Hong Kong (SAR)

Carte

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

Voir également la page d'accueil de ce site web pour un aperçu avec les codes de couleur. 

1. Il est permis de voyager de la Belgique vers les pays de l'Union européenne, le Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège. La possibilité d'entrer dans un autre pays dépend du consentement du pays de destination. Il est donc extrêmement important de vérifier les conseils aux voyageurs par pays afin de connaître la situation dans le pays de destination. Le tableau "Vous partez pour ..." avec trois couleurs indique si vous êtes autorisé à entrer dans un pays (couleur verte), si vous pouvez y entrer dans certaines conditions (comme observer une quarantaine, passer un test covid ou éviter les zones de confinement locales) (couleur orange) ou si vous ne pouvez pas y entrer (couleur rouge).

2. Les voyages non-essentiels en dehors de l'Union européenne, du Royaume-Uni, de la Suisse, du Liechtenstein, de l'Islande et de la Norvège restent pour l'instant interdits, mais si l'on revient ou si l'on effectue un mouvement essentiel à partir de ces régions, la quarantaine est obligatoire.

3. La quarantaine au retour en Belgique n'est pas obligatoire pour les voyageurs se déplaçant dans l'UE, au Royaume-Uni, en Suisse, au Liechtenstein, en Islande ou en Norvège. EN CE QUI CONCERNE LE RETOUR d’une "zone à haut risque" indiquée dans le tableau "Vous revenez de...". Toute personne revenant d'une de ces zones doit remplir le "formulaire de localisation des passagers" et doit soit s'isoler (zone rouge), soit faire preuve d'une vigilance accrue après son retour (zone orange). Pour plus d'informations sur la quarantaine obligatoire en Belgique ou sur le "formulaire de localisation des passagers", consultez le site www.info-coronavirus.be.

4. Les voyageurs doivent être conscients du fait que de nouvelles épidémies de Covid à l'étranger peuvent fortement affecter leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou si les frontières sont fermées.

 

Il n’est plus possible de voyager à Hong Kong pour les non-résidents. Le transit via l’aéroport de Hong Kong sera à nouveau possible à partir du 1 juin, avec des conditions strictes. Seuls les passagers ayant subi un screening à l’aéroport de départ et prenant un vol de connection du même groupe seront acceptés. Le port d’un masque est obligatoire.  Veuillez contacter votre compagnie aérienne pour vérifier si vous remplissez les conditions.

Si vous vous trouvez à Hong Kong dans une situation d’urgence consécutive aux mesures prises en lien avec le coronavirus, vous pouvez contacter le numéro d’urgence du Consulat général à Hong Kong : (+852) 9612.8272.

Depuis fin décembre 2019, une épidémie est en cours en Chine, principalement dans la province du Hubei, dont la capitale est Wuhan. La maladie est causée par un nouveau coronavirus 2019-nCoV et la situation évolue rapidement. Les mesures spécifiques prises par les autorités de Hong Kong pour faire face à la situation sont disponibles ici : https://www.chp.gov.hk/en/features/102465.html

Ces mesures ont un impact majeur sur les trajets entre Hong Kong et le reste de la Chine, et potentiellement entre Hong Kong et le reste du monde. Contactez votre agence de voyage ou votre compagnie aérienne pour connaître l’état de votre vol.

Veuillez noter que de nombreux postes frontaliers entre Hong Kong et la Chine continentale ont été fermés jusqu'à nouvel ordre. Vous pouvez uniquement voyager vers et depuis le reste de la Chine via Shenzhen Bay et le pont Hong Kong-Zuhai-Macao

Le gouvernement de Hong Kong a annoncé une quarantaine obligatoire de 14 jours à partir du 19/03/2020 pour les résidents arrivant à Hong Kong, et ce quel que soit le pays de provenance. Cette mesure a été prolongée jusqu’au 18 septembre. Les résidents seront autorisés à effectuer leur quarantaine à domicile.

Il est par ailleurs conseillé d’adopter des mesures d’hygiène strictes, notamment de se laver les mains régulièrement. En cas d’apparition de symptômes (fièvre, difficultés respiratoires), il est recommandé de consulter un médecin le plus rapidement possible.

Le SPF Santé publique a mis en ligne un site dédié au Coronavirus, accessible ici: www.info-coronavirus.be/fr


 

Pour faire connaître votre présence au SPF Affaires étrangères, nous vous recommandons d'enregistrer votre voyage sur le portail Travellers Online.

 

Loi de sécurité nationale :

Depuis le 1er juillet, une loi sur la sécurité nationale est en vigueur à Hong Kong. Il n'est pas exclu que des déclarations dans les forums publics et les médias sociaux qui violeraient cette loi entraînent des poursuites.

Manifestations:

Depuis juin 2019, de grandes manifestations ont eu lieu à Hong Kong. Des manifestations spontanées et des appels à la grève perturbent régulièrement la vie publique et le transport dans la ville. Ces manifestations peuvent avoir lieu dans tous les quartiers. Après quelques mois de calme relatif, les manifestations ont repris suite à l’annonce d’une loi sur la sécurité nationale par la Chine en mai 2020. Une vigilance accrue est donc recommandée.

Les visiteurs étrangers ne sont pas visés par les manifestants, mais il est conseillé de se tenir à l’écart de toutes les manifestations. En outre, il est conseillé d’être à l’écoute des médias locaux et de suivre les instructions des autorités locales.

 
Travellers Online

Description

Sécurité générale

Terrorisme

Hong Kong n’a pas connu d’attentats terroristes.

Criminalité

Une vigilance normale est de mise contre la délinquance (pickpockets, vols à la tire, arnaques, etc.). Il est conseillé de conserver ses documents d’identité, cartes de crédit et argent liquide ainsi que ses objets de valeur en sécurité.

Les agressions sexuelles sont rares mais ne peuvent être exclues. Le respect des précautions de base s’impose.

Un nombre relativement élevé de vols et d’agressions ont été constatés dans le quartier de Wanchai, qui compte de nombreux bars à hôtesses. Une drogue est ajoutée dans la boisson d’un touriste, qui est ensuite dépouillé de ses biens et parfois contraint d’effectuer des retraits d’argent liquide.