Argentine

Argentine

Dernière mise à jour

Coronavirus COVID-19

 

  • Les voyages non essentiels à l’étranger depuis la Belgique sont vivement déconseillés.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.

 

COVID

INFO : le test Covid est obligatoire avant le départ. Voir plus d'informations ci-dessous.

L’état d’urgence sanitaire a été annoncé par le Décret 260/2020 et prolongé par le Décret 167/2021 jusqu'au 31/12/2021.

Suite au Décret 287/2021 en vigueur jusqu’au 21/05/2021, les différentes localités du pays ont été classées en zones à risque bas, à risque moyen, à risque élevé ou en alerte épidémiologique et sanitaire. Vous trouverez la classification évolutive ici.

Vous trouverez les mesures applicables selon le type de zone ici.

 

CIUDAD AUTÓNOMA DE BUENOS AIRES

Vous trouverez les mesures en vigueur dans la Ciudad Autónoma de Buenos Aires ici.

 

ENTRÉE DANS LE PAYS

L’information ci-dessous concernant les conditions d’entrée en Argentine est purement indicative. Nous vous rappelons que seules les autorités argentines sont en mesure de vous fournir une information complète et à jour concernant les conditions d’entrée sur leur territoire (covideuropa@mrecic.gov.ar).

Seuls sont autorisés à entrer les Argentins, les résidents étrangers (avec DNI en cours de validité), les étrangers expressément autorisés par la Dirección Nacional de Migraciones et les passagers en transit dans la zone internationale pour moins de 24h. Pour toute information complémentaire à ce sujet, veuillez contacter l’Ambassade d’Argentine dans votre pays de résidence (Ambassade d’Argentine à Bruxelles).

Les conditions sanitaires d’entrée sont expliquées en détails dans la Décision administrative 2252/2020 et la Décision administrative 268/2020. De manière générale, il s'agit des conditions suivantes (pour les exceptions, veuillez-vous référer au texte des Décisions administratives).

  1. Remplir une déclaration sur l’honneur électronique d’entrée dans les 48h avant le voyage (pensez à emporter une version imprimée) ;
  2. Présenter un test PCR négatif de moins de 72h avant le voyage ;
  3. A l’arrivée en Argentine, un 2e test SARS-CoV-2 sera réalisé ;
  4. Réaliser une quarantaine de 10 jours (à compter à partir de la date du 1er test) avec au 7e jour un 3e test SARS-CoV-2 ;
  5. Pour les non-résidents, présenter une assurance médicale qui couvre le Covid-19 ;
  6. Les autorités argentines imposent également l’utilisation de l’application « Cuidar » pendant les 14 premiers jours (seulement possible si vous possédez un DNI).

En cas de test positif à l'arrivée, un nouveau test PCR suivra immédiatement pour déterminer le variant exact. S’en suivra également la quarantaine obligatoire, mais dans ce cas dans un endroit désigné par les autorités locales. Les voyageurs doivent payer eux-mêmes lesdits tests et l'hébergement pendant la quarantaine, même s'il s'agit d'un lieu désigné par les autorités.

Plus d’information sur les conditions d’entrée en Argentine ici.

Les seuls points d'accès sont l'aéroport d'Ezeiza, l'aéroport de San Fernando, l'aéroport Jorge Newbery et le terminal Buquebus du port de Buenos Aires, car les frontières terrestres sont fermées (exceptions, voir ici).

Des vols internationaux à destination et en provenance de l'Europe sont organisés, mais les fréquences sont fort réduitesLes vols réguliers vers et depuis le Brésil, le Chili, l’Inde, le Mexique et le Royaume-Uni sont suspendus. Veuillez consulter les sites internet des différentes compagnies aériennes pour plus de détails.

 

CIRCULATION DANS LE PAYS

Chaque province possède ses propres restrictions et conditions d’entrée. Plus d’information ici.

Les autorités argentines ont également développé un site web dédié au tourisme (principalement interne) pour la saison d’été.

Les vols internes sont opérationnels mais avec fréquences restreintes. Les bus longue distance et les trains sont réservés à certaines catégories de personnes. Plus d’information ici.

 

SORTIE DU PAYS

Pour rejoindre l’Aéroport international d’Ezeiza, vous devez être muni de la confirmation de votre vol de retour, d’une déclaration sur l’honneur électronique de sortie (à remplir dans les 48h avant le voyage) et d’un « Certificado Único Habilitante para Circulación ». En ce qui concerne ce dernier, veuillez mentionner dans la rubrique « Observaciones » toutes les informations pertinentes concernant votre déplacement. Vous pourrez télécharger votre permis de circulation quelques heures après l’introduction de votre demande. Si vous circulez en bus ou en voiture et devez traverser plusieurs provinces, n’oubliez pas de vérifier les restrictions et conditions d’entrée propres à chaque province. Plus d’information ici. Pensez à emporter des versions imprimées des différents documents.

 ***

En cas de symptôme compatible avec le Covid-19, prenez contact avec les services médicaux par téléphone (ne vous rendez pas directement à l’hôpital) et avertissez-nous immédiatement.

Vous trouverez une information détaillée (en espagnol) sur le site internet du Ministère de la Santé argentin. Le Ministère a également mis en place une application spéciale Covid-19 « Cuidar ».

Pour toute question pratique concernant votre voyage, nous vous invitons à consulter en priorité votre compagnie aérienne, votre agence de voyage et/ou votre compagnie d’assurance.

Nous conseillons également vivement à tous les voyageurs belges présents en Argentine et qui ne l’auraient pas déjà fait de s’inscrire sur TravellersOnline.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Informations générales

A condition de respecter les précautions d’usage, il est généralement possible de voyager en Argentine en toute sécurité.

Les troubles sociaux sont en recrudescence. Il est recommandé d'éviter les manifestations. Si elles présentent généralement un caractère pacifique, le risque qu'elles dégénèrent en violences ne peut être écarté. Il est important de savoir que, dans le cadre des grandes événements, les autorités argentines suivent de près les participants aux protestations.

Certaines formes de protestation sociale se manifestent aussi par des barrages routiers qui peuvent interrompre temporairement le trafic à Buenos Aires comme en province. Les voyageurs sont invités à tenir compte dans la planification de leur voyage (accès à l'aèroport bloqué, circulation des bus perturbée etc).

Le dimanche 27 octobre 2019, des élections présidentielles ont lieu en Argentine, avec un éventuel deuxième tour le 24 novembre 2019. Il n'est pas exclu que d'avantage de manifestations, et de plus grande ampleur, aient lieu la semaine qui précèdera ainsi que les semaines qui suivront les élections. Le risque de débordements ne pouvant jamais être exclu, il est fortement conseillé d'éviter les lieux de manifestations.

 
Criminalité

Les formes les plus répandues de criminalité sont le vol à la tire et les agressions avec ou sans menace d'usage d'armes à feu.

A Buenos Aires, la vigilance s'impose dans l'ensemble des quartiers. Il est conseillé de rester dans les quartiers touristiques et d'éviter les quartiers du Sud de la ville ou les banlieues où se concentrent les quartiers défavorisés. La prudence s'impose particulièrement dans le quartier touristique de « La Boca » ou, le dimanche, durant le marché de San Telmo.. Tant aux alentours qu'à l'intérieur des grandes gares (Retiro, Constitución, Once), une vigilance particulière est indiquée face à la vague montante des pickpockets. Il est vivement déconseillé de s'aventurer dans les bidonvilles de Buenos Aires.

Les touristes qui recontrent des problèmes de sécurité à Buenos Aires peuvent s'adresser à un système d'assistance spécialement dédié aux touristes.

Commissariat du Touriste (Comisaría del Turista) : Av. Corrientes 436, C1043AAR  Buenos Aires.
Tel. : (+54 9 11) 5050 3293 / 9260 (multilingue)
E-mail: serv.turista@gmail.com   

Office de protection du Touriste (Defensoría del Turista) : Av. Pedro de Mendoza 1835, C1169AAC Buenos Aires, dans le quartier de « La Boca » (mais dispose d’autres points de contact dans la capitale).
Tel. +54 11 4302-7816
E-mail: turista@defensoria.org.ar
Site web: www.defensoriaturista.org.ar

De manière générale, il y a lieu d'éviter les endroits isolés et mal éclairés et d'adopter une vigilance accrue dès la tombée de la nuit. Lors de déplacements, il est prudent de laisser ses documents d'identité et de voyage en sécurité et de n'emporter que des photocopies de ces derniers. Si l'on se déplace malgré tout avec des documents originaux et/ou de l'argent, mieux vaut éviter de mettre le tout dans le même sac. Il est conseillé de ne pas porter de façon ostentatoire montres, bijoux, GSM et autres objets de valeur, de ne pas sortir son argent à la vue de tous et d’être vigilant lorsque vous effectuez un retrait bancaire En cas d'agression , il est vivement recommandé de n'opposer aucune résistance. 
 
Il convient d'être particulièrement prudent lors d'une manœuvre classique de diversion des malfrats où, dans un premier temps, ils renversent maladroitement une substance quelconque sur les vêtements de leur victime et ensuite, sous prétexte de l'aider à se nettoyer, ils la volent.

Les touristes isolés se méfieront également des rencontres un peu trop « amicales ». Il n'est pas rare en effet qu'un touriste soit, après une rencontre fortuite dans la rue, invité à prendre un verre dans lequel, profitant de l'inattention de la victime, l'agresseur verse une substance hypnotique (scopolamine, appelée localement « burundanga »). Une fois inconsciente, la victime est dépouillée et même parfois passée à tabac.

Il est également recommandé de ne pas avoir recours aux taxis en rue, surtout de nuit, mais de faire appel à leurs services via une compagnie de taxis. De nombreuses applications permettent de commander un taxi online.

Il est préférable de ne pas voyager seul en Argentine (ou de tenir ses proches informés quotidiennement de son itinéraire) et de posséder des rudiments d’espagnol, la pratique d’une langue étrangère étant peu répandue hors de Buenos Aires, même chez les autorités.