Chypre

Carte Chypre

Dernière mise à jour
 

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages dans l’UE sont possibles : la vigilance reste de mise et les conditions de voyage liées au Covid doivent être strictement respectées.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.

 

COVID-19

La Belgique est classée dans la catégorie  orange (entrée en vigueur le 24/6)par les autorités chypriotes.

Les documents/conditions suivants seront requis pour voyager à destination de la République de Chypre :

Tous les voyageurs, indépendamment de leur nationalité, sont autorisés à voyager vers la République de Chypre Attention : pour les personnes se rendant à Chypre en empruntant un itinéraire avec escale, des conditions plus restrictives peuvent s’appliquer en fonction du pays d’origine/de résidence ou d’escale. Il est donc nécessaire de vérifier ces conditions auprès des autorités chypriotes compétentes – voir coordonnées ci-dessous. Pour les passagers venant d’un pays de catégorie orange :

  1. Les passagers doivent avoir effectué au préalable un test PCR pour COVID-19, le prélèvement étant dans les 72 heures précédant le départ, avec le certificat du résultat négatif au COVID-19, délivré par un laboratoire certifié, et télécharger ce certificat sur la plateforme Cyprus Flight Pass.
  2. Les passagers doivent remplir dans les 48  heures avant le départ, le « Formulaire de Localisation de Passager » et les Déclarations des pays de la catégorie orangevia la plateforme électronique dédiée de la République de Chypre(link is external) afin d'obtenir le «Laisser Passer Chypriote».
  3. Les passagers en provenance de pays de catégorie orange ayant effectué un test moléculaire dans les 72 heures précédant leur départ, ne sont pas soumis à la quarantaine ou l’isolement

 

Les passagers des catégories suivantes sont autorisés à voyager à destination de la République de Chypre sans test au préalable et à effectuer un test uniquement lors de leur arrivée à Chypre :

  1. Ressortissants chypriotes et les membres de leur famille (conjoints étrangers et leurs enfants mineurs).
  2. Personnes résidant légalement dans la République de Chypre.
  3. Personnes autorisées à entrer en vertu de la Convention de Vienne.

Note : Les passagers des catégories ci-dessus qui choisissent d’effectuer un test moléculaire uniquement lors de leur arrivée en République de Chypre et non avant leur départ, devront rester sous quarantaine obligatoire pendant 72 heures (3 jours), sous condition d’effectuer à leur propre charge un second test moléculaire pour la maladie COVID-19 le 3e jour (72 heures) après leur arrivée, et envoyer le résultat du test de laboratoire à l'adresse e-mail monada@mphs.moh.gov.cy  . Le cas échéant, la quarantaine prend fin après 3 jours (72 heures) si le résultat du second test réalisé est négatif.

 

Toute personne en provenance des pays suivants : pays membres de l’ΕU et de la zone économique européenne (y compris la Norvège et l’Islande),  Arménie, Bahrain, Belarus, Canada, Egypte, Georgie, Israël, Jordanie, Kowait, Liban, Qatar, Russie, Arabie Saoudite, Serbie, Suisse, Ukraine, EAU, Grande-Bretagne et USA, et pouvant prouver être en possession d’un certificat de vaccination valide (vaccination complète et période d’incubation révolue), ne sera pas tenue de présenter un test PCR négatif à son arrivée, ni de respecter une quarantaine. Elle pourra néanmoins être soumise à un test aléatoire à son arrivée. Le certificat de vaccination doit être téléchargésur la plateforme Cyprus Flight Pass (voir ci-dessous) avant le départ.Remarque 1 : Les passagers sont considérés comme provenant d’un pays de catégorie rouge s’ils voyagent depuis des pays de catégorie rouge (pays de départ initial indépendamment du moyen de transport), ou s’ils ont résidé / vécu dans un pays de catégorie rouge au cours des 14 derniers jours avant leur voyage en République de Chypre ou s’ils sont passagers sur un vol international vers la République de Chypre, à partir d'un pays de catégorie verte ou orange, avec nuitée dans un ou plusieurs pays intermédiaire(s) de catégorie rouge, ou s’ils sont passagers sur un vol international vers la République de Chypre, d'un pays de catégorie rouge, avec nuitée dans un ou plusieurs pays intermédiaire(s) de catégorie grise (autorisation spéciale), selon la catégorisation pertinente des pays annoncée par la République de Chypre.

Remarque 2 : Les passagers qui voyagent depuis des pays de catégorie rouge mais qui ont séjourné / vécu dans un pays de la catégorie grise (Autorisation Spéciale) au cours des 14 derniers jours avant leur voyage à Chypre, ou qui seront passagers d'un vol international à destination de Chypre avec escale d’une nuitée dans un/des pays intermédiaire(s) de catégorie grise (Autorisation Spéciale), sont considérés comme des voyageurs en provenance de pays de la catégorie grise (Autorisation Spéciale). Ils doivent satisfaire les prérequis qui concernent la catégorie grise (Autorisation Spéciale). Par conséquent, la déclaration des pays de catégorie grise (Autorisation Spéciale) doit être remplie.

Remarque 3 : Les passagers doivent remplir au préalable les prérequis ci-dessus via une plateforme électronique dédiée de la République de Chypre , sauf dans les cas où cette plateforme électronique est temporairement indisponible en raison de problèmes techniques ou de maintenance prévue, comme annoncé officiellement sur ladite plateforme. Dans ce cas, les passagers doivent avoir avec eux le certificat du résultat PCR négatif au COVID-19 délivré par un laboratoire certifié - le prélèvement étant dans les 72 heures précédant le voyage à Chypre - sauf s'ils appartiennent aux catégories de passagers habilités à effectuer le test de laboratoire uniquement lors de leur arrivée en République de Chypre, et remplir manuellement le formulaire de localisation de passager et les déclarations adéquates.

Remarque 4 : Chaque membre de la famille doit remplir une demande distincte. Dans le cas de mineurs (passagers de moins de 18 ans) accompagnés ou non accompagnés, la demande doit être remplie, au nom des mineurs, par le(s) parent(s) gardien(s) / parent(s) adoptif(s) / tuteur légal / représentant(s) légal(aux). Les mineurs de moins de 12 ans sont exemptés du test de laboratoire pour le COVID-19, que ce soit avant le départ ou à l'arrivée en République de Chypre. Il convient de noter que l'acquisition du « Laisser Passer Chypriote » reste tout de même obligatoire pour ces mineurs.

Remarque 5 : Les compagnies aériennes n'autoriseront pas l’embarquement  aux passagers qui ne répondent pas aux conditions requises.

Chypre a annoncé la mise en place le 10 mai dernier d’un « SafePass » qui a remplacé le système d’autorisation de déplacement par sms. Le SafePass est désormais obligatoire pour tout séjour à l’hôtel (les campings restent fermés), mais également pour s’asseoir aux terrasses de restaurants, cafétérias etc,, pour accéder aux commerces et centres commerciaux, pour participer à ou visiter des expositions, ou encore pour les cérémonies religieuses et rassemblements familiaux (liturgies, mariages, baptêmes etc…). Les conditions requises à l’émission du pass sont : la présentation d’un test négatif (PCR ou rapid) d’une validité de 72 heures, avoir reçu la 1ère dose du vaccin depuis au moins 3 semaines, ou encore avoir été positif au covid 19 dans les 6 derniers mois. Pour les détails concernant l’obtention et l’utilisation de ce SafePass, vous pouvez consulter les sites internet et page Facebook des autorités chypriotes renseignés ci-dessous.  

Un nombre limité de cas d’infections au coronavirus (COVID-19) ont été enregistrés à Chypre. Les voyageurs sont invités à suivre la situation dans les médias et à suivre les consignes des autorités locales. Le SPF Santé publique belge a mis en ligne un site consacré au Coronavirus: www.info-coronavirus.be/fr. Les autorités chypriotes ont également consacré un site web officiel à la question du coronavirus : https://www.pio.gov.cy/coronavirus/en/index.html (en grec et anglais).

Il est important de signaler que seules les autorités chypriotes et leurs ambassades et consulats à l’étranger sont compétents pour donner des informations officielles concernant les conditions d‘accès au territoire chypriote. Les renseignements repris ici sont donnés à titre purement informatif.

Remarque 6 : En ce qui concerne l’accès à la partie Nord de l’ile ‘TRNC’, et en prenant bien compte du fait que les renseignements repris ci-dessous sont donnés à titre purement informatif, et sous réserve de modifications régulières et sans préavis :

Les points de passage sur la ligne verte, séparant le Nord et le Sud de l’île, sont à nouveau ouverts depuis le 4 juin. S’agissant de l’accès au Nord de l’île, des restrictions spécifiques s’appliquent en lien avec le pays de provenance (autre que Chypre) pendant les 14 derniers jours.

Depuis le 12 juillet, les passages sont donc « normalement » autorisés à condition de présenter un certificat en anglais de test PCR ou rapid test (version papier et non électronique) de moins de 72h, et une quarantaine sera appliquée. Les tests sont également exigés pour les personnes vaccinées, les certificats de vaccination n’étant pas encore acceptés à ce stade, même si cette possibilité est à l’étude.

La quarantaine se fait dans des installations allouées par le « gouvernement » pendant 10 à 14 jours selon le pays de provenance et aux frais du voyageur. La quarantaine à domicile est accordée pour certaines exceptions, surveillée par le port d’un bracelet de cheville, et uniquement par autorisation accordée à l’avance. Ce bracelet de localisation est payant.

Un couvre-feu strict est en vigueur du lundi au dimanche entre minuit et 5h00. Une autorisation spéciale doit être délivrée en vue de quitter sa résidence ou de se rendre dans une autre région pendant les heures de couvre-feu.

Ceci dit, les voyageurs qui le souhaitent doivent s’attendre à des retards dans la traversée de la zone tampon dans les deux sens, car la politique de mesures restrictives est fréquemment mise à jour et modifiée, ce qui doit être pris en considération pour les voyageurs devant prendre un vol depuis la zone ROC.

Pour plus d’informations concernant la situation actuelle et les conditions d’entrée à Chypre, les autorités locales communiquent:

  1. Une adresse e-mail dédiée a été mise en place: travel2020@visitcyprus.com
  2. Toutes les informations pertinentes seront également mises à disposition sur les sites Web www.visitcyprus.com   www.cyprusflightpass.gov.cy (en grec et anglais).
  3. De plus, une équipe dédiée d'experts répondra aux questions des voyageurs sur Facebook Messenger (page principale www.facebook.com/VisitCyprus.cy

 

Les personnes se trouvant actuellement en voyage à Chypre sont invitées à s'enregistrer sur le site web www.travellersonline.diplomatie.be. En cas d'urgence, les personnes concernées peuvent contacter l’Ambassade ou s’adresser aux autorités locales pour assistance.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Informations générales

La plupart des visites en Chypre s'effectuent sans difficulté particulière

L'île de Chypre demeure divisée dans sa longueur par une ligne de cessez-le-feu, imposée par les Nations Unies en 1974, la «Ligne Verte». Celle-ci sépare le territoire placé sous le contrôle effectif du gouvernement  de la République de Chypre, internationalement reconnue  de  celui de la soi-disante République Turque de Chypre du Nord. La «République Turque de Chypre du Nord » (RTCN), s'est autoproclamée indépendante en 1983 et n'a été reconnue par aucun pays de la Communauté internationale, sauf par la Turquie. La capitale, Nicosie, est aussi coupée en deux par la Ligne Verte. Les communautés greco-chypriote et turco-chypriote vivent séparées, malgré l'ouverture partielle de la Ligne Verte depuis 2003.

Les touristes visitant la partie nord de l’île (contrôlée par l’armée turque et la "République turque de Chypre nord" non reconnue internationalement) doivent impérativement respecter les interdictions de prises de vue aux abords des zones militaires turques protégées et identifiées comme telles par des panneaux comportant la mention « zone interdite » en plusieurs langues, dont le français. Il arrive en effet que des personnes soient arrêtées par la police de la « RTCN » pour n’avoir pas respecté ces interdictions, que l’armée turque applique scrupuleusement. Il est à cet égard fortement déconseillé de pénétrer dans la « zone tampon » en dehors des points de passage autorisés, des sentinelles armées en assurant de chaque côté la protection. En outre, certaines zones de la ligne verte sont  minées.

Ces circonstances ne troublent toutefois pas l'activité touristique sur l'île, qui est visitée chaque année par quelque 30 000 Belges.


Criminalité

Le degré de criminalité dans l'île est moins élevé que dans la plupart des pays de l'Union européenne. Depuis l'ouverture de la ligne verte en 2003, elle a tendance à augmenter. Les touristes sont parfois confrontés à de la petite criminalité telle que pick pockets, vente d’imitations de produits de luxe etc… 

De petits vols se produisent surtout durant la saison touristique.