L'assistance en cas de crise

 

Avion

 
En cas de catastrophe naturelle, de calamité ou d’accident impliquant un grand nombre de Belges, le centre de crise des Affaires étrangères est activé.

 
Quel type d'assistance peut fournir le centre de crise?

À partir du moment où le Centre de Crise est activé, il collabore avec les postes belges à l’étranger, les tour-opérateurs et voyagistes concernés, les assureurs et les autres départements des Affaires étrangères en Europe. La tâche principale du Centre de crise consiste en l’échange d’informations et de plans de crise, avec toutes ces instances et avec les familles et connaissances restées en Belgique. Une équipe de coordinateurs et téléphonistes mettra tout en œuvre pour que les Belges soient connus, tracés et, le cas échéant, rassemblés à un endroit sécurisé. En bref, le Centre de crise est le point de communication et de coordination lors d’une crise.

Dans les cas les plus dramatiques, un rapatriement est parfois organisé. Cependant, le rapatriement n’est pas une procédure standardisée, ce n’est pas un 'droit du citoyen'. Le plus souvent, le voyageur est averti de la présence de risques importants dans certains pays à travers les 'Conseils par pays'.

 
Ce que le centre de crise ne peut pas faire pour vous:

  • Donner des informations médicales. Cela relève exclusivement de la compétence du personnel médical ou de la police locale.
  • Communiquer des décès. Seule la police locale en Belgique est autorisée à le faire.
  • Contacter votre famille à l’étranger. Le Centre de crise rassemble toutes les données nécessaires et les transmet à l’ambassade ou au consulat, qui poursuivra la communication à l’étranger, selon les modalités de son plan de crise.