdjan recommande le médecin suivant: Docteur Petropoulos (pédiatre, chef du service de cardiologie de l’hôpital Merkezi. Il est possible de joindre le Dr Petropoulos au 050/286.98.28 ou l’adresse mail suivante : andrepetropoulos@gmail.com

législation locale

En tant que visiteur du pays, vous êtes soumis aux lois locales, tout comme les autochtones.

Législation douanière

L'exportation à titre privé de caviar est soumise à des restrictions (limite de 125 gr. à l'exportation à titre privé) et au paiement de taxes. L'exportation de tout objet lié directement à l'héritage culturel national (tapis, objets anciens) même dénué de valeur artistique, est soumise à autorisation préalable sous peine de confiscation ou du paiement d'une amende lors du départ. C’est notamment le cas des tapis. Leur exportation est soumise à la présentation d’un permis délivré par le Musée d’Etat des Tapis

Drogues

La consommation d'alcool est autorisée, mais les abus sont sévèrement réprimés (tolérance zéro pour les conducteurs de véhicule).

Toute possession, trafic ou consommation de drogue peut conduire à des peines extrêmement sévères en Azerbaïdjan. Les voyageurs veilleront à faire leurs bagages eux-mêmes et à les surveiller pendant le voyage.

Sexualité

Il n'y a pas de restriction légale en fonction du comportement ou des orientations sexuelles des personnes en Azerbaïdjan, à condition que la manifestation de celui-ci reste discrète à l'égard de la population locale, surtout en dehors des zones touristiques.

Photographie

Il est interdit de prendre des photographies de sites militaires.   
 
Us et coutumes

Les voyageurs sont invités à respecter les traditions et coutumes locales. L’Azerbaïdjan est un pays laïc. Une large majorité de la population est musulmane (94%) et peu pratiquante.  Il est cependant conseillé d’observer une certaine réserve dans l’habillement.

Varia

L'Azerbaïdjan connaît une production et vente considérables de contrefaçons (vêtements de marque, sacs à mains, e.a.). L'achat de contrefaçons y est pourtant un acte illégal. Les voyageurs rentrant après un séjour en dehors de l’Union Européenne peuvent être contrôlés.  Lors des contrôles, les contrefaçons peuvent être confisquées et le voyageur se voit infliger une amende allant de 50 à 20.000 euro.

Infos pratiques

VISA

IMPORTANT : Il n’est pas possible d’obtenir un visa à l’aéroport ou à tout autre poste frontière terrestre. Les demandes de visa doivent être introduites auprès d’une ambassade ou consulat azerbaïdjanais, sauf si l’on est invité expressément par les autorités azerbaïdjanaises. Les détenteurs d’un passeport diplomatique ou de service peuvent encore jusqu’à nouvel ordre obtenir un visa de 30 jours à l’aéroport.

Pour un séjour de 3 à 90 jours : Depuis le 1 avril 2013, les étrangers doivent s’enregistrer s’ils veulent rester plus de trois jours en Azerbaïdjan. Le voyageur doit procéder à cet enregistrement dans les 3 jours suivant son arrivée. La structure d’accueil du voyageur (hôtel, agence immobilière ou propriétaire d’un appartement privé) doit adresser au Service d’Etat des Migrations un formulaire d’enregistrement par courrier postal ou électronique (qeydiyyat@migration.gov.az) et une copie du passeport du visiteur étranger. Ce formulaire est disponible à cette adresse : www.migration.gov.azLien externe . Un certificat d’enregistrement sera ensuite délivré au voyageur dans les 48h. La durée d’enregistrement est égale à la durée du visa. Tout défaut d’enregistrement est passible d’une amende. Celle-ci devra être payée au Service d’Etat des Migrations et ne peut en aucun cas l’être à l’aéroport internationale de Bakou ou à aucun poste frontière. Tout changement de résidence du voyageur au cours de son séjour devra être notifié au Service d’Etat des Migrations.

Pour un séjour de plus de 90 jours : Celui-ci doit être motivé (travail, mariage, …). Un permis de résidence doit être sollicité auprès du Service d’Etat des Migrations, 22 jours au moins avant l’expiration du visa d’entrée.

L’entrée en Azerbaïdjan est formellement interdite aux personnes détentrices d’un visa signalant un séjour au Haut-Karabakh ou dans l’une des sept régions occupées de l’Azerbaïdjan. Ces personnes s’exposent au risque d’arrestation immédiate pour entrée illicite dans le pays.

Permis de conduire

Le permis de conduire international est valable en Azerbaïdjan pour des séjours de moins de trois mois. Au-delà, un permis local doit être obtenu.

Modes de paiement

La monnaie locale est le Manat (AZN). Il est possible de retirer de l'argent avec des cartes de crédit internationales: Visa, American Express, Maestro, Master Card. Il y a beaucoup de machines ATM et des bureaux d’échange à Bakou. L'usage des cartes bancaires, comme moyen de paiement dans les magasins ou les administrations locales, est possible et généralement accepté. En cas de perte, vol ou fraude relatif à une carte de banque ou de crédit belge, contactez immédiatement Card Stop (0032 70 344 344).

GSM

Depuis le 1er mai 2013, la réglementation oblige les usagers utilisant en Azerbaïdjan un téléphone mobile acheté à l’étranger et doté d’une carte SIM locale à s’enregistrer auprès de l’une des agences de l’un des opérateurs téléphoniques locaux (Bakcell, Azercell ou Nar), dans un délai de 30 jours à compter de l’achat de la carte SIM, ou de l’entrée sur le territoire azerbaïdjanais si l’usager détenait une carte SIM azerbaïdjanaise avant le 1er mai 2013. Faute de cet enregistrement, il ne sera pas possible d’accéder au réseau téléphonique local. Aucune sanction financière n’est prévue. En cas d’oubli, le téléphone pourra être débloqué dans un délai de trois jours. Le centre d’appels du Ministère des communications répond, en anglais, à toutes les demandes de précisions (1677).

Assurance de voyage

Vous êtes prié de vérifier si l'assurance fournie / offerte par votre mutualité couvre suffisamment les risques liés à votre destination et façon de voyager. Tenez compte du fait que cette assurance échoit après un séjour de 3 mois. Une assurance de voyage adaptée avec une couverture des risques complète est absolument indispensable (assistance judiciaire, soins médicaux et rapatriement).

Assistance consulaire

En cas de problèmes sérieux imprévus à l'étranger, les Belges peuvent faire appel à l'ambassade et aux consulats de Belgique. Une assistance consulaire est donnée aux compatriotes ayant invoqué en vain une aide de la part des autorités locales (p.ex. police locale) ou de sociétés de service privées (p.e. banque, agence d'assurance de voyage,.), et ne pouvant plus que se diriger vers une représentation diplomatique ou consulaire belge. Cette assistance est terminée dès que les voyageurs peuvent poursuivre leur voyage par leurs propres moyens.

Numéros utiles:
Pompiers: 101
Police (cas urgents): 102
Police (information): +994 (12) 490 91 15
Ambulance, aide médicale urgente: 103