Congo, République Démocratique

Carte Congo (Republique Democratique)

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

Consultez également la page d'accueil de ce site web pour un aperçu des codes couleurs. 

Les déplacements non-essentiels en dehors de l'Union européenne, du Royaume-Uni, de la Suisse, du Liechtenstein, de l'Islande et de la Norvège restent interdits jusqu’à nouvel ordre conformément à l'article 18, §1 de l'Arrêté ministériel du 30 juin 2020. Toute personne de retour d’un voyage dans une de ces zones doit se mettre en quarantaine en Belgique et se soumettre à un test. Plus d'informations sur www.info-coronavirus.be.

A partir du 1er août 2020, TOUS les voyageurs revenant en Belgique sont tenus de remplir le « Passenger Locator Form ». De plus amples informations peuvent être consultées sur www.info-coronavirus.be.

Les voyageurs doivent être conscients du fait que de nouvelles flambées de Covid à l'étranger peuvent fortement affecter leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou si les frontières sont fermées.

Si vous vous trouvez actuellement ou si vous effectuez un voyage essentiel dans une zone à laquelle l’Arrêté ministériel ci-dessus s'applique, il est recommandé de lire les conseils ci-dessous concernant l'ensemble des questions de sécurité dans cette zone.

 

Tout voyage non-essentiel vers la RDC est actuellement interdit conformément aux dispositions prises par le Gouvernement belge. A l’aéroport, veillez à bien vous munir de documents établissant le caractère essentiel du déplacement, comme par exemple un visa de séjour permanent en RDC. Si l'on revient ou si l'on effectue un mouvement essentiel à partir de la RDC, la quarantaine est obligatoire en Belgique.

L’entrée en RDC n’est actuellement autorisée par les autorités congolaises que pour les ressortissants congolais, les étrangers résidant en RDC, les diplomates et les travailleurs humanitaires. Une fois entré sur le territoire congolais, une quarantaine volontaire de 14 jours à domicile est d’application pour les voyageurs.

L’épidémie de COVID-19 est encore présente en RDC. Le foyer épidémique principal se trouve actuellement à Kinshasa mais des cas ont aussi été détectés dans d’autres provinces du pays. Le Kongo Central est la seconde province la plus touchée par l’épidémie.

Depuis l’annonce de la suspension de tous les vols internationaux en RDC à partir du 20 mars, plus aucun vol de ligne n’est opéré de façon régulière. Brussels Airlines a toutefois repris des vols commerciaux spéciaux depuis fin juin. Ceux-ci sont organisés de façon irrégulière.

L’état d’urgence sanitaire a pris fin le 21 juillet 2020 après 17 semaines d’application. Le 21 juillet, le Président Tshisekedi a annoncé les étapes suivantes :

  • Reprise de l’ensemble des activités commerciales, des rassemblements, réunions et célébrations à partir du 22/07.
  • Reprise des écoles et des universités à partir du 03/08.
  • Réouverture des frontières, des ports et des aéroports ainsi que des églises, lieux de culte, discothèques, stades etc. à partir du 15/08. Les mouvements migratoires entre les provinces pourront également reprendre à cette date.

Les différentes modalités de ces étapes doivent encore être annoncées. Jusqu’au 15/08, toutes les frontières du pays restent fermées à la circulation des personnes, sauf pour les camions, navires et avions cargos avec fret. Les mouvements migratoires de voyageurs entre les provinces demeurent également interdits jusqu’au 15/08.

Le port du masque est obligatoire dans l’espace public sur toute l’étendue de la ville-province de Kinshasa, sous peine d’amende en cas d’infraction. Le port du masque est aussi obligatoire dans d’autres villes de province.

Il est vivement conseillé à tout voyageur ou résident en RDC de suivre de près l’évolution de la situation et de se conformer aux recommandations des autorités locales et de l’OMS en matière de règles d’hygiène et de mesures de santé publique, y compris toute mesure de quarantaine.

Les structures de santé capables de répondre à des cas sévères de coronavirus sont, à quelques exceptions près, fort limitées à Kinshasa et plus encore dans le reste du pays. Un nouveau foyer de virus Ebola a été signalé à Mbandaka (province de l’Equateur) depuis mai 2020. Il est fortement déconseillé de se rendre actuellement à Mbandaka et dans les zones de santé avoisinantes. 

 

Le contexte sécuritaire reste volatil et dangereux sur l’ensemble du territoire et particulièrement dans les grandes villes. 

Dans la partie orientale du pays, en particulier dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri, Haut-Uele et Tanganyika, ainsi que dans les régions du Kasaï, les risques sécuritaires sont encore plus élevés. Tout voyage dans ces régions est déconseillé. Si un voyageur devait toutefois s’y rendre, tout déplacement doit s’effectuer de manière strictement encadrée sur le plan sécuritaire et sanitaire.

Une grande vigilance est donc recommandée en cas de séjour en RDC : il convient (1) de se tenir informé de l’actualité congolaise via les médias et la consultation régulière de cet avis de voyage, (2) de suivre les mesures de prudence recommandées dans la brochure de sécurité de l’ambassade disponible sur son site web (https://rdcongo.diplomatie.belgium.be/fr/voyager-et-sejourner-en-republique-democratique-du-congo) et (3) d’être à jour sur le plan administratif au cas où il serait nécessaire de voyager de manière soudaine.

 

Depuis quelques mois, un grand nombre d’attaques violentes, de cambriolages et de braquages, parfois à main armée, visant la population locale comme la communauté expatriée, toutes nationalités confondues, est constatée à Lubumbashi ainsi qu’à Kinshasa, surtout dans les quartiers populaires mais aussi dans les centre-ville, engendrant parfois décès et blessés. La plus grande prudence est recommandée  lors de vos déplacements. Les enlèvements – jusqu’à présent touchant principalement des ressortissants congolais – sont récurrents dans certaines zones du pays.

Les Belges résidant en République Démocratique du Congo sont invités à faire preuve d'une vigilance accrue. Il est conseillé d'éviter les attroupements et les manifestations, de suivre l'actualité de près via la presse locale, et de consulter régulièrement l'avis de voyage et la page  de l'Ambassade à Kinshasa (https://www.facebook.com/beembassykinshasa) et celle du Consulat Général à Lubumbashi (https://www.facebook.com/Consulate-General-of-Belgium-in-Lubumbashi-1811550362438650/). La brochure de sécurité destinée au public de l’Ambassade et du Consulat Général peut être consultée à l’adresse suivante : https://rdcongo.diplomatie.belgium.be/fr/voyager-et-sejourner-en-republique-democratique-du-congo.

Les Belges qui voyagent vers la République Démocratique du Congo sont invités à enregistrer leur voyage via https://travellersonline.diplomatie.be.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Actualité

Depuis les élections du 30 décembre 2018, le pays a retrouvé un certain degré de stabilité politique. La situation sécuritaire reste néanmoins difficile à anticiper. Des manifestations et troubles imprévisibles de nature politique sont possibles.

Sécurité générale 

Dans le Haut-Uele, en Ituri, dans le Nord-Kivu, dans le Sud-Kivu, au Tanganyika, la présence de groupes armés rend ces régions instables et dangereuses.

Il règne actuellement un calme relatif dans les trois provinces du Kasaï. Des éruptions de violences sporadiques sont toutefois possibles. 

Les visites dans les parcs naturels sont possibles avec un accompagnement rigoureux. Le risque d’incidents avec des groupes armés ou des bandes criminelles est réel. Ainsi, le 11 mai 2018, deux touristes britanniques en route pour le Parc des Virunga ont été enlevés à une dizaine de kilomètres de Goma suite à quoi le parc Virunga a suspendu ses opérations touristiques pendant près de 10 mois. Il a entretemps été rouvert aux touristes. 

Si vous envisagez la visite d’un parc naturel, prenez directement contact avec les autorités du parc concerné afin de vérifier la situation sécuritaire locale. Il faut également se tenir prêt à annuler son voyage en dernière minute le cas échéant.

Criminalité

La criminalité dans les villes est à un niveau très élevé en raison de la détérioration de la situation socio-économique, en particulier à Lubumbashi et à Kinshasa. Il est dès lors déconseillé de se déplacer à pied, d'utiliser les transports en commun et les taxis, en particulier la nuit. 



Une recrudescence de l’insécurité dans la commune de la Gombe à Kinshasa et dans d’autres parties de la ville, a récemment été constatée. En effet, plusieurs expatriés ont été victimes d’attaques ou de menaces à l’arme blanche et/ou par arme à feu.

Mesures de sécurité spécifiques 

  • Il est préférable de demander à des amis ou à des connaissances de venir vous chercher à l’aéroport de N’Djili (Kinshasa) ou de Luano (Lubumbashi). 
Lors de déplacements en voiture, il est fortement conseillé de verrouiller les portières et de sortir de votre voiture que lorsque votre environnement vous semble sûr.
  • Ne vous déplacez jamais seul ou en petit groupe à pied (surtout la nuit) 

  • Il est également déconseillé de porter sur soi des objets de valeur ou de grosses sommes d’argent. 

  • Les barrages militaires doivent toujours être strictement respectés.
  • Si vous vous trouvez subitement mêlé à une manifestation ou un rassemblement, veillez à quitter les lieux aussi vite que possible.

Nous travaillons actuellement au renouvellement de notre site web. Afin de mieux savoir qui consulte notre site et quelles informations il ou elle recherche, nous vous demandons de remplir ce court questionnaire. Cela ne prendra que quelques minutes de votre temps. Nous vous remercions d’avance de votre coopération.

Vous pouvez trouver le questionnaire ici : https://qlite.az1.qualtrics.com/jfe/form/SV_4VdkGChG6BNcVXD

Si nécessaire, vous pouvez changer la langue du questionnaire en haut à droite.