Guatemala

Carte Guatemala

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages non essentiels à l’étranger depuis la Belgique sont vivement déconseillés.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.

 

COVID

INFO : le test Covid, le certificat de vaccination ou l'attestation de guérison est obligatoire avant le départ. Voir plus d'informations ci-dessous.

Depuis le 18 septembre 2020, les frontières terrestres, maritimes et aériennes sont rouvertes. Dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus COVID-19, les passagers de 10 ans et plus souhaitant entrer sur le territoire doivent présenter :

  • Soit un test PCR ou antigénique négatif réalisé respectivement au plus tôt 72 h avant le check in à l’aéroport de départ vers le Guatemala ;
  • Soit, si vous vous êtes rétabli du COVID-19 au cours des trois derniers mois, un certificat médical de l'établissement de santé où vous avez reçu un traitement indiquant la date de votre diagnostic et la confirmation de votre rétablissement ;
  • Soit la preuve que vous avez reçu un cycle complet de vaccination contre le COVID-19, la deuxième dose étant administrée au moins deux semaines avant votre arrivée au Guatemala.

Veuillez cependant toujours vérifier avec votre compagnie aérienne les documents exigés par celle-ci.

L'entrée au Guatemala est restreinte (à quelques exceptions près) pour les personnes qui ont visité le Brésil, le Royaume-Uni et l'Afrique du Sud au cours des 14 jours précédents.

Le couvre-feu a été levé. En revanche, des restrictions de mouvement restent en place en fonction du niveau d’alerte sanitaire dans les différentes municipalités. Plus d’informations sont disponibles sur : https://conred.gob.gt/covid/ (en espagnol)

Le port du masque est obligatoire pour toute sortie en dehors du domicile pour tous les adultes et les enfants de plus de 2 ans.

Depuis février 2021, suite à un regain d’activité volcanique, en particulier du volcan Pacaya, il convient de se tenir régulièrement informé des mouvements telluriques, notamment sur les sites de la CONRED - https://conred.gob.gt/site/index.php (en espagnol) ainsi que de l’INSIVUMEH - http://insivumeh.gob.gt/ (en espagnol), et de respecter les consignes émises par les autorités locales. L’aéroport international de La Aurora peut être affecté par l’évolution de la situation sur place.

Afin de mieux organiser l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer votre voyage via https://travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

L’ambassade est souvent contactée par des proches inquiets sans nouvelles des voyageurs. Veuillez les informer en temps utile afin qu’ils n’envisagent pas le pire : en effet, le problème vient souvent simplement de la non-accessibilité des réseaux de télécommunications.

Le taux de criminalité y étant très élevé, le Guatemala reste un des pays les plus dangereux de la région. La vigilance et le respect des mesures de précaution mentionnées ci-dessous sont de mise dans tout le pays.

Il est déconseillé de s'aventurer hors des centres touristiques tels qu'Antigua, le Lac Atitlán, Chichicastenango et des principales destinations touristiques de l'Altiplano. Les trajets routiers entre les centres touristiques doivent s'effectuer en plein jour et de préférence avec une agence de voyage.

Les attaques à main armée sont courantes, surtout dans la capitale. La délinquance augmente sensiblement pendant les périodes qui précèdent les fêtes Noël et de Pâques. Une prudence supplémentaire est requise dans les stations d’essence, les distributeurs d’argent, les centres commerciaux et les supermarchés.

Le Guatemala a une histoire très complexe et la violence actuelle est souvent une conséquence du passé socio-politique du pays. La violence est également due aux différentes bandes ("maras") et au trafic de drogue.

Lors d'un voyage au Guatemala, il est conseillé de suivre la presse internationale et, si possible, les médias guatémaltèques.

Le bon sens et les précautions d'usage sont d'application:

  • Eviter les transports en commun publics ;
  • Loger dans des hôtels de basse catégorie uniquement sur base de recommandations de personnes de confiance. Ne faites pas de camping sauvage ;
  • Ne pas porter sur soi des bijoux de valeurs et de grosses sommes d'argent ;
  • Prendre uniquement une photocopie du passeport avec soi et laisser les documents originaux (passeport, billet,.) dans le coffre de l'hôtel ;
  • Porter ses documents sur soi et non dans les bagages ;
  • Ne pas opposer de résistance en cas d'attaque, les bandits n'hésitant pas à utiliser leurs armes ; avoir toujours un peu d'argent liquide sur soi dans une poche facile d'accès afin de pouvoir le donner rapidement ;
  • Accompagner en permanence les enfants en bas âge ;
  • Etre prudent lors des baignades sur les côtes du Pacifique, il y a souvent des courants sous-marins (sous-jacents) ;
  • Avoir recours aux services d'un guide pour la montée des volcans.


Criminalité

Les barrages routiers crées par des manifestants peuvent se présenter spontanément – à l’intérieur ou à l’extérieur de la ville – pour quelque raison que ce soit (manque d’eau, augmentation des salaires des enseignants,…).

En cas de séjour dans la capitale, il est conseillé de réserver une chambre dans un hôtel international dans les zones 9, 10, 11 ou 13. En dehors de la capitale et surtout dans certaines parties du pays, la criminalité de la rue et les attaques violentes à main armée sont courantes, surtout après le coucher du soleil. Ceci est étroitement lié à la présence du trafic de drogue et aux "barons de la drogue" qui achètent de nombreuses propriétés pour leurs activités et le blanchiment d'argent.

Il est fortement recommandé de voyager en groupe et, si possible, accompagné d'un guide officiel local. L’Institut du tourisme (INGUAT) dispose d’un registre de guides officiels. Ces derniers temps les touristes sont malheureusement de plus en plus la cible d'agressions. Si vous décidez de voyager seul, il est conseillé d'éviter les régions isolées et de prendre contact avec notre consulat honoraire à Guatemala City.

En cas de vol ou perte de votre passeport, il est nécessaire de faire une déclaration de vol immédiatement auprès du bureau de police le plus proche.

Vous pourrez ensuite demander un passeport provisoire au Consulat Honoraire à Guatemala City, mais c’est obligatoire pour le consulat honoraire d’avoir l’autorisation de la part de l’Ambassade belge à Panama de le délivrer.  Un passeport provisoire  est assorti d’une durée de validité limitée et n'est pas accepté pour un voyage ou un transit via les Etats-Unis sans visa! Il est possible d’obtenir un visa pour les Etats-Unis dans un passeport provisoire. Cette procédure est fastidieuse et chère (voir: http://guatemala.usembassy.gov/). Il n’est pas toujours garanti que le visa soit délivré à temps. Il est dès lors préférable de choisir un vol ne passant pas par les Etats-Unis. Une assurance voyage couvrant les frais encourus suite à un vol de passeport (comme par exemple l’achat d’un nouveau billet) n’est pas superflue.

Vous trouverez plus d’informations sur le site web de l’Ambassade de Belgique au Panama sur les mesures à prendre en cas de vol.

Un passeport ordinaire ( validité 7 ans) peut être demandé personnellement dans un poste diplomatique de carrière (les plus proches se trouvent à la Ville de Panama ou à Mexico) et seulement à condition que vous ne soyez plus inscrit en Belgique.

L’ambassade est souvent contactée par des proches inquiets sans nouvelles des voyageurs. Veuillez les informer en temps utile afin qu’ils n’envisagent pas le pire : en effet, le problème vient souvent simplement de la non-accessibilité des réseaux de télécommunications.