Europe occidentale

 

Andorre

La Principauté d’Andorre est un mini Etat situé dans les Pyrénées à la frontière entre la France et l’Espagne.  En raison de son isolation relative, Andorre a toujours été une nation à part dans l’histoire européenne et, outre avec la France et l’Espagne, ses contacts avec le monde extérieur n’ont jamais été nombreux.  A la fin du 20e siècle, le pays est sorti de cet isolement grâce au secteur touristique florissant et aux évolutions des transports et des moyens de communication.  Le système politique a été modernisé en 1993 à l’époque où Andorre s’est dotée de sa première Constitution et est devenue membre des Nations Unies et du Conseil de l’Europe.

Environ 140 Belges résident à Andorre et y sont principalement actifs dans le secteur de l’immobilier, des assurances, de l’hôtellerie, des voyages et de la vente de produits régionaux belges.  Chaque année, environ 250.000 Belges se rendent à Andorre, un nombre significatif pour ce petit Etat.

Benelux

La Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg entretiennent des relations très étroites dans divers domaines. L’entrée en vigueur le 1er janvier 2012 du nouveau Traité de l’Union Benelux a marqué une étape importante vers un renforcement de la coopération dans trois secteurs clés: le marché intérieur et l’union économique, le développement durable, et justice et affaires intérieures.

Croatie

Le 1er juillet 2013, la Croatie est devenue le 28ème Etat de l’Union européenne, ce dont la Belgique se réjouit. 
Les relations bilatérales de la Belgique avec la Croatie sont excellentes. Le rôle important de pacification par la Belgique en Slavonie de l’Est pendant les guerres de l’ex-Yougoslavie reste gravé dans la mémoire croate, ainsi que les efforts de la Belgique pendant sa présidence du Conseil de l’Union européenne en 2010 qui ont permis à la Croatie de progresser vers l’intégration européenne. Les relations bilatérales économiques et commerciales restent plutôt modestes mais l’entrée de la Croatie dans l’UE constituera un facteur de développement sur ce plan.

République de Chypre

Les relations bilatérales entre nos deux pays se sont approfondies depuis l’ouverture de l’Ambassade de Belgique à Nicosie et l’arrivée du premier Ambassadeur de Belgique en 2004, qui leurs a données une impulsion significative. Chaque année, quelque 25.000 touristes belges visitent l’île.

Les négociations intra-chypriotes, conduites dans un cadre onusien, visent la réunification de l’île et la création d’une fédération bizonale et bicommunautaire, avec une souveraineté, une citoyenneté et une personnalité juridique uniques et avec une égalité politique entre les deux communautés telle que définies dans les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité. La Belgique soutient les parties dans leurs efforts de recherche d’un compromis et les encourage à continuer à s’investir avec courage et détermination dans les négociations. Toutes les mesures susceptibles d’améliorer le climat sur le terrain sont les bienvenues et bénéficient de l’appui de la Belgique.

La crise bancaire chypriote qui a plongé le pays dans la tourmente et imposé à Nicosie un plan d’assistance et de restructuration de l’UE et du FMI, domine cependant l’agenda.  

Allemagne

Avec près de 80 millions d’habitants, l’Allemagne est non seulement le plus grand Etat européen mais au cours des 20 dernières années son importance politique et économique a également accru. L’Allemagne a contribué dans une large mesure au processus d’unification de l’Europe. La réunification pacifique de l’Allemagne en 1991 a envoyé un signal clair aux pays d’Europe centrale (Pologne, Tchéquie, Hongrie...) afin de les inciter à se lancer dans un processus qui devait déboucher en 2006 sur leur adhésion à l’Union européenne.  

Francfort, ville abritant le siège de la Banque centrale européenne, est devenue, aux côtés de Londres, le centre financier et monétaire de l’Union.

La Belgique et l’Allemagne entretiennent de nombreux liens. Ceux-ci se sont intensifiés et ont été élevés à un niveau de qualité supérieur à la suite de la création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier en 1951, précurseur de l’Union européenne. Indifféremment des coalitions gouvernementales dans les deux pays, nos points de vue en matière européenne et internationale sont généralement convergents. La Belgique et l’Allemagne sont fréquemment en contact à divers niveaux, notamment dans le cadre de la conférence Germano-belge organisée chaque année.

Le marché allemand est essentiel pour l’économie belge. Sur le plan des exportations, l’Allemagne est notre principal marché. Notre pays se place quant à lui à la 8e place des partenaires de l’Allemagne en matière d’importations. Grâce à leurs investissements considérables, traditionnellement les entreprises allemandes, p.e. dans le secteur de la pétrochimie et de l’automobile, représentent des dizaines de milliers d’emplois dans notre pays.

L’Allemagne offre également une destination diversifiée aux touristes belges: des plages de la mer du Nord et de la Baltique, des montagnes e.a. en Bavière, la Forêt-Noire, ainsi que des hauts lieux culturels tels que Berlin, Hambourg, Cologne et Munich. Par ailleurs, un réseau de train à grande vitesse (ICE) relie les principales villes touristiques entre elles.

France

Pour des raisons à la fois évidentes et historiques bien connues, la France est probablement le pays le plus proche de la Belgique. D’une superficie 14 fois plus importante que celle de la Belgique et forte d’une population 6 fois plus nombreuse, l’Hexagone est la grande sœur et le voisin méridional de notre pays. Naturellement, l’affinité linguistique n’y est pas étrangère: tant la Belgique que la Communauté française sont membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). L’expression « lorsqu’il pleut à Paris, il bruine à Bruxelles » en dit long sur les relations entre les deux pays. La Belgique est le troisième client et le troisième fournisseur de la France. A l’inverse, la France est le deuxième client belge et son troisième fournisseur. Les investissements bilatéraux sont eux aussi considérables et concernent des milliers d’entreprises, de filiales et de reprises, représentant pas moins de 200.000 emplois dans les deux pays. Le nombre de Belges en France est estimé à 150.000, tandis que le nombre de Français en Belgique tourne quant à lui autour des 160.000. La France reste également la première destination touristique des Belges. La collaboration transfrontalière via trois Groupements Européens de Coopération Territoriale revêt elle aussi une importance particulière. Tous ces éléments expliquent le large réseau diplomatique belge en France: outre l’ambassade, le pays compte trois consulats-généraux et douze consulats honoraires, ainsi que de très nombreux représentants des entités fédérées. La proximité géographique des capitales des deux pays garantit par ailleurs d’importants contacts bilatéraux réguliers de haut niveau gouvernemental. Notre voisin méridional a ainsi développé une bonne compréhension de la structure fédérale belge. L’Hexagone reste un partenaire de discussion privilégié pour la Belgique, non seulement au sein de l’Union européenne, mais aussi à travers la position française à l’ONU (Conseil de sécurité), à l’OTAN, au G8 et au G20.

Grèce

La Belgique entretient avec la Grèce des relations bilatérales étroites, s'appuyant sur de nombreuses similitudes : proximité des Indépendances, population équivalente, situation géographique à la croisée de différentes cultures, etc.

On observe de larges identités de vues entre les deux pays, spécialement en matière de politique européenne. Les deux pays sont convaincus de la nécessité d’un approfondissement de l'Union européenne et de la poursuite du processus d’élargissement (appui à l'adhésion des pays des Balkans occidentaux, de l’Islande et de la Turquie).

Dans le contexte de la crise économique et financière sans précédent que traverse la Grèce, la Belgique veut être un partenaire fiable et constructif. Notre pays est déterminé à soutenir la Grèce dans ses efforts, y compris par le biais d’initiatives très concrètes. C’est ainsi que la Belgique soutient la Grèce dans les réformes sectorielles actuellement en cours, en mettant à disposition de la Commission européenne à Athènes et des administrations grecques des experts et de l’assistance technique dans divers domaines (Santé publique, asile et migration, finances, etc.)

Une importante communauté grecque (environ 30.000 personnes) vit en Belgique et contribue aux bonnes relations entre les deux pays.

Irlande

Les premiers Irlandais présents dans nos contrées étaient des religieux impliqués dans l’évangélisation. En 1608, un collège irlandais a été fondé à l’Université de Leuven. Au cours de la Première Guerre mondiale, des milliers de soldats irlandais ont perdu la vie lors de combats dans notre pays. Le parc de la paix de l’Ile d’Irlande de Messines a été aménagé en hommage à ces hommes morts au front.

L’adhésion de l’Irlande à l’Union européenne en 1973 a inauguré une nouvelle ère dans les relations entre ce pays et la Belgique. Les rapports politiques sont excellents et la visite officielle du Roi Albert en Irlande en 2007 fut un succès. En outre, la présidence irlandaise de l’Union au cours du premier semestre de 2013 est l’occasion de renforcer les relations entre nos deux pays.

Sur le plan économique, l’adhésion de l’Irlande à l’Union européenne a permis à cet Etat de se développer fortement. Entre 1995 et 2008, le pays a même été surnommé le « Tigre celtique » en raison de son importante croissance économique (de 5 à 9% sur base annuelle) et du grand nombre d’investisseurs étrangers attirés par le climat d’investissement favorable.

Outre les principaux investisseurs tels que les Etats-Unis et le Royaume-Uni, des entreprises belges ont elles aussi décidé de s’installer en Irlande (ex. secteur bancaire, fabrications métalliques, transport). Actuellement, la Belgique est le 6e fournisseur de l’Irlande.  Au cours de ces dernières années, Dublin a également attiré un nombre croissant de touristes belges.

Italie

Caractérisée par une histoire il est vrai singulièrement riche, l’Italie telle que nous la connaissons existe depuis 1861 seulement. Ses années fascistes (1922-1943) ont mené à une expansion territoriale éphémère et à la chute de la monarchie en 1946. La dernière reine ne fut autre que la Princesse Marie-José de Belgique. L’Italie compte parmi les pays fondateurs de l’OTAN et de l’Union européenne, mais elle est également membre du G8 et reste la troisième économie européenne. La crise financière internationale a contraint le pays à prendre des mesures d’économie drastiques et à mener des réformes de fond (pensions, marché de l’emploi…). La superficie de l’Italie est environ dix fois plus grande que celle de la Belgique et les Italiens sont presque six fois plus nombreux que nos compatriotes. Néanmoins, les différences socioéconomiques entre le nord et le sud sont profondes. La catastrophe minière de Marcinelle (1956: 262 morts dont 136 Italiens) et le drame du Heysel (1985: 39 morts dont 32 Italiens) restent gravés dans toutes les mémoires. La Belgique n’a cependant rien perdu de son excellente image, notamment grâce à l’intégration réussie d’environ 300.000 Italiens après la Seconde Guerre mondiale, parmi lesquels bien entendu notre premier ministre actuel. Mais la Reine Paola (depuis 1993), Princesse de Liège (depuis son mariage en 1959), dont la grand-mère paternelle était Belge, contribue elle aussi dans une large mesure à cette image. Plusieurs instituts, fondations, l’Academia Belgica, ainsi que divers accords sont à la base de la coopération culturelle et scientifique entre la Belgique et l’Italie. De nombreuses visites sont organisées à haut niveau. Quelque 7000 Belges sont inscrits en Italie. D’un point de vue économique, le pays compte parmi les principaux partenaires de la Belgique, tant en matière d’investissements que sur le plan commercial, et est à cet égard le sixième pays d’exportation et le huitième fournisseur de la Belgique.     

Liechtenstein

La Principauté du Liechtenstein jouxte la Suisse à l’ouest et au sud et l’Autriche à l’est.  Son territoire s’étend sur 160 km² et compte environ 35.000 habitants.  Sa capitale est Vaduz. Le Liechtenstein est le plus petit Etat germanophone au monde et le seul pays intégralement situé dans les Alpes.  Il est membre de l’AELE, de l’Espace économique européen et de l’espace Schengen, mais pas de l’Union européenne.

L’ambassadeur belge à Berne, qui compte le Liechtenstein dans sa juridiction, se rend plusieurs fois par an dans ce mini Etat afin de veiller au bon déroulement des relations bilatérales. Des rencontres ad hoc y sont également organisées avec les responsables politiques.

Luxembourg

Depuis de nombreuses années, la Belgique et le Luxembourg entretiennent des  relations excellentes et intenses.   La Commission Administrative Belgo-Luxembourgeoise (BLAC – CABL) se réunit deux fois par an dans le cadre de l'Union économique belgo-luxembourgeoise, l’UEBL dans sa forme abrégée. Les points suivants sont inscrits à l’ordre du jour de chacune de ses réunions: la situation économique de l’UEBL, la coopération sur le plan des relations internationales et les dossiers bilatéraux tels que les liaisons ferroviaires.

La CABL est également chargée de préparer les réunions au sommet « Gaichel » lors desquelles les gouvernements belge et luxembourgeois organisent un conseil des ministres commun réunissant les ministres actifs sur le plan de la coopération bilatérale ou internationale.

Ainsi, les deux pays collaborent étroitement dans le domaine des opérations militaires. Les services de police et les douanes organisent des opérations conjointes et s’échangent des informations. La Belgique et le Luxembourg participent aussi aux missions économiques de l’une et de l’autre.

Malte

Malte est un archipel du sud de l’Europe niché au beau milieu de la Méditerranée.  Son territoire s’étend sur 316 km² seulement, ce qui en fait l’un des plus petits pays au monde,  mais aussi l’un des plus densément peuplés. 

En raison de son emplacement, Malte a été au fil des siècles une île stratégique et administrée par une succession de dominateurs étrangers tels que les Phéniciens, les Grecs, les Romains, les Arabes, les Normands, les Français, les Britanniques, etc. Ces derniers ont rendu à Malte son indépendance en 1964. Dix ans plus tard, en 1974, l’île est devenue une république mais est restée membre du Commonwealth britannique. Malte a adhéré à l’Union européenne en 2004. Le pays est également membre de l’espace Schengen. 

La Belgique a signé un accord bilatéral avec Malte tendant à éviter la double imposition, un accord de protection des investissements, un accord aérien, un accord en matière de santé publique et un accord de collaboration policière.

En outre, Malte attire de plus en plus de touristes belges.

En règle générale, la Belgique est réputée à Malte pour ses arts, ses connaissances techniques et ses relations bilatérales cordiales, comme l’illustre une série de tapisseries confectionnées en 1697 dans les ateliers de tissage belges à Bruxelles et offertes à la co-cathédrale St. Jean à Malte. Ces tapisseries ont été restaurées en 2006 par un atelier belge spécialisé avant de retourner à Malte.

Monaco

La famille Grimaldi règne sur la principauté de Monaco depuis 1297, à quelques exceptions près.  Qui n’a jamais entendu parler de Grace Kelly, la célèbre actrice américaine devenue Princesse de Monaco après avoir épousé le Prince Rainier, et mère du Prince Albert II, le chef d’Etat actuel ?  La souveraineté de Monaco a été officiellement reconnue à travers le traité franco-monégasque de 1861. Le rocher est membre à part entière des Nations Unies depuis 1993.  En dépit de son indépendance et de sa propre politique étrangère, sa défense est assurée par la France. 

Monaco est le deuxième plus petit Etat et le plus densément peuplé au monde.

De nombreux Belges y ont élu domicile et y forment la sixième communauté d’étrangers.  Les relations bilatérales entre la Belgique et Monaco sont excellentes et la Principauté poursuit ses efforts aux côtés de notre pays dans la lutte contre le blanchiment d’argent. Les deux Etats ont signé un accord administratif à ce sujet. A travers cette initiative, Monaco entend démontrer sa disposition à collaborer de manière internationale dans ce domaine.

La Belgique est le 4e fournisseur de Monaco et son 12e client.

Pays-Bas

Depuis de nombreuses années, les relations bilatérales entre la Belgique et son voisin du nord sont excellentes et intenses. La communauté linguistique entre les Pays-Bas et la partie néerlandophone de notre pays confère une dimension particulière à ces relations. Les deux Etats connaissent une longue tradition en matière de coopération à tous les niveaux politiques, en particulier à l’échelon local dans les régions frontalières. Au niveau fédéral, la Belgique et les Pays-Bas se concertent régulièrement et, dans un certain nombre de dossiers, les deux voisins coopèrent de manière structurelle, notamment en ce qui concerne la défense, les affaires intérieures, la justice et les affaires étrangères. La Belgique et les Pays-Bas organisent fréquemment des réunions de concertation dans le cadre du Benelux, de l’Union européenne et d’autres organisations multilatérales.

L’intérêt des relations économiques entre la Belgique et les Pays-Bas est considérable. Les Pays-Bas occupent le deuxième rang dans le classement des partenaires commerciaux de la Belgique, derrière la France, et les entreprises des deux pays investissement massivement de part et d’autre de la frontière. Notamment en matière d’infrastructure, de mobilité et de politique portuaire et énergétique, une bonne entente est essentielle et, le cas échéant, il convient de mettre en œuvre une excellente collaboration.

Les dossiers en cours concernent principalement des projets d’infrastructure dans lesquels interviennent, du côté belge, des compétences parfois uniquement flamandes, parfois mixtes : les traités de l’Escaut, le Canal Gand-Terneuzen, le Rhin d’Acier, la ligne à grande vitesse entre Bruxelles et Amsterdam. Les relations entre les deux pays sont également intenses et nécessaires en matière de coopération policière et judiciaire.

Quelque 35.000 Belges résident aux Pays-Bas.

Autriche

Grande puissance pendant plusieurs siècles sous la dynastie des Habsbourg, l’Autriche a été réduite à l’issue de deux guerres mondiales à un Etat fédéral, certes très homogène, près de trois fois plus grand que la Belgique et comptant moins d’habitants (8,5 millions). L’Autriche a dû attendre 1955 pour retrouver son indépendance. Le pays a alors opté pour une position neutre. Cette même année, l’Autriche est devenue membre de l’ONU, dont le troisième siège est installé à Vienne (avec celui de New York et de Genève). L’Autriche n’est pas encore membre officiel de l’OTAN et a adhéré à l’Union européenne en 1995 seulement (en même temps que la Finlande et la Suède). Les liens avec notre pays sont évidents pour des raisons historiques: la période des Pays-Bas autrichiens (18e siècle) et les nombreux liens dynastiques entre les deux familles royales et ce, jusqu’à nos jours (Leurs Altesses Royales la Princesse Astrid et le Prince Lorenz). En 2006, le Roi et la Reine ont effectué une visite d’état en Autriche. Près de 2000 Belges sont inscrits dans ce pays. Les relations commerciales sont relativement modestes: l’Autriche est en effet notre 17e client et notre 23e fournisseur. En cette période économique et financière difficile, le pays est parvenu avec brio à se prémunir contre ses effets négatifs.

Portugal

Les relations historiques entre la Belgique et le Portugal remontent à la période bourguignonne. Les Açores, territoire portugais depuis leur découverte, étaient dénommées à la fin du Moyen Age « Iles flamandes »! Au XIXe siècle, les deux familles royales de Saxe-Cobourg entretenaient des liens dynastiques. Dans un passé plus récent, la Révolution des Œillets de 1974 a mis un terme à la dictature (en place depuis 1926) et aux colonies africaines l’année suivante. Ces événements ont permis au Portugal d’adhérer à l’Union européenne en 1986 (au même moment que l’Espagne). La superficie du Portugal est environ trois fois plus grande que celle de la Belgique pour un nombre d’habitants similaire. Les relations commerciales entre les deux pays sont modestes: le Portugal est notre 25e client et 34e fournisseur. Tel est également le cas de nos investissements et de la communauté belge (environ 2.500). Le pays subit de plein fouet la crise financière internationale et applique un plan de réformes fiscales et économiques rigoureux en concertation avec l’Union européenne et le FMI. Ce plan est à l’origine d’importantes tensions sociales et politiques.

Saint-Marin

Saint-Marin est un micro Etat entièrement enclavé dans le territoire italien. Il se situe dans la partie nord-est des Apennins sur la péninsule italienne.  Sa superficie s’étend sur 61 km² seulement et environ 30.000 personnes y vivent. Au vu de son emplacement, l’Etat a pu conserver son indépendance uniquement à travers de bonnes relations avec les grandes puissances limitrophes, avec le Saint-Siège et, finalement, avec l’Italie unifiée avec laquelle il entretient encore des relations privilégiées.  Outre l’Ordre de Malte, Saint-Marin ne compte qu’une seule ambassade: l’italienne.  Saint-Marin ne fait pas partie de l’Union européenne.

Cette nation est la plus ancienne république souveraine et constitutionnelle au monde.  A l’origine, Saint-Marin était une communauté de moines fondée au 4e siècle (le 3 septembre 301).  Selon certains spécialistes, la Constitution de l’Etat, rédigée en 1600, est la plus ancienne constitution écrite encore appliquée de nos jours.  Mais Saint-Marin n’a en fait aucune réelle Constitution formelle . A la place, le pays est géré par les « Leges Statutae Republicae Sancti Marini », une série de six livres écrits en latin à la fin du 16e siècle décrivant notamment son système politique.
L’Etat vit principalement de ses secteurs financier, industriel, tertiaire et touristique.  En termes de PNB per capita, Saint-Marin est l’un des pays les plus riches de la planète.  Bien qu’il s’agisse d’un Etat souverain et qu’il suive sa propre politique étrangère, sa défense est assurée par l’Italie.
Saint-Marin est placé sous la juridiction de l’ambassade de Belgique à Rome. Chaque année, un nombre restreint de touristes belges se rend à Saint-Marin depuis l’Italie.

Slovénie

L’indépendance de la Slovénie, proclamée le 25 juin 1991, a été reconnue par la Belgique dès le 15 janvier 1992. Le premier ambassadeur de Belgique accrédité à Ljubljana a remis ses Lettres de Créance le 21 octobre 1999.  

La Slovénie est, à ce jour, le seul Etat issu de l’ex-Yougoslavie, à avoir rejoint l’UE et ce depuis le 1er. mai 2004. Au mois de mars de la même année, elle avait déjà adhéré à l’OTAN. L’Union européenne et l’OTAN constituent désormais le cadre de travail principal et, pour ainsi dire, naturel, dans lequel interagissent les diplomaties slovène et belge. Ces relations sont particulièrement fortes au sein de l’UE, d’autant plus que la Slovénie a adopté l’Euro dès le 1er. janvier 2007 - devenant le premier nouvel adhérant à l’UE à entrer dans l’Eurozone – et a adhéré à l’Espace Schengen dès le 22 décembre 2007.

Cette interaction de la Belgique et de la Slovénie au sein des instances euro-atlantiques a été précédée et accompagnée par la conclusion d’une série d’accords bilatéraux. Citons, entre-autres: Convention préventive de la double-imposition (ratifiée en 2002) ; Accord UEBL concernant l’encouragement et la protection réciproques des investissements (2002), Accord de coopération policière (2004). En ce qui concerne les échanges commerciaux bilatéraux pour l’année 2010, la Belgique a exporté cette année-là pour un montant de 452,9 Millions d’Euros vers la Slovénie et importé pour un montant de 158,8 Millions d’Euros.

Les excellentes relations bilatérales ont connu un temps fort avec la visite du Premier Ministre Leterme en Slovénie, en août 2010, dans le cadre de la Présidence belge de l’UE.     

Espagne

Durant deux siècles (1515 – 1715), les Pays-Bas méridionaux ont été sous domination espagnole, scellant à jamais les relations entre les deux pays. Les liens entre les deux familles royales et surtout la Reine Fabiola (depuis 1960) maintiennent cette proximité. D’une superficie 16 fois supérieure à celle de la Belgique et forte d’une population quatre fois plus importante, l’Espagne compte parmi les plus grands Etats membres de l’Union européenne. Après la mort du Général Franco en 1975, le pays a connu une transition démocratique accompagnée d’un important développement économique, notamment grâce à l’essor du tourisme. L’Espagne est devenue membre de l’Union européenne en 1986, en même temps que le Portugal et la Grèce. Le pays a su préserver ses relations privilégiées avec l’Amérique latine.

L’Espagne, en particulier son secteur immobilier, a été sévèrement touchée par la crise économique et financière internationale. Les finances publiques et le taux de chômage sont préoccupants. D’un point de vue politique, le pays est très décentralisé. L’autonomie de la Catalogne et du Pays basque en sont les exemples les plus connus.

L’Espagne est le 7e client de notre pays, mais il présente un excédent commercial en baisse. Près de 300 entreprises espagnoles entretiennent un lien avec la Belgique et ce, sous différentes formes (filiale, propriétaire direct, actionnaire). La communauté belge compte environ 30.000 compatriotes, ce qui explique la présence de trois consulats de carrière et de dix consulats honoraires.

Etat de la Cité du Vatican

Le terme « Vatican » existe depuis l’Antiquité. A cette époque, il servait à désigner une zone marécageuse sur la rive droite du Tibre.  La Cité du Vatican a été créée à la suite de la signature en 1929 des Accords du Latran entre le Vatican et l’Italie.  La Cité est reconnue dans le monde entier comme un Etat souverain, à ne pas confondre avec le Vatican.  La population de la Cité du Vatican compte environ 800 personnes, parmi lesquelles 450 ont la nationalité de la Cité (seule la moitié y réside), tandis que le reste y est domicilié de manière temporaire ou permanente. 

Le terme « Saint-Siège » se réfère au Pape et à la Curie romaine.  La Cité du Vatican comprend le Vatican (la Basilique, le Palais papal, les musées, les jardins,…) ainsi que plusieurs bureaux et bâtiments à Rome et dans ses alentours sous statut extraterritorial.  La Cité du Vatican est au service du Saint-Siège.  Ce dernier exerce également les relations internationales de la Cité,  où la Belgique a ouvert une ambassade appelée « l’ambassade près le Saint-Siège ».  En 1832 déjà, le Roi Léopold Ier a nommé l’ambassadeur Vilain XIIII auprès du Saint-Siège dans le but de consolider la position internationale du Royaume de Belgique encore précaire à cette époque.

En avril 2012, le Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a effectué une visite réussie au Saint-Siège. Il a entretenu des contacts bilatéraux avec le Cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d’Etat auprès du Saint-Siège. C’était la première fois qu’un ministre belge des Affaires étrangères rendait visite au plus important représentant du Pape au Vatican et au plus haut niveau politique. Cette visite répondait à la volonté d’approfondir le dialogue avec le Saint-Siège afin de parvenir à une meilleure compréhension mutuelle, principalement dans le cadre des questions de société. Tant la Belgique que le Saint-Siège apprécient beaucoup le développement de ce dialogue.

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni (Angleterre, Pays de Galles, Ecosse et Irlande du Nord) est proche de la Belgique. Cette proximité a encore été renforcée par  l’ouverture du tunnel sous la Manche en 1994. Londres est ainsi une destination populaire auprès des touristes et des hommes d’affaires.

Les liens qui unissent nos deux pays puisent cependant dans des sources plus profondes : attachement à la démocratie parlementaire, aux droits civils et politiques. Garant de la neutralité belge en 1914 et 1940, le Royaume-Uni est entré en guerre aux côtés de notre pays à deux reprises. En raison de la coopération durant ces deux guerres mondiales, de nombreux Britanniques se sentent liés à la Belgique et se rendent encore régulièrement sur les tombes de leurs soldats (ex. « Tyne Cot » à Zonnebeke et Saint Symphorien, près de Mons) ou sur les monuments en hommage aux victimes, notamment à Ypres.

Les commémorations du 100e anniversaire de la Première Guerre mondiale en 2014 seront l’occasion de mettre à l’honneur la qualité globale de nos relations bilatérales. La Belgique et le Royaume-Uni sont en effet partenaires au sein de l’Union européenne et de l’OTAN. Nos relations politiques avec le Royaume-Uni sont significatives.

Sur le plan économique, nos deux pays sont des partenaires essentiels. La Belgique est le 4e client du Royaume-Uni et son 4e fournisseur. Les entreprises britanniques sont nombreuses et très visibles en Belgique. Mais n’oublions pas qu’environ 170 entreprises belges sont également installées de l’autre côté de la Manche.

Suisse

La Confédération suisse, composée de 26 cantons et siège de nombreuses organisations internationales, entretient de très bonnes relations bilatérales avec la Belgique, comme en témoignent les contacts réguliers entre fonctionnaires au plus haut niveau, et la visite en Suisse du ministre Didier Reynders en septembre 2012. Egalement, chaque année, de nombreuses hautes personnalités belges et les plus grands chefs d’entreprise de notre pays participent au Forum économique mondial à Davos, en Suisse.

La Suisse est un pays riche industrialisé et l’une des économies les plus stables de la planète. Près de 150 entreprises suisses sont implantées en Belgique. Pour sa part, la présence belge dans ce pays est elle aussi diversifiée. Tant sur le plan économique qu’académique, la collaboration entre nos deux pays est unanimement appréciée. Au sein de notre société actuelle de plus en plus soucieuse de ses ressources énergétiques, la Suisse aime se positionner en tant que promotrice des énergies renouvelables.

En 2012, la Suisse a témoigné son respect d’une manière particulièrement sereine à notre pays en apportant son soutien inconditionnel aux victimes de l’accident de car de Sierre ainsi qu’aux familles.

Les pays nordiques (Danemark, Finlande, Islande, Norvège, Suède)

Danemark

En 1973, le Danemark fut le premier pays nordique à adhérer à l’Union européenne.

Les relations entre la Belgique et le Danemark remontent au 16e siècle, à l’époque où nos artistes étaient conviés par les souverains danois. Leurs œuvres sont encore visibles de nos jours, notamment au célèbre château d’Elseneur. (cf. Hamlet) A la fin de la Seconde Guerre mondiale, des centaines d’enfants belges ont été accueillis par des familles danoises. Le mouvement CoBrA, lequel rassemblait des artistes danois, belges et néerlandais, a permis de faire souffler un vent de renouveau sur l’art dans les années 1950.

Le Danemark et la Belgique entretiennent d’excellentes relations au sein de l’Union européenne et de l’OTAN. Les récentes présidences européennes de la Belgique (2e semestre de 2010) et du Danemark (1er semestre de 2012) ont été marquées par une collaboration efficace. Les deux pays jouèrent un rôle actif dans le « groupe Westerwelle » sur le futur de l’Europe.

Les relations entre les maisons royales de Belgique et de Danemark constituent un atout pour nos relations bilatérales. 
Les relations économiques entre nos deux pays sont principalement caractérisées par les 70 entreprises danoises installées en Belgique. Les ports belges sont depuis de nombreuses années déjà un maillon essentiel de nos relations économiques avec le Danemark et les autres pays nordiques. Les sociétés de transport maritime danoises comptent parmi les plus importantes au monde.

Finlande

La Finlande a obtenu son indépendance de la Russie à la fin de la Première Guerre mondiale mais a toutefois dû attendre la fin de la Guerre froide pour être en mesure d’assumer complètement son engagement international. Il accomplit sa tâche avec brio. En 2008, l’ancien président finlandais Martti Ahtisaari a reçu le prix Nobel de la paix pour son rôle d’intermédiaire dans les situations de crise internationale.

Nos relations avec la Finlande remontent au 17e siècle, à l’époque où des industriels wallons participèrent au développement de la sidérurgie. Depuis le 19e siècle, les navires finlandais acheminaient des produits du bois vers le port d’Anvers. Ces livraisons se sont avérées extrêmement utiles pour la reconstruction de notre pays après la Première Guerre mondiale.

L’adhésion de la Finlande à l’Union européenne en 1995 a marqué une nouvelle étape dans nos relations bilatérales. Actuellement, la Belgique et la Finlande s’impliquent en tant que membres de la Zone euro dans la mise en œuvre d’une union économique et monétaire durable.

La Finlande est un partenaire commercial moyen de la Belgique. Nos relations bénéficieront cependant certainement des exportations d’acier finlandais vers le port d’Anvers.

Islande

Ile peuplée d’à peine 300.000 habitants, l’Islande est située à l’extrémité nord-ouest de l’Europe. 

L’Islande exporte principalement du poisson. La qualité et l’abondance du poisson dans les eaux islandaises ont été pendant longtemps une référence pour les pêcheurs belges. Aux 19e et 20e siècles, de nombreux pêcheurs belges ont participé à la « IJslandvaart », une expédition de pêche en Islande qui exigeait une grande quantité d’hommes et de navires.

A la suite des élections législatives du 27 avril 2013, l’Islande a suspendu les négociations d’adhésion à l’UE. Il ne s’agit cependant pas d’une rupture des relations avec l’UE puisque l’Islande coopère étroitement avec cette dernière au sein de l’Espace Economique Européen. L’Islande est un partenaire de notre pays dans le cadre de l’OTAN.

Norvège

« Le Cri » de l’artiste norvégien Edvard Munch est l’une des œuvres les plus célèbres de toute l’histoire de l’art. Mais le personnage angoissant de cette peinture ne correspond certainement pas à la société norvégienne. D’un point de vue social, le pays est le pionnier dans divers domaines. Il fut le premier à accorder le droit de vote aux femmes en 1913 et, en 1981, un poste de médiateur pour l’enfance a été créé.

La Norvège est le seul pays nordique à avoir organisé les Jeux olympiques d’hiver à deux reprises (en 1952 à Oslo et en 1994 à Lillehammer). Le saut à skis est un sport extrêmement populaire en Norvège. Le tremplin d’Holmenkollen est très célèbre.

La Norvège doit la majorité de ses richesses à l’exportation de gaz naturel et de pétrole, tous deux pompés en mer du Nord. L’approvisionnement en gaz et en pétrole depuis un pays aussi stable que la Norvège contribue à notre sécurité énergétique. Des investissements norvégiens sont donc également consentis dans notre pays (notamment à Zeebrugge)

Les relations politiques sont excellentes. Bien que la Norvège ne fasse pas partie de l’Union européenne, elle est en relation étroite avec elle au sein de l’Espace Economique Européen. La Belgique et la Norvège collaborent pour le mieux au sein de l’OTAN, notamment dans le cadre des opérations en Libye et en Afghanistan. La Belgique salue également les efforts de la Norvège en tant que « honest broker » lors de conflits régionaux, une tradition illustrée par le rôle de Trygve Lie, le premier Secrétaire général des Nations Unies.

Suède

La Suède est le plus grand Etat d’Europe du Nord et a toujours connu une tradition d’indépendance et de neutralité. Le pays n’est pas membre de l’OTAN mais a adhéré à l’Union européenne en 1995. La Suède s’est rapprochée de l’Europe à plus d’un égard: le pont de l’Oresund entre la Suède et le Danemark a été mis en service en 2000.

A l’instar de ses voisins nordiques, la Suède jouit d’une image positive, notamment grâce à sa réputation sur le plan de la transparence, de la concertation, des équipements sociaux et de son profond engagement pour la coopération internationale envers les pays du sud. En outre, les produits de ces pays (ex. voitures, téléphonie, mode, design, intérieur…) rencontrent un vif succès en raison de leur solidité et de leur caractère innovant et ce, pas uniquement en Belgique.

Nos relations avec la Suède remontent au Moyen Age. Blanche de Namur (1320–1363) était en effet reine de Suède et de Norvège. Au 17e siècle, des industriels wallons ont eu pour mission d’améliorer l’exploitation du minerai de fer. En outre, les familles royales suédoise et belge entretiennent des liens très étroits. En effet, la Reine Astrid, la mère du Roi Albert II, a grandi en Suède.

Les relations politiques sont excellentes. Notre statut de membre de l’Union européenne nous permet depuis 1995 d’entretenir des contacts plus réguliers. La Suède est notre principal partenaire économique nordique: elle est notre 14e client et 10e fournisseur. L’importance de nos relations est soulignée par le fait que près de 250 succursales d’entreprises suédoises sont installées en Belgique.