Guinée

Carte Guinee

Dernière mise à jour

Depuis les élections locales du 4 février 2018 et la proclamation des résultats par la CENI, plusieurs mouvements de contestations, émaillés de violences, ont eu lieu à Conakry. Après une période d’accalmie dans le courant du mois d’avril, l’opposition a décidé le 10 mai de reprendre le chemin de la rue. Dans ce contexte, des débordements ne sont pas à exclure.

 L’Ambassade de Belgique à Conakry recommande de se tenir à l’écart des attroupements et de se tenir régulièrement informé.

Pour l'assistance consulaire aux ressortissants belges, veuillez contacter l’Ambassade de Belgique à Conakry au +224 626 26 36 36 (durant les heures d’ouverture) ou au +224 625 25 64 44 (en dehors des heures d’ouverture- uniquement pour les urgences).



 

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Actualité

La situation socio-économique, possiblement exploitée pour des raisons politiques, peut à tout moment être à l’origine de manifestations et de mouvements de foule. Ces manifestations peuvent donner lieu à des confrontations violentes avec les forces de l’ordre. Tenez-vous informé de la situation et gardez-vous loin de ces manifestations.

Situation sécuritaire

Les personnes qui se rendent en Guinée sont invitées à bien se renseigner sur l’évolution de la situation sécuritaire. Il est déconseillé de participer à des rassemblements populaires et à des manifestations. Les Belges qui voyagent en Guinée, sont invités à exercer une vigilance accrue et à prendre des mesures de sécurité lors de leurs déplacements dans les quartiers sensibles de Conakry et en dehors de la capitale. Ils sont également invités à se signaler auprès du Consulat honoraire à Conakry. Il est conseillé de demander une confirmation de votre réservation d’hôtel à Conakry par écrit pour vous assurer un logement durant votre séjour. N'hésitez pas à contacter le Bureau diplomatique de Belgique à Conakry,  l’Ambassade de Belgique à Dakar ou le consul honoraire à Conakry pour les dernières nouvelles sur la situation et à informer ceux-ci d'incidents dont vous auriez été le témoin. Afin de pouvoir encore mieux organiser notre assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer votre voyage avant votre départ via www.travellersonline.diplomatie.be.

Au vu de la situation qui prévaut dans la région sahélienne, et principalement au Mali, il est déconseillé, sauf raison impérative, de circuler le long de la frontière avec le Mali. Si des raisons impératives vous amenaient à emprunter la route qui longe cette frontière, il est fortement recommandé de respecter certains conseils de prudence. Il est également recommandé de signaler ce déplacement à l’Ambassade à Dakar.

Mi-juillet 2013, des troubles ethniques violents ont éclaté en Guinée forestière, causant la mort d’au moins 95 personnes”. Si le calme est maintenant revenu dans la région de Nzérékoré, il est cependant recommandé aux personnes envisageant de se rendre en Guinée Forestière de s’informer auprès de l’ambassade à Dakar avant tout déplacement dans cette région, compte tenu du caractère assez récurrent de ces affrontements.

 Criminalité

Des vols à la tire, des agressions et des effractions à main armée se produisent régulièrement à Conakry. Plusieurs compatriotes ont été victimes d'effractions à domicile. Des barrages policiers sont installés à l'entrée et à la sortie des villes.

En voiture, il est recommandé de fermer les portes à clé, de remonter les vitres et de ne pas stationner dans les endroits peu éclairés ou peu fréquentés. Il est en général déconseillé de se déplacer la nuit dans les quartiers périphériques de Conakry.

Il est déconseillé de se déplacer la nuit en province. Il vaut également mieux ne jamais voyager seul. Les voyageurs doivent être très prudents et font bien de prendre les précautions suivantes: ne pas porter de bijoux ou d’autres objets de valeurs de manière ostentatoire et éviter les endroits publics forts fréquentés comme les marchés.

 
Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI)


Depuis début 2012 le Nord Mali – pays voisin de Guinée – est occupé militairement par un mouvement rebelle touareg et surtout par des mouvements salafistes liés à l’AQMI (Al Qaeda au Maghreb Islamique). Ces groupes sont responsables de plusieurs enlèvements d’Occidentaux au Mali, au Niger et en Mauritanie durant ces dernières années. En raison de menaces terroristes émises par des personnes ou groupes liés à AQMI et au vu de la situation qui prévaut dans la région sahélienne, et principalement au Mali, il est déconseillé, sauf raison impérative, de circuler le long de la frontière avec le Mali. Si des raisons impératives vous amenaient à emprunter la route qui longe cette frontière, il est fortement recommandé de respecter certains conseils de prudence: aucun déplacement de nuit, une discrétion totale sur votre trajet avant le départ, préconisation d’un voyage en convoi (au moins à 2 ou 3 véhicules)… Il est également recommandé de signaler ce déplacement à l’Ambassade à Dakar. A ce jour, la Guinée n’a toutefois jamais connu d’attentat terroriste ou d’enlèvement par AQMI.