Brésil

Carte Brèsil

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages non essentiels à l’étranger depuis la Belgique sont vivement déconseillés.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.


Le Brésil est durement touché par la Covid-19. Les mesures adoptées par les autorités locales pour limiter sa propagation varient d’Etat en Etat et de ville en ville, et peuvent impliquer la fermeture des activités non-essentielles et transports terrestres et fluviaux inter-municipaux ou interétatiques, voire donner lieu à l’instauration de couvre-feux et autres mesures de confinement. Il est important de se renseigner et de suivre scrupuleusement les consignes des autorités locales. Vous trouverez une information détaillée (en portugais) sur la situation, les mesures et recommandations locales sur le site internet du Ministère de la Santé brésilien (https://coronavirus.saude.gov.br) ainsi que sur les sites internet de chacun des Etats fédérés, dont le lien est disponible sur le site: https://brazil.diplomatie.belgium.be/fr.

L’infrastructure sanitaire du pays ainsi que les centres de dépistages sont soumis à une forte pression. Dans certaines localités, il est possible que les hôpitaux ne soient plus en mesure de fournir des soins de santé adéquats, en ce compris pour d’autres types de maladies ou blessures. Les capacités de dépistage restent limitées, en particulier dans les régions reculées où l’accès rapide aux résultats de tests de dépistage peut s’avérer malaisé. Il est plus que jamais recommandé de veiller à disposer d’une assurance soins de santé avec une couverture adéquate au Brésil pour toute la durée du séjour.

Même si, quoique réduite, une offre de vols commerciaux réguliers entre le Brésil et l’Europe demeure, des restrictions introduites parfois à très court terme par de nombreux pays et/ou compagnies aériennes rendent la situation imprévisible. Le risque d’annulation de vol sans alternative immédiate est réel.

A l’exception de la frontière terrestre avec le Paraguay, les frontières terrestres et maritimes du Brésil demeurent fermées pour l’entrée d’étrangers non-résidents, hormis, notamment, pour les partenaires, enfants et parents étrangers de Brésiliens. Par dérogation, il est exceptionnellement possible d’obtenir une autorisation préalable de la Police fédérale brésilienne pour entrer au Brésil par voie terrestre ou maritime aux fins d'y embarquer sur un vol vers son pays de résidence. L’équipage maritime embarquant ou débarquant doit présenter un test PCR négatif 72 heures à l’avance pour pouvoir entrer sur le territoire brésilien.

A l’exception temporaire des voyages en provenance du ou passant par le Royaume-Uni et l’Afrique du Sud, le Brésil autorise les voyageurs étrangers à entrer par voie aérienne sur son territoire moyennant le respect des conditions légales d'entrée et de séjour en vigueur (ex.: passeport et, le cas échéant, visa.: voir https://brazil.diplomatie.belgium.be/fr/voyager/entree-sejour-et-sortie-du-bresil pour une première information).

 

Les voyageurs (étrangers comme brésiliens) en provenance de l’étranger doivent, avant l’embarquement vers le Brésil, présenter à la compagnie aérienne:

  • Un document probant, rédigé en portugais, espagnol ou anglais, de réalisation de test en laboratoire (RT-PCR) pour le dépistage de l'infection au SARS-CoV-2, avec résultat négatif/non réactif, effectué endéans les 72 heures avant l’embarquement auprès d’un laboratoire reconnu par l’autorité sanitaire du pays d’embarquement (avec une exception pour les enfants de moins de deux ans et les enfants accompagnés entre deux et douze ans); et
  • Une déclaration de santé du voyageur (DSV) complétée (sous forme imprimée ou numérique) contenant l'accord quant aux mesures sanitaires à respecter pendant le séjour au Brésil. : cette déclaration est accessible via le site internet de l’ANVISA : https://formulario.anvisa.gov.br/.

Tout voyageur qui a eu le COVID au cours des 90 jours suivant l’apparition des symptômes avant son arrivée au Brésil, doit également fournir les documents suivants:

  • Deux résultats RT-PCR détectables, à un intervalle d’au moins 14 jours, dont le dernier est réalisé dans les 72 heures précédant l’heure d’entrée sur le territoire;
  • Un test Antigène avec résultat négatif ou indétectable, après le dernier résultat RT-PCR détectable ; et
  • Un certificat médical attestant que la personne est asymptomatique et apte à voyager, y compris à la date même du voyage. Le certificat doit être délivré en portugais, espagnol ou anglais et doit contenir l’identification et la signature du médecin responsable.

Pour toute question au sujet de ces conditions d’entrée, de séjour et de sortie du Brésil, il y a lieu de consulter les autorités brésiliennes. Voir aussi le texte de l’arrêté interministériel n° 655 du 23 juin 2021 (en portugais) : https://in.gov.br/en/web/dou/-/portaria-n-655-de-23-de-junho-de-2021-327674155

La fièvre jaune, la dengue et le chikungunya sont des maladies endémiques qui surviennent régulièrement des poussées épidémiques localisées et saisonnières dans des régions variables du Brésil, en particulier durant la saison des pluies (période variant suivant les régions, comprise entre octobre et juin).

Une augmentation significative du nombre et de l’extension géographique des cas de fièvre jaune a été observée ces dernières années dans plusieurs régions du Brésil, y compris dans des Etats où le risque de transmission était jugé inexistant (un déplacement du virus vers le sud/sud-est du pays a notamment été constaté). Les autorités sanitaires brésiliennes recommandent désormais la vaccination sur l’ensemble du territoire.

Il est conseillé aux voyageurs de se faire vacciner au moins dix jours avant leur départ et de consulter les recommandations à jour disponibles sur les sites web de l'Institut de Médecine tropicale ainsi que de l'Organisation mondiale de la Santé.

Une augmentation significative du nombre de cas de dengue a également été constatée dernièrement dans diverses régions du Brésil. Il n’existe pas de vaccin contre la dengue et le chikungunya. Il est donc important se protéger contre les moustiques, en utilisant un produit anti-moustique adéquat, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs, et de consulter immédiatement un médecin en cas d’apparition des symptômes.

Afin de mieux organiser l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer votre voyage via https://travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

SECURITE

Le Brésil connaît un taux élevé de criminalité violente, en particulier dans les centres urbains et les zones défavorisées.  

Lorsque vous voyagez au Brésil, il importe d’observer les mesures de prévention d’usage  :

  • Suivez toujours la législation locale et les consignes de sécurité et informez-vous auprès des médias locaux et des autorités sur la situation sur place.
  • Toutes les grandes villes du pays comprennent des zones dangereuses, y compris (et généralement) dans les quartiers centraux.  Renseignez-vous à l’avance.
  • Evitez les favelas (quartiers pauvres des villes) et les lieux isolés, mal éclairés et éloignés, surtout après le coucher du soleil.
  • De manière générale soyez vigilant en rue, dans les transports en commun et en taxi et cela même dans les meilleurs quartiers des grandes villes.
  • Conservez vos documents officiels et billets d’avion dans un endroit sûr (par exemple le coffre de l’hôtel) et n’emportez que des copies de ces documents lors de vos visites.
  • Nagez de préférence sur des plages surveillées. Au Brésil, la baignade peut être dangereuse (courants et vagues), les plages ne sont pas toujours surveillées.
  • Soyez sur vos gardes pour prévenir les larcins et les vols sur les plages et lorsque vous utilisez un téléphone mobile dans un espace public (rue, plage, transports en commun...).
  • Evitez de porter de manière ostentatoire des montres, bijoux ou sacs à main de valeur.
  • N’offrez aucune résistance en cas d’attaque ou de vol. Si vous en êtes victime, donnez ce que le voleur exige. La résistance conduit souvent à (plus de) la violence.
  • Si vous êtes la victime d’un délit, faites une déclaration au bureau de police. Il est conseillé de toujours bien noter le numéro de dossier.
  • Lors de grands événements (défilés de Carnaval, fêtes de fin d’année, etc.) une vigilance accrue est de mise.
  • Evitez les manifestations.
  • Soyez respectueux. L’accès à des réserves indiennes est limité et réglementé. Pour toute expédition dans la forêt amazonienne, il est recommandé de faire appel à un guide professionnel.

Afin de nous permettre d’organiser au mieux l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer vos coordonnées de voyage via le site web suivant: www.travellersonline.diplomatie.be.