Chypre

Carte Chypre

Dernière mise à jour
 

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages dans l’UE sont possibles : la vigilance reste de mise et les conditions de voyage liées au Covid doivent être strictement respectées.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.

 

Les autorités Chypriotes appliquent un système des codes couleurs qui est actualisé chaque semaine. A partir du jeudi 19 août, la Belgique est classée dans la catégorie rouge. Vous trouverez la liste des pays et leur code couleur ici.

Les conditions suivantes sont en vigueur pour voyager à destination de la République de Chypre :

Les voyageurs vaccinés ou guéris du Covid-19

Indépendamment de leur nationalité ou leur lieu de résidence, les personnes suivantes peuvent voyager à Chypre et sont exemptées des conditions spécifiques (test PCR, quarantaine, etc.) du code couleur de leur pays de départ:

  • Les voyageurs vaccinés qui peuvent présenter un certificat de vaccination valide (vaccination complète et période d’incubation révolue) délivré par les autorités publiques des pays figurant sur cette liste.
  • Les voyageurs qui peuvent présenter un certificat de guérison de Covid-19 datant de moins de 180 jours à compter du jour du premier test positif. Uniquement le certificat EU Digital Covid Recovery est accepté, autres certificats ne seront pas prises en compte.

Tant les personnes vaccinées que les personnes guéries doivent obtenir le CyprusFlightPass dans les 48  heures avant leur départ via la plateforme électronique www.cyprusflightpass.gov.cy.

Pour de plus amples informations sur la validité du certificat de vaccination, cliquez ici.

Attention, la personne vaccinée ou guérie n'est pas dispensée du test PCR qui peut être prélevé en tant qu’échantillon à son arrivée à Chypre.

Les voyageurs non-vaccinés (y compris les voyageurs qui n’ont pas complété le cycle vaccinal)

Si vous voyagez à Chypre en provenance  :

  • d’un pays de catégorie rouge (y compris la Belgique) 
  • d’un pays de catégorie verte ou orange mais vous avez séjourné dans un pays de catégorie rouge au cours des 14 derniers jours avant votre départ
  • d’un pays de catégorie verte ou orange mais vous avez fait un escale dans un pays de catégorie rouge et y êtes resté au moins une nuitée

Vous devez répondre aux conditions suivantes :

  • Le prélèvement  d’un test PCR pour COVID-19 dans les 72 heures précédant le départ. Vous devez présenter le certificat du résultat négatif au COVID-19, délivré par un laboratoire certifié.
  • L’obtention du CyprusFlightPass dans les 48  heures avant votre départ via la plateforme électronique www.cyprusflightpass.gov.cy.
  • Le prélèvement  d’un deuxième test PCR à l’arrivée à Chypre à vos frais. Après trois heures le résultat de ce test sera disponible sur www.covid-testcyprus.com.

Les mineurs de moins de 12 ans sont exemptés du test PCR mais l’obtention du CyprusFlightPass reste tout de même obligatoire.

Attention, si vous avez séjourné dans un pays de la catégorie grise au cours des 14 derniers jours avant votre voyage à Chypre, ou vous avez fait un escale dans un pays de catégorie gris et y êtes resté au moins une nuitée, vous devez répondre aux conditions de la catégorie gris. Vous les trouverez ici.

Vous trouverez un aperçu complet avec les différentes conditions selon le code couleur ici.

Exceptions

Les ressortissants chypriotes, les membres de leur famille (conjoints étrangers et leurs enfants mineurs) et les personnes résidant légalement dans la République de Chypre sont autorisés à voyager à Chypre sans test au préalable à condition qu’ils remplissent au moins une des exigences suivantes :

  • Avoir reçu au moins une dose d'un vaccin Covid-19 approuvé par la République chypriote ;
  • Les mineurs entre 12 et 15 ans ;
  • Les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons médicales. Une preuve (certificat médical délivré par le ministère chypriote de la santé) doit être présentée.

Ces passagers devront effectuer un test PCR à leur frais lors de leur arrivée en République de Chypre et non avant leur départ, devront rester sous quarantaine obligatoire pendant 72 heures (3 jours), et devront effectuer à leurs frais un second test PCR le 3e jour (72 heures) après leur arrivée. Le résultat du test doit être téléchargé sur la plateforme électronique www.cyprusflightpass.gov.cy. Si le résultat du second test est négatif, la quarantaine prend fin.

En cas de test positif à l’arrivée à Chypre (ceci vaut pour toute personne, même les personnes vaccinées ou guéries)

Si le résultat de votre test à l’arrivée est positif, vous serez transféré dans un hôpital. Vos éventuels contacts proches seront transférés dans un hôtel de quarantaine spécial. Dans le cas échéant, le gouvernement chypriote prend en charge tous les frais d'hébergement, de nourriture, de boisson et de médicaments.

Vous trouverez un aperçu complet de tous les protocoles de santé ici. Vous pouvez également poser vos questions à l’adresse email suivant : travel2020@visitcyprus.com.

 

La partie nord de l’île (non reconnue comme Etat indépendant, les possibilités d’assistance consulaire sont donc extrêmement limitées)

Les renseignements repris ci-dessous sont donnés à titre purement informatif, et sous réserve de modifications régulières et sans préavis.

Les points de passage sur la ligne verte, séparant le Nord et le Sud de l’île, sont à nouveau ouverts depuis le 4 juin. S’agissant de l’accès au Nord de l’île, des restrictions spécifiques s’appliquent selon le pays de provenance (autres que Chypre) pendant les 14 derniers jours.

Un système de codes couleurs est aussi appliqué dans le nord de l’île. La Belgique est classée comme orange, ce qui correspond aux conditions d’entrée suivantes :

  • Les personnes vaccinées
    • Preuve en anglais d’avoir complété le cycle vaccinal au moins 14 jours avant l’arrivée avec un vaccin approuvé par l’EMA, Sinovac, Sinopharm ou Sputnik.
    • Un certificat en anglais de test PCR de moins de 7 jours
    • Aucune quarantaine obligatoire
  • Les personnes guéries :
    • Preuve d’un test positif datant de plus de 30 jours et moins de 180 jours
    • Un certificat en anglais de test PCR de moins de 72 heures
    • Aucune quarantaine obligatoire
  • Les voyageurs non-vaccinés (y compris les voyageurs qui n’ont pas complété le cycle vaccinal)
    • Un certificat en anglais de test PCR de moins de 72 heures
    • Quarantaine de 5 jours

La quarantaine se fait dans des installations allouées par le « gouvernement » et est aux frais du voyageur. La durée de la quarantaine dépend du pays de provenance. La quarantaine à domicile est accordée pour certaines exceptions, surveillée par le port d’un bracelet de cheville, et uniquement par autorisation accordée à l’avance. Ce bracelet de localisation est payant.

Les personnes se trouvant actuellement en voyage à Chypre sont invitées à s'enregistrer sur le site web www.travellersonline.diplomatie.be. En cas d'urgence, les personnes concernées peuvent contacter l’Ambassade ou s’adresser aux autorités locales pour assistance.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Informations générales

La plupart des visites en Chypre s'effectuent sans difficulté particulière

L'île de Chypre demeure divisée dans sa longueur par une ligne de cessez-le-feu, imposée par les Nations Unies en 1974, la «Ligne Verte». Celle-ci sépare le territoire placé sous le contrôle effectif du gouvernement  de la République de Chypre, internationalement reconnue  de  celui de la soi-disante République Turque de Chypre du Nord. La «République Turque de Chypre du Nord » (RTCN), s'est autoproclamée indépendante en 1983 et n'a été reconnue par aucun pays de la Communauté internationale, sauf par la Turquie. La capitale, Nicosie, est aussi coupée en deux par la Ligne Verte. Les communautés greco-chypriote et turco-chypriote vivent séparées, malgré l'ouverture partielle de la Ligne Verte depuis 2003.

Les touristes visitant la partie nord de l’île (contrôlée par l’armée turque et la "République turque de Chypre nord" non reconnue internationalement) doivent impérativement respecter les interdictions de prises de vue aux abords des zones militaires turques protégées et identifiées comme telles par des panneaux comportant la mention « zone interdite » en plusieurs langues, dont le français. Il arrive en effet que des personnes soient arrêtées par la police de la « RTCN » pour n’avoir pas respecté ces interdictions, que l’armée turque applique scrupuleusement. Il est à cet égard fortement déconseillé de pénétrer dans la « zone tampon » en dehors des points de passage autorisés, des sentinelles armées en assurant de chaque côté la protection. En outre, certaines zones de la ligne verte sont  minées.

Ces circonstances ne troublent toutefois pas l'activité touristique sur l'île, qui est visitée chaque année par quelque 30 000 Belges.


Criminalité

Le degré de criminalité dans l'île est moins élevé que dans la plupart des pays de l'Union européenne. Depuis l'ouverture de la ligne verte en 2003, elle a tendance à augmenter. Les touristes sont parfois confrontés à de la petite criminalité telle que pick pockets, vente d’imitations de produits de luxe etc… 

De petits vols se produisent surtout durant la saison touristique.