Ethiopie

Carte Ethiopie

Dernière mise à jour

L'état d'urgence a été décrété le 16 février 2018 sur l'ensemble du territoire éthiopien. Il est recommandé de se tenir informé, de limiter ses déplacements et de rester à l'écart d'éventuelles manifestations.

Ces dernières semaines, des violences importantes ont eu lieu dans la partie Nord-Est de la Région Amhara ainsi que à plusieurs endroits dans la région d’Oromia. Il est alors conseillé d’éviter tous les déplacements par la route dans ces zones. Il s’agit entre autres des villes suivantes: Dessie, Kobo et Weldia (Région Amhara) et Adama, Ambo, Arsi Negelle, Fiche, Gobe, Meki, Shashemene et Wolisso (Région Oromo). Les voyages par la route vers Dire Dawa, Harar et Moyale (frontière avec le Kenya) sont également déconseillés.

Il n’y pas de problèmes de sécurité particuliers dans les villes et attractions touristiques sur le circuit historique dans le Nord de l’Ethiopie (Bahar Dar, Gondar, Simien Mountains National Park, Axum, Lalibella, Mekelle en Gheralta Mountains).

Les voyages vers les régions de Gambella, Somali et la zone de Surma dans la région de Southern Nations, Nationalities and Peoples Region (SNNPR), ainsi que vers les zones frontalières avec Djibouti, le Kenya, le Soudan et le Sud-Soudan sont déconseillés jusqu'à nouvel ordre.

Afin de pouvoir renforcer notre assistance consulaire, nous vous conseillons dans tous les cas d’enregistrer votre voyage sur www.travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Depuis l’été 2016, des troubles violents ont secoué certains régions de l’Ethiopie, des incidents ont encore lieu de manière sporadique,  principalement en région Oromia et Amhara (notamment dans les villes d’Ambo, Bahir Dar, Gondar, Shashamene, Weldia et Wolisso). C’est pourquoi nous continuons à recommander de faire preuve d’une prudence accrue lorsque vous voyager dans ces régions.
 
Depuis début 2017, des violences one eu lieu dans la zone frontalière entre la Région d’Oromia et la Région de Somali. Il est dès lors conseillé aux voyageurs d’éviter cette zone frontalière entre les deux régions.

La situation sécuritaire dans le centre d’Addis Abeba demeure calme. Néanmoins, il est conseillé d'être particulièrement vigilant et d'éviter les manifestations ou grands rassemblements publics. En outre, la capitale éthiopienne est, en tant que centre politique et économique du pays, une cible potentielle pour des attentats terroristes. Il est également conseillé d'avoir toujours une pièce d'identité valable sur soi. Suite à quelques incidents récents, nous conseillons aux visiteurs d’être prudents lors de leurs déplacements dans les Entoto Hills, juste en dehors d’Addis Abeba. Il est préférable de visiter cet endroit en grands groupes avec plusieurs autres personnes, et d’éviter cette zone le soir où durant la nuit.

Les voyageurs qui souhaitent se rendre dans la dépression du Danakil ou au volcan d’Erta Ale (Afar Regional State) doivent être conscients qu’il s’agit d’une des régions les plus reculées et chaudes au monde. Il apparait dès lors important de s’assurer préalablement auprès de son médecin que votre état de santé vous permet un tel voyage. En cas d’accident, les délais pour recevoir de l’assistance peuvent être très importants. Les voyageurs se rendant dans cette zone doivent se conformer strictement aux prescriptions des autorités locales: accompagnement obligatoire par des policiers locaux ou des militaires et visite uniquement dans le cadre d’un voyage organisé par des professionnels expérimentés. Enregistrez également votre itinéraire auprès des autorités locales ainsi qu’auprès de l’Office du Tourisme de la région Afar.