Cameroun

Carte Cameroun

 

Travellers Online
 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Il est fortement conseillé aux voyageurs de se tenir informés de la situation sécuritaire dans le pays avant et pendant leur séjour sur place et d'enregistrer leur voyage via https://travellersonline.diplomatie.be (externe link) afin de pouvoir bénéficier de notre assistance consulaire dans les meilleures conditions.

Tout voyage dans les régions administratives du Nord-Ouest et du Sud-Ouest est déconseillé en raison de violentes confrontations entre groupes séparatistes et forces de l’ordre. Le risque d’enlèvements d’Occidentaux n'est pas à exclure.

Tous les voyages vers la région administrative de l’Extrême-Nord, et vers toutes les zones frontalières du cameroun avec le Nigéria, le Tchad et la République centrafricaine sont déconseillés.

Les voyages non-essentiels dans les régions administratives du Nord et d’Adamaoua sont également déconseillés.

Dans le reste du pays une vigilance accrue est de mise. Il est conseillé de suivre les actualités. Les manifestations et des attroupements populaires sont à éviter, quelle qu'en soit la nature.

Grandes villes/lieux touristiques

Une vigilance accrue est de mise sur la totalité du territoire.

Dans la capitale Yaoundé,  il est déconseillé de fréquenter le quartier de la Briquetterie ainsi que le marché de Mokolo. Il est peu prudent de se déplacer à pied à Yaoundé, de jour comme de nuit, étant donné le risque d'agression. Le sommet du Mont Fébé, où l'on dispose d'une vue panoramique sur la ville, est un lieu courant d’agressions armées. Dans les autres villes, tous les déplacements en pleine nuit sont déconseillés.

Il est vivement conseillé de privilégier des résidences sécurisées pour se loger.  Quelques grands hôtels sont présents mais tous n’offrent pas les qualités requises en matière de sécurité en cas d’ attentat terroriste.

Les lieux de rassemblement comme les marchés, les festivals locaux ou les lieux situés à proximité d’ installations militaires sensibles sont déconseillés. Il faut constamment veiller à sa sécurité personnelle.
 
Régions déconseillées

Actuellement il existe une risque d’enlèvement vis-à-vis des expatriés et autres étrangers dans la Région de l’Extrême-Nord et dans les Régions anglophones du  Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Les voyages dans ces régions sont formellement déconseillés. Pour les personnes devant impérativement se déplacer dans ces zones déconseillées, il est vivement recommandé de prendre toutes les précautions possibles et de solliciter avant le départ la protection d’une escorte armée auprès des autorités.

Les voyageurs qui malgré l’avis négatif  veulent se rendre dans les zones anglophones sont invités à éviter les rassemblements dans ces régions et de ne surtout pas sortir le soir et la nuit. Par ailleurs, en cas d'opération « villes fantômes »  (« ghost towns »), il convient de s’abstenir de circuler sur la voie publique et de rester à l’intérieur - notamment à Bamenda, Buea et Kumbo.

Il est également conseillé de suivre les recommandations susceptibles d’être formulées par les autorités locales, comme par exemple les couvre-feux. L'assistance consulaire sera très difficile à obtenir dans cette région.

Le Cameroun est officiellement en guerre contre l’organisation terroriste Boko Haram. Tous les déplacements vers la région de l’Extrême-Nord du Cameroun sont à éviter. Dans cette région, les occidentaux courent un réel danger (criminalité importante, viols, enlèvements et attentats). Les touristes et les humanitaires sont également visés. Des attentats terroristes ont souvents lieu dans des lieux de grands rassemblements (comme les marchés locaux).

Tous les voyages dans les zones frontalières avec le Nigéria, le Tchad et la République centrafricaine, même hors des régions de l'extrême-nord, du nord-ouest et du sud-ouest sont également déconseillés ainsi que les voyages non-essentiels aux régions Nord et Adamaoua. Le long de la frontière avec le RCA, y compris dans la Région de l'Est des bandits venu de la République centrafricaine commettent des vols et des enlèvements en vue d'obtenir une rançon.

Les interventions  consulaires dans ces régions sont limitées est difficile à cause de la situation sécuritaire. Dans certaines parties de ces régions, des actions militaires sont en cours.

Criminalité sur internet

Méfiez-vous des relations nouées par internet. Il est déconseillé d’organiser des rendez-vous par le biais d’applications sur smartphone ou internet, notamment au regard les lois sévères qui interdisent les relations entre personnes du même sexe. L’Ambassade de Belgique enregistre un nombre croissant de plaintes de Belges victimes d’escroqueries via internet et des cas de menaces et escroqueries sont régulièrement rapportés. En outre, des citoyens belges sont décédés de manière suspecte après avoir contracté des mariages avec des partenaires Camerounais.

Les sites de rencontres sont particulièrement concernés par ces abus. De jeunes femmes y cherchent des contacts avec des partenaires potentiels en Belgique dans le but de pouvoir s'établir en Europe, d’extorquer de l’argent à la victime ou de faire main basse sur sa succession.

La plus grande prudence s’impose absolument dans le cadre de relations ou transactions financières via internet. La  ville de Kribi est particulièrement touchée. 

Criminalité

La criminalité est un problème majeur au Cameroun.

Il est conseillé aux voyageurs se rendant au Cameroun de toujours  rester vigilants et d'adopter les mesures de précautions recommandées ci-dessous.

Des « coupeurs de route » sont actifs sur différents axes routiers, principalement dans les régions déconseillées ci-dessus.

Des vols avec violence se produisent régulièrement surtout dans les grandes villes comme Douala et Yaoundé. Des cas d'agression à domicile (suivie de viols dans plusieurs cas) sont rapportés, tout comme des cas de car-jackings. Il est très important de sécuriser sa maison.

La criminalité  augmente habituellement au moment des fêtes de fin d'année.

Les recommandations suivantes sont de mise:

  • Il est important de ne jamais s'aventurer seul sur les routes situées dans des régions reculées et de circuler uniquement en journée en convoi de plusieurs véhicules, de préférence portes verrouillées et vitres relevées. Les véhicules 4x4 sont particulièrement prisés par les malfaiteurs.
  • Il est conseillé de ne pas arborer bijoux, objets de valeur et vêtements de marque mais de les déposer dans le coffre-fort de l'hôtel ou en lieu sûr. Les documents originaux d'identité et de voyage y seront également déposés pour n'emporter que des photocopies afin de pouvoir justifier de son identité lors de fréquents contrôles de police.
  • Il est particulièrement dangereux de se promener seul en ville la nuit.
  • Lors de déplacements, il convient de n'emporter que l'argent strictement nécessaire ainsi que de disposer à portée de main d'une petite somme d'argent afin de pouvoir satisfaire d'éventuels agresseurs et de ne pas leur opposer de résistance car ils sont souvent armés.
  • Les quartiers isolés et/ou populaires des grandes villes seront évités (notamment les quartiers de Mokolo et de la Briqueterie à Yaoundé).
  • Il convient de se montrer prudent en ayant recours aux services d'un taxi en raison des risques d'accidents mais également d'attaques à main armée. Il est recommandé de ne pas les emprunter de nuit et d'éviter de monter à bord alors que des personnes inconnues y ont déjà pris place. Il faut également veiller à ce que le chauffeur n'embarque aucun autre passager durant le trajet. Il est conseillé d’engager un taxi privé ou encore de louer une voiture avec chauffeur.
  • Les voyageurs d'affaires s'assureront du sérieux et de la réputation des partenaires locaux avant d'entrer en relations d'affaires.


Numéros utiles

Il est recommandé d'avoir toujours son gsm à portée de main, ainsi que quelques numéros d'urgence :

  • Nr d'urgence de l'Ambassade de Belgique à Yaoundé : +237 222 21 52 91 ( heures de service) et +237 696 94 22 01 ( en dehors des heures de bureau).
  • Police Secours : 17 (ou 117 à partir d'un gsm) dans les villes de Yaoundé, Douala et Garoua
  • Gendarmerie : 13 (ou 113 à partir d'un gsm) dans les régions du Centre, du Littoral, de l'Ouest et du Nord-Ouest
  • Sécurité à Douala Numéro vert : +237 633 43 65 72