Informations relatives au COVID-19 pour les missions diplomatiques étrangères et les organisations internationales établies en Belgique

 

Mis à jour le 8 avril 2020

Lors du Conseil National de Sécurité (CNS) du vendredi 27 mars, il a été décidé que les mesures de confinement seront prolongées de deux semainesjusqu’au 19 avril. Cette décision pourrait être renouvelée de deux semaines, jusqu’au 3 mai. Par arrêté ministériel du 3 avril modifiant l’arrêté du 23 mars 2020, quelques précisions ont été apportées aux restrictions déjà en cours.

La Direction du Protocole tient en premier lieu à remercier le personnel des missions diplomatiques et organisations internationales pour leur bonne coopération à la mise en œuvre de ces mesures.

Ces dispositions appellent chacune et chacun à rester le plus possible chez soi et en évitant un maximum de contacts en dehors de la famille proche. Toutes les mesures sanitaires et d’hygiène de base restent d’application.

Les mesures sont d’application sur l’ensemble du territoire national. L’évolution de la situation fait l’objet d’une évaluation quotidienne.

Quitter le domicile n’est justifié que dans des circonstances limitées :

  • se rendre au travail si le télétravail n’est pas possible et sous réserve du respect des mesures de distanciation sociale (min. 1,5 m entre les personnes);
  • pour des déplacements essentiels (en transport public, à pied ou en voiture) comme pour un rendez-vous médical, pour aller à la pharmacie, la banque ou la poste, pour aller au supermarché (les supermarchés et épiceries restent ouverts, mais leur accès est régulé), pour prendre de l’essence ou pour aider des personnes qui ont besoin d’aide;
  • les transports en commun restent accessibles, mais avec des horaires ajustés et une application stricte des mesures de distanciation sociale.

L’activité physique en plein air est autorisée et même recommandée, mais pas en groupe et uniquement durant le temps nécessaire à l’activité. Elle peut s’exercer avec les membres de la famille vivant sous le même toit et un ami. Il est important de conserver une distance raisonnable entre les personnes. Les réunions en groupe de plus de 2 personnes ne sont pas autorisées (comme des pique-niques, etc..), ni les déplacements en voiture pour des activités non-essentielles.

Les magasins non-essentiels sont fermés. Les stations d’essence sont ouvertes pour l’approvisionnement en carburant. Les professions de santé comme les dentistes, kinés, ostéopathes,….peuvent continuer à exercer leur profession, mais les soins non urgents doivent être reportés.

 

Pour les missions diplomatiques et organisations internationales, ceci signifie que :

  • Le télétravail est souhaitable pour toute activité où une présence en personne n’est pas indispensable.
  • Les réunions devraient, autant que possible, se tenir par téléconférence. Aucune réception ni manifestation quelle qu’elle soit n’est autorisée. L’organisation éventuelle d’élections doit être reportée.
  • Lors des déplacements indispensables vers le lieu de travail, le titulaire de fonction dont la présence est essentielle doit être porteur de son titre de séjour spécial et le montrer sur demande aux forces de l’ordre. Le numéro de dossier au verso se termine par «TI/00». Si l'intéressé n'est pas titulaire d'un titre de séjour spécial, il doit toujours être en mesure de présenter une carte d'identité belge ou un titre de séjour de la commune et une carte d'identité ou un passeport étranger. Le personnel militaire qui n’a ni permis de séjour ni carte d’identité Belge peut pour ses déplacements se munir d’un document/badge clairement reconnaissable établi par son employeur ou disposer d’un ordre de mission.
  • Il est également utile dans la situation actuelle, que les personnes concernées puissent fournir une déclaration de la Mission/Organisation internationale expliquant leur fonction et la nécessité de leur présence au travail ou attestant qu’elles ne peuvent pas exercer leurs fonctions à partir de leur domicile. Le cas échéant une carte/badge d'identification clairement reconnaissable de l'employeur et/ou un ordre de marche peut être utile.
    Cette déclaration/attestation est aussi vivement recommandée lors de voyages essentiels vers ou depuis l’étranger.
  • La Belgique ne s’oppose pas aux départs des membres des missions et de leurs familles mais peut soumettre leur retour en Belgique à des restrictions guidées par la protection de la santé publique.
  • Notez que les règles nationales et les mesures supplémentaires dans le pays de destination doivent également être respectées.
  • Les retours de voyages non essentiels sont déconseillés. Si le retour d’un titulaire de fonction (d’un voyage non essentiel) est indispensable, alors celui-ci devra observer un confinement sanitaire de 14 jours à sa résidence, durant lequel il pourra télétravailler.
  • Etant donné les circonstances, il est  recommandé de manière générale de s’en tenir aux mesures officiellement annoncées et de faire preuve de bon sens. Chacun a la responsabilité individuelle et collective de respecter ces décisions.

La Direction du Protocole du SPF Affaires étrangères rappelle que sans préjudice de leurs privilèges et immunités, toutes les personnes qui bénéficient de ces privilèges et immunités ont le devoir de respecter les lois et règlements de l’Etat accréditaire, en particulier les mesures que les autorités seraient amenées à prendre pour limiter la propagation du Covid-19.

Pour les questions des missions diplomatiques étrangères et des organisations internationales vous pouvez vous adresser à  la Direction du Protocole (Corona-protocol@diplobel.fed.be). Les missions sont appelées à faire preuve de rigueur et à intituler leur e-mail en commençant par le nom de leur pays ou organisation.

La ligne téléphonique de la Direction du Protocole  dédiée aux questions  relatives à la situation actuelle reste accessible au numéro: 02/501.82.82 (pour rappel : cette ligne n’est pas destinée aux personnes privées qui peuvent consulter l’ambassade du pays de destination, l’avis de voyage du SPF Affaires étrangères ou leur agence de voyage.)

Le guichet de la Direction du Protocole est uniquement ouvert le vendredi de 9h00 à 12h00. Le Protocole demande néanmoins aux missions diplomatiques et organisations internationales de ne se rendre au guichet qu’en cas de nécessité absolue et de respecter les précautions suivantes: garder ses distances et limiter le nombre de personnes dans la salle d'attente.



Message de Brussels Airport Company (BAC)

Le coronavirus a un impact économique important sur l'aéroport et sur l'ensemble du secteur de l'aviation. Pour cette raison, et afin d’assurer la santé de Brussels Airport Company et de l'emploi à long terme, BAC enclenche le chômage temporaire à partir du lundi 23 mars et jusqu’à 19 avril.

Tous les salons VIP seront fermés. L’aéroport est ouvert. Les vols de fret et les vols essentiels seront toujours opérés.

Si vous avez des questions, n’hesitez pas à contacter Monsieur Diederick Vandekerckhove via e-mail : diederick.vandekerckhove@brusselsairport.be. A partir du 13 avril, vous pouvez contacter Madame Sylvie Wuiame via e-mail : sylvie.wuiame@brusselsairport.be.

 

Notifications officielles du Protocole

 

Liens et informations utiles

 

* Les informations sur cette page sont susceptibles d’évoluer à tout moment. Veuillez en tenir compte.