Argentine

Argentine

Dernière mise à jour

Coronavirus COVID-19

1. Depuis le 15 juin, voyager de la Belgique vers les pays de l'Union européenne, le Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège est de nouveau autorisé. Qu’il soit également possible d’entrer dans un autre pays dépend du consentement de votre pays de destination. Il est donc très important de vérifier les conseils aux voyageurs par pays afin de connaître la situation dans le pays de destination. Les voyages non essentiels en dehors de l'Union européenne, le Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège restent interdits jusqu’à nouvel ordre.

2. La quarantaine au retour en Belgique n’est pas obligatoire pour les voyageurs qui se déplacent à l’intérieur des frontières de l’UE, au Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège. Notez que l’auto-quarantaine en Belgique reste obligatoire pour les voyageurs qui (re)viennent d'en dehors de cette région, sauf s'il s'agit d'un voyage essentiel.

3. Les voyageurs doivent savoir que de nouveaux foyers de Covid à l'étranger peuvent affecter considérablement leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou les frontières fermées.

4. Le Conseil de l'UE a recommandé la levée des restrictions de voyage à partir du 1er juillet pour 14 pays en dehors de l’Europe : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, la Géorgie, le Japon, le Maroc, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. Le gouvernement belge poursuit l'examen de cette liste. Les mesures existantes resteront en vigueur au moins jusqu'au 7 juillet.

 

L’état d’urgence sanitaire a été annoncé par le Décret 260/2020.

Le président argentin Alberto Fernández a renforcé à partir du 01/07/2020 « l’isolement social préventif et obligatoire » jusqu’au 17/07/2020 minuit (Decreto 576/2020pour la Zone métropolitaine de Buenos Aires (AMBA), la province du Chaco, le « departamento » de General Roca de la province de Río Negro et l’agglomération urbaine de la ville de Neuquén de la province de Neuquén.

  • Chacun doit rester dans son logement.
  • Les sorties sont autorisées uniquement pour effectuer les achats indispensables dans son quartier.
  • Des exceptions sont prévues pour les activités et services considérés comme essentiels (plus d’information ici).
  • Pour tout déplacement en dehors de son quartier, un permis de circulation est nécessaire (plus d’information ici). Les anciens permis de circulation (délivrés avant le 01/07/2020) ne sont plus valables, une nouvelle demande doit être introduite.
  • Les personnes interceptées en dehors de leur logement sans raison seront considérées comme commettant un délit contre la santé publique.
  • Certaines exceptions locales sont possibles. Il est conseillé de se renseigner concernant ces dernières sur les sites web des autorités locales et provinciales notamment.

Ailleurs, la « distanciation sociale préventive et obligatoire » s’appliquera aux « partidos » et « departamentos » disposant d’un système de santé suffisant et adéquat pour répondre à la demande sanitaire, qui n’ont pas de transmission communautaire du virus et dont le temps de réplication du virus est inférieur à 15 jours. Il est conseillé de se renseigner concernant les mesures en vigueur localement sur les sites web des autorités locales et provinciales notamment. Les règles ci-dessous sont sujettes à adaptation en fonction des circonstances locales.

  • Il n’est pas permis de se déplacer en dehors des limites du « partido » ou « departamento » dans lequel vous résidez sauf avec un permis de circulation (plus d’information ici).
  • Les personnes peuvent circuler, travailler et exercer leurs activités tant qu’une distance de 2 mètres est maintenue entre chaque personne.
  • Le port du masque est obligatoire dans les endroits partagés.
  • Respecter les mesures d’hygiène en vigueur comme se désinfecter les mains et tousser dans le pli du coude.
  • Ventiler des pièces et désinfecter des surfaces.
  • Toutes les activités économiques, industrielles, commerciales ou de service doivent posséder un protocole de fonctionnement approuvé par les autorités sanitaires provinciales.
  • Les activités sportives, artistiques et sociales sont limitées à un nombre maximum de 10 personnes et à une densité de 1 personne pour 2,25 m2 d’espace circulable.
  • L’enseignement présentiel reste suspendu. Sa reprise partielle et progressive sera coordonnée par le Ministère de l’Education.

Les activités suivantes restent interdites :

  • Les évènements publics et privés de plus de 10 personnes ;
  • Les activités sportives avec plus de 10 participants ou qui ne permettent pas de respecter la distanciation de 2 mètres.
  • Les cinémas, les théâtres, les boîtes de nuit et les centres culturels ;
  • Le transport public interurbain, interprovincial et international de voyageurs, sauf exceptions en ce qui concerne les travailleurs essentiels ;
  • Les activités touristiques.

CIUDAD AUTÓNOMA DE BUENOS AIRES

  • L’usage d’éléments de protection couvrant le nez, la bouche et le menton est obligatoire dans tout l’espace public. Cette obligation est également d’application pour se rendre dans les commerces, les transports publics, pour le transport privé à partir de 2 personnes et dans les autres lieux fermés recevant des clients/patients. 
  • Les magasins d’alimentation et les pharmacies, considérés comme commerces essentiels, restent ouverts durant leur horaire habituel.
  • Les commerces non essentiels sont à nouveau fermés.
  • Les restaurants peuvent continuer à offrir des services de take away ou delivery.
  • Les guichets des banques restent accessibles sur rendez-vous. Certaines agences Western Union fonctionnent (un ou deux jours d’accès par semaine en fonction du dernier chiffre de votre DNI ou de votre passeport).
  • Les transports publics sont réservés aux travailleurs exerçant des fonctions considérées comme essentielles. Ils transportent uniquement des passagers assis. Le métro fonctionne avec un nombre de stations limité (plus d’information ici). Les différentes lignes de train qui relient la Ciudad Autónoma de Buenos Aires (Retiro) à la province de Buenos Aires suivent la même logique. 
  • Pendant le week-end, les sorties récréatives restent autorisées pour les enfants jusqu’à 16 ans pendant une heure par jour maximum, dans les 500m de leur logement et uniquement entre 8:00 et 20:00.
  • L’activité physique (marche, course, vélo et rollers) en extérieur est suspendue.
  • Vous trouverez l’information complète ici.

ENTREE ET SORTIE DU PAYS

L’entrée du pays est, jusqu'à nouvel ordre, interdite aux ressortissants étrangers non-résidents. Les ressortissants argentins et les résidents étrangers qui entrent dans le pays doivent se placer en quarantaine stricte sans sortir de leur logement pendant 14 jours et utiliser l’application « Cuidar » du Ministère de la Santé argentin.

Le gouvernement a décidé d’interdire pour le moment la vente de billets pour des vols commerciaux réguliers jusqu’au 01/09/2020. Cette mesure sera révisée toutes les 2 semaines et pourra être écourtée. Des vols spéciaux à fréquence limitée mais régulière seront organisés durant les mois de juillet et août notamment par les compagnies aériennes Air France, Iberia et KLM (nous vous invitons à suivre notre page Facebook pour plus d’information).

Les vols internes et les bus longue distance sont pour le moment suspendus, sauf quelques exceptions ponctuelles de la compagnie aérienne Aerolíneas Argentinas en ce qui concerne le trafic aérien interne et de certaines compagnies de bus.  

Les touristes dont la période légale de séjour a expiré à partir du 17/03/2020 se voient attribuer une extension de 120 jours (Disposiciones 1714/2020, 1923/2020, 2205/2020 et 2434/2020).

PERMIS DE VOYAGE AFIN DE REJOINDRE L’AEROPORT D’EZEIZA

Tout ressortissant étranger qui ne présente pas de symptôme compatible avec le Covid-19 peut voyager pour se rendre directement à l’aéroport international d'Ezeiza afin de prendre un vol en vue de quitter le pays. 

Vous devez être muni de la confirmation de votre vol de retour (de préférence imprimée). Pour les personnes dont le départ pour l’aéroport ne s’effectue pas depuis la Ciudad Autónoma de Buenos Aires, un permis de voyage délivré par notre Ambassade est nécessaire afin de pouvoir être présenté aux autorités argentines en cas de contrôle. Selon les nouvelles mesures en vigueur, vous ne pouvez pas vous arrêter en cours de route, il faut donc prévoir au moins deux chauffeurs pour les longs trajets. De même, vous ne pouvez arriver à Buenos Aires ou ses alentours que maximum 24h avant le départ de votre vol. Cependant, l’Argentine a mis en place une exception pour les personnes se trouvant dans les provinces de Tierra del Fuego et de Santa Cruz. Ces dernières peuvent, avec un permis de voyage spécial délivré par l’Ambassade, se rendre à Buenos Aires sans vol de retour confirmé et sans respecter le délai de 24h. Afin de pouvoir vous aider au mieux en cas de contrôle de police, nous vous conseillons de ne pas voyager de nuit.

Si vous avez besoin d’un permis de voyage, veuillez-nous contacter plus de 60h ouvrables avant le départ depuis votre logement actuel, en nous envoyant une copie de votre billet d’avion (dans le cas des provinces de Tierra del Fuego et de Santa Cruz, votre adresse dans lesdites provinces), les détails de votre moyen de transport ainsi que de votre éventuel logement à Buenos Aires (dans le cas des provinces de Tierra del Fuego et de Santa Cruz, il est obligatoire de communiquer l’adresse à laquelle vous resterez à Buenos Aires). Sauf urgence dûment justifiée, il ne sera pas possible de vous délivrer ce permis durant le week-end.

Notre Ambassade ne peut délivrer un permis de voyage qu’aux ressortissants belges. 

En cas de symptôme compatible avec le Covid-19, prenez contact avec les services médicaux par téléphone (ne vous rendez pas directement à l’hôpital) et avertissez-nous immédiatement.

Vous trouverez une information détaillée (en espagnol) sur le site internet du Ministère de la Santé argentin. Le Ministère a également mis en place une application spéciale Covid-19 « Cuidar ».

Pour toute question pratique concernant votre voyage, nous vous invitons à consulter en priorité votre compagnie aérienne, votre agence de voyage et/ou votre compagnie d’assurance.

 

Nous conseillons également vivement à tous les voyageurs belges présents en Argentine et qui ne l’auraient pas déjà fait de s’inscrire sur TravellersOnline.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Informations générales

A condition de respecter les précautions d’usage, il est généralement possible de voyager en Argentine en toute sécurité.

Les troubles sociaux sont en recrudescence. Il est recommandé d'éviter les manifestations. Si elles présentent généralement un caractère pacifique, le risque qu'elles dégénèrent en violences ne peut être écarté. Il est important de savoir que, dans le cadre des grandes événements, les autorités argentines suivent de près les participants aux protestations.

Certaines formes de protestation sociale se manifestent aussi par des barrages routiers qui peuvent interrompre temporairement le trafic à Buenos Aires comme en province. Les voyageurs sont invités à tenir compte dans la planification de leur voyage (accès à l'aèroport bloqué, circulation des bus perturbée etc).

Le dimanche 27 octobre 2019, des élections présidentielles ont lieu en Argentine, avec un éventuel deuxième tour le 24 novembre 2019. Il n'est pas exclu que d'avantage de manifestations, et de plus grande ampleur, aient lieu la semaine qui précèdera ainsi que les semaines qui suivront les élections. Le risque de débordements ne pouvant jamais être exclu, il est fortement conseillé d'éviter les lieux de manifestations.

 
Criminalité

Les formes les plus répandues de criminalité sont le vol à la tire et les agressions avec ou sans menace d'usage d'armes à feu.

A Buenos Aires, la vigilance s'impose dans l'ensemble des quartiers. Il est conseillé de rester dans les quartiers touristiques et d'éviter les quartiers du Sud de la ville ou les banlieues où se concentrent les quartiers défavorisés. La prudence s'impose particulièrement dans le quartier touristique de « La Boca » ou, le dimanche, durant le marché de San Telmo.. Tant aux alentours qu'à l'intérieur des grandes gares (Retiro, Constitución, Once), une vigilance particulière est indiquée face à la vague montante des pickpockets. Il est vivement déconseillé de s'aventurer dans les bidonvilles de Buenos Aires.

Les touristes qui recontrent des problèmes de sécurité à Buenos Aires peuvent s'adresser à un système d'assistance spécialement dédié aux touristes.

Commissariat du Touriste (Comisaría del Turista) : Av. Corrientes 436, C1043AAR  Buenos Aires.
Tel. : (+54 9 11) 5050 3293 / 9260 (multilingue)
E-mail: serv.turista@gmail.com   

Office de protection du Touriste (Defensoría del Turista) : Av. Pedro de Mendoza 1835, C1169AAC Buenos Aires, dans le quartier de « La Boca » (mais dispose d’autres points de contact dans la capitale).
Tel. +54 11 4302-7816
E-mail: turista@defensoria.org.ar
Site web: www.defensoriaturista.org.ar

De manière générale, il y a lieu d'éviter les endroits isolés et mal éclairés et d'adopter une vigilance accrue dès la tombée de la nuit. Lors de déplacements, il est prudent de laisser ses documents d'identité et de voyage en sécurité et de n'emporter que des photocopies de ces derniers. Si l'on se déplace malgré tout avec des documents originaux et/ou de l'argent, mieux vaut éviter de mettre le tout dans le même sac. Il est conseillé de ne pas porter de façon ostentatoire montres, bijoux, GSM et autres objets de valeur, de ne pas sortir son argent à la vue de tous et d’être vigilant lorsque vous effectuez un retrait bancaire En cas d'agression , il est vivement recommandé de n'opposer aucune résistance. 
 
Il convient d'être particulièrement prudent lors d'une manœuvre classique de diversion des malfrats où, dans un premier temps, ils renversent maladroitement une substance quelconque sur les vêtements de leur victime et ensuite, sous prétexte de l'aider à se nettoyer, ils la volent.

Les touristes isolés se méfieront également des rencontres un peu trop « amicales ». Il n'est pas rare en effet qu'un touriste soit, après une rencontre fortuite dans la rue, invité à prendre un verre dans lequel, profitant de l'inattention de la victime, l'agresseur verse une substance hypnotique (scopolamine, appelée localement « burundanga »). Une fois inconsciente, la victime est dépouillée et même parfois passée à tabac.

Il est également recommandé de ne pas avoir recours aux taxis en rue, surtout de nuit, mais de faire appel à leurs services via une compagnie de taxis. De nombreuses applications permettent de commander un taxi online.

Il est préférable de ne pas voyager seul en Argentine (ou de tenir ses proches informés quotidiennement de son itinéraire) et de posséder des rudiments d’espagnol, la pratique d’une langue étrangère étant peu répandue hors de Buenos Aires, même chez les autorités.