Bénin

Dernière mise à jour

 

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

La situation sécuritaire au Bénin est considérée calme et stable Les risques ne sont cependant pas nuls. Le bon sens et le respect de quelques précautions permettent de limiter ce risque au minimum.

1) Des braquages par des bandes armées sur les routes nationales ont été signalés, principalement la nuit et les jours de marché (souvent les dimanches). D'autres activités de petites criminalités sont parfois rapportées.

Il est fortement demandé aux voyageurs de faire preuve d’une vigilance accrue et de ne pas courir de risques inutiles. Il est fortement déconseillé de se déplacer seul de nuit (à pied, en taximoto ou en voiture) tant dans les villes que dans les campagnes. Les déplacements vers les régions isolées doivent être faits avec la plus grande prudence et il y est conseillé de se déplacer le plus souvent possible en groupe ou en convoi.

Il est également conseillé d’’être d’autant plus vigilant dans des zones isolées ou à faible densité de population, telles que les parcs nationaux (Parc du W, Parc du Pendjari) et les zones frontalières, spécifiquement au nord du pays, dans les  départements de l’Atakora et de l’Alibori, et le cas échéant de signaler sa présence aux forces de sécurité (gendarmerie ou police) si l’on doit séjourner.

2) Nous conseillons la plus grande prudence si vous souhaitez prendre des photos. Outre les restrictions classiques (il est interdit de photographier les installations militaires, personnalités publiques et bâtiments officiels), il est fortement recommandé de toujours demander l'autorisation avant de photographier une ou plusieurs personnes. La population locale est souvent méfiante et prendre des photographies sans l'accord des personnes peut dégénérer en agressions verbales voire physiques.

3) Des cas de tentatives d'extorsion par des membres des forces de l'ordre (police, gendarmerie et armée) lors de contrôles fallacieux ont été signalés. Cette pratique a diminué ces derniers mois suite à une réaction énergique des autorités mais n'a pas entièrement disparu. Si vous êtes confronté à un contrôle, il convient donc de s’assurer de l’identité des policiers (ils ne peuvent jamais être seuls) lors d’un contrôle, de NE PAS sortir avec des documents inutiles (la carte d’identité suffit) ou des sommes d’argent élevées, de NE PAS donner d’argent et d’observer les règles élémentaires de prudence lors de ses déplacements, surtout en soirée.

Il est également rappelé que les Forces de l’Ordre NE peuvent PAS vous réclamer de l’argent suite à une infraction, SANS un reçu clairement numéroté délivré par leur administration.

4) Le Bénin est régulièrement touché par des épidémies. La Fièvre de Lhassa et le choléra sont endémiques dans la majeure partie du territoire. Des cas de méningocoque et de méningite A, C, W135 et Y ont également été signalés dans le nord du pays. Il est conseillé d'observer strictement les règles d'hygiène de base et de se laver régulièrement les mains. Nous conseillons aussi de vous méfier des fruits et légumes crus.
 

Afin de pouvoir organiser efficacement l'assistance consulaire en cas de nécessité, nous invitons les voyageurs à enregistrer leur voyage sur https://travellersonline.diplomatie.be.

 
Criminalité

En ville, il s'agit en général de cas de petite criminalité (agressions dans les rues le soir, sur des personnes se promenant seules ou en petit groupe).

Il est donc important de suivre les conseils de sécurité suivants :

  • éviter certains quartiers de Cotonou la nuit : la zone portuaire, le long des voies ferrées du centre-ville, les plages, les « quartiers chauds » (Joncquet) ;
  • ne pas porter de sacs à main ou de bijoux dans les lieux très fréquentés (marché Dantokpa, vols à la tire) ;
  • n'avoir sur soi que de petites sommes en argent liquide et éviter de manipuler des billets de banque en public.
  • être prudent sur les plages de Cotonou qui sont peu sûres la nuit ou en journée sur les plages peu fréquentées;
  • ne pas s'attarder en bordure des zones frontalières afin de réduire les risques de vols ;
  • éviter les invitations de parfaits inconnus et la consommation de denrées (boissons, repas, autres) offertes par des amis de « circonstances ».
  • informer vos amis, connaissances ou responsables sur place de vos déplacements et de leur durée.

 
Fraude par internet

Beaucoup de compatriotes sont l’objet d’arnaques par Internet, allant souvent de pair avec un vol d’identité. Ne réagissez jamais de manière émotionnelle et naïve et n’envoyez jamais d’argent. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter cotonou@diplobel.fed.be ou cotonou@consulatbelgique.org.

Un autre phénomène courant de fraude est le scam par des « amis virtuels ». Souvent on rencontre la personne, qui se présente comme une Américaine ou une Européenne, sur Internet (sans l’utilisation de webcam). Une fois qu’on s’est lié d’amitié avec cette personne, cet ami est appelé au Bénin pour des raisons professionnelles, où il rencontre de nombreux problèmes : allant de vols, accidents, hospitalisation, des problèmes avec la police et autres autorités locales à la combinaison de ce qui précède. Il/elle va vous demander de transférer de l’argent de toute urgence afin de payer l’hôpital, la police ou les agents d’immigration,…

L'essor d’Internet et des sites de rencontre a fait naître une nouvelle forme d’escroquerie: l’arnaque aux sentiments. Une personne fait croire qu’elle est éprise dans le seul but de pouvoir immigrer en Europe ou soutirer de l’argent. Méfiez-vous des hommes et femmes déclarant rapidement leur flamme et qui veulent vous accompagner ou vous rendre visite après quelques mots échangés sur Internet. Bien souvent ces personnes ont plusieurs profils différents sur différents sites de rencontre pour augmenter les chances de trouver un partenaire, et sont motivées par le profit plutôt que par les sentiments.