Belarus

Carte Belarus

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages non essentiels à l’étranger depuis la Belgique sont vivement déconseillés.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.

 

La mise en œuvre des Conclusions du Conseil européen du 24 mai 2021 risque d’affecter considérablement le trafic aérien avec le Belarus.  Aussi,  nous vous recommandons de prendre contact avec votre compagnie d’aviation qui reste la première source d’information.

La compagnie aérienne nationale Belavia a annulé ses vols vers la Belgique jusqu’au 31 octobre 2021. Vous trouverez plus d’informations sur le site web de Belavia

Il est toujours possible de voyager depuis et vers la Biélorussie via l'aéroport international de Minsk, mais ceci n'est possible qu'après un transit via un aéroport non européen et sur présentation d’un test covid négatif récent en anglais, russe ou biélorusse. Après votre arrivée, depuis la Belgique, une quarantaine de 10 jours est obligatoire.

Si vous êtes amené à transiter via Moscou, un visa de transit n’est pas requis pour autant que le vol de Minsk arrive au même terminal que celui du départ vers l’union européenne et pour autant que vous ne restiez pas plus de 24h dans la zone de transit

Depuis le 1er novembre 2020, les frontières sont fermées pour les étrangers qui souhaitent rentrer en Biélorussie par la voie terrestre (autoroutes, chemins de fer et ports). Depuis le 20 décembre 2020, il n’est plus possible de quitter le pays par ces frontières terrestres.

Nous vous recommandons de suivre les instructions des autorités biélorusses: Ministère de la Santé et l’aéroport international de Minsk (en russe) et de consulter le site de l’Organisation mondiale de la Santé.

 

Depuis les élections présidentielles du 9 août 2020, des manifestations ont lieu dans la capitale ainsi que dans l’intérieur du pays. Des confrontations se produisent quotidiennement entre manifestants et forces de l’ordre, menant à des interpellations en grand nombre. Il est recommandé d’éviter systématiquement les attroupements, de rester vigilant et de ne pas prendre de photos ou de filmer en présence des forces de l’ordre.

Les points de passage terrestres (route et rail) entre la Russie et le Belarus ne sont pas considérés par la Russie comme des frontières internationales. Il est donc interdit de franchir la frontière terrestre Russie-Belarus et Belarus-Russie en voiture, train, vélo, à pied etc. Cette interdiction ne s’applique pas aux ressortissants russes et biélorusses. Pour éviter un refoulement et une amende, il faut impérativement voyager en avion entre ces 2 pays.

Afin de mieux organiser l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer votre voyage via https://travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Belarus reste plutôt neutre dans la crise entre la Russie et L’Ukraine. Les conséquences pour les voyageurs de cette crise seront donc limitées à une présence militaire augmentée près des frontières. La surveillance du frontière avec la Russie est plus sévère, mais ceci uniquement pour des ressortissants Ukrainiens.

Evidemment, les développements dans la région doivent être suivis de près.

Le Belarus est considéré comme un pays sûr. En dehors des grands centres, les voyages organisés offrent néanmoins plus de garantie de sécurité que des voyages individuels. Comme dans la plupart des pays, il est déconseillé de faire étalage d'objets de valeurs ou d'argent liquide en public.

A l’instar d’autres pays européens, le risque d’attentats terroristes n’est pas à exclure au Belarus. Il est dès lors vivement conseillé aux voyageurs d’être vigilants lorsqu’ils se rendent dans des endroits publics et sur des sites touristiques.

Afin de pouvoir améliorer nos services consulaires, nous vous invitions à enregistrer votre voyage avant votre départ sur www.travellersonline.diplomatie.be.

 
Criminalité


Bien que relativement rare par comparaison avec la plupart des pays occidentaux, la petite criminalité existe néanmoins dans les grands centres urbains. Comme partout, bon sens et vigilance d'usage s'imposent.