Inde

Carte Inde


Dernière mise à jour

La plupart des voyages en Inde se déroulent sans problèmes, à condition d’observer la vigilance habituelle dans les villes et les destinations touristiques. Il est fortement conseillé de souscrire une assurance voyage, hospitalisation et rapatriement avant votre départ.

Depuis les violentes manifestations en juin dernier, la vie normale a repris son cours dans la ville de Darjeeling. Une résurgence de violence ne peut cependant pas être exclue. Une vigilance générale reste dès lors conseillée.

Bien que la situation sécuritaire dans la vallée du Cachemire se soit récemment améliorée, nous continuons de déconseiller tout voyage non-essentiel, y compris à Srinagar. La région frontalière avec le Pakistan est à éviter absolument : des échanges de tirs entre les armées indiennes et pakistanaises se produisent régulièrement. Il est toutefois possible de se rendre par avion à Jammu et au Ladakh.

Durant la mousson, il est conseillé de vérifier les conditions météorologiques prévues dans les régions où vous serez de passage et de consulter le site internet du département météorologique indien. En cette fin du mois de juillet de fortes pluies se sont abattues sur la région du Gujarat et du Rajasthan faisant plusieurs victimes et détruisant de nombreuses infrastructures. Le risque lié à de fortes averses est également présent dans de nombreuses autres régions de l’Inde durant la mousson ; la vigilance est dès lors de mise.

Les fièvres ‘dengue’et ‘chikungunya’ ainsi que la malaria sont très présentes en Inde, surtout pendant la saison des pluies.  L’usage de répulsifs anti-moustiques, de moustiquaires et autres précautions d'usage est fortement recommandé.

 Vu les conditions sanitaires difficiles, il est fortement conseillé aux voyageurs de se munir d’une assurance de voyage, soins et rapatriement avant le départ.

 La vigilance accrue est de mise dans les 7 Etats du nord-est de l'Inde ainsi que dans les Etats où les rebelles maoïstes (Naxalites) sont actifs. Pour certaines de ces zones, des permis spéciaux sont requis. Il importe de se renseigner au préalable et de prendre contact avec l'ambassade d'Inde à Bruxelles ou avec l'ambassade de Belgique à New Delhi ou avec le consulat général à Mumbai. Les voyages vers l'Etat du Nagaland sont actuellement déconseillés.

Dans le contexte de l’intervention de la coalition internationale contre Daech une vigilance accrue est recommandée. Les voyageurs sont priés de prendre connaissance du message publié sur la page d’accueil (http://diplomatie.belgium.be/fr/).

Afin de nous permettre d’optimiser notre assistance consulaire, nous vous invitons à signaler votre voyage et votre itinéraire sur notre site dédié : https://travellersonline.diplomatie.be.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

L’Inde est une destination touristique très fréquentée et la plupart des voyages se déroulent sans problèmes. La vigilance habituelle est toutefois de mise sur l'ensemble du territoire indien et plus particulièrement dans les villes et centres touristiques. Nous vous conseillons de suivre les instructions de sécurité émises par les autorités nationales et locales à la lettre.

Afin de nous permettre d’optimiser notre assistance consulaire, nous vous invitons à signaler votre voyage et votre itinéraire sur notre site dédié: www.travellersonline.diplomatie.be.

Le Ministère indien du Tourisme a ouvert une ligne téléphonique gratuite et accessible 24/24 en plusieurs langues à destination des touristes (+91 1800 111 363).

Menace terroriste 

Des attentats terroristes se produisent de temps à autres en Inde. Les centres urbains et les destinations touristiques, comme Mumbai, New Delhi, Jaipur, Faizabad, Varanasi, Lucknow, Hyderabad, Ahmedabad, Bangalore, Margao (Goa), Assam, Imphal (Manipur) et Pune ne sont pas épargnés.

Soyez vigilants et signalez toute situation suspecte aux services locaux de sécurité.

Tous les voyages sont pour l’instant déconseillés dans les régions suivantes :

 -  la Vallée du Cachemire (même à Srinagar) La ville de Jammu et le Ladakh peuvent être visités, via un déplacement en avion ;

- les zones frontalières avec le Pakistan, ainsi que la zone située le long de la ligne de démarcation entre les deux pays (Line of Control). Il est toujours possible de se rendre au poste de frontière de Wagah, près d’Amritsar ;

- l’Etat de Nagaland.
 

Surveillez de près la situation sécuritaire précaire dans les zones suivantes :    

Même si la situation s’est généralement améliorée dans le nord-est de l'Inde (Manipur, Nagaland, Tripura, Mizoram, Meghalaya et l'Arunachal Pradesh), des incidents sont parfois signalés entre d'une part l'armée indienne, les services paramilitaires ou de police et d'autre part certaines organisations extrémistes se produisent de manière régulière. Les voyageurs à destination du Nagaland sont priés de faire preuve de la plus grande prudence lors des déplacements vers ces Etats. Nous conseillons vivement à ceux qui souhaiteraient tout de même visiter cette région de s'informer régulièrement de la situation sur place, qui peut rapidement se détériorer, et de préalablement prendre contact avec l'Ambassade à New Delhi ou le Consulat-général à Mumbai. Attention : certains de ces Etats requièrent des "special permits" pour les voyages dans certaines zones de cette région. Ces permis doivent être demandés minimum  6 semaines à l'avance auprès des autorités indiennes.

La prudence est de mise lorsque vous voyagez dans les zones limitrophes avec la Chine, le Népal, le Bangladesh et le Myanmar, du fait du risque de conflits locaux ou du débordement de problèmes internes de ces pays au-delà de leurs frontières nationales.

Des rebelles maoïstes (Naxalites) sont actifs dans certains districts des Etats de l’Orissa, du Maharastra, du Bihar, du Jharkhand, du Chhattisgarh, et dans certaines régions du Bengale occidental. Ils y mènent un combat armé contre les autorités. Les voyageurs qui s'y rendent sont priés de faire preuve de vigilance. Dans ces Etats, certaines zones (p.ex.  les zones tribales de l’Etat d’Orissa) sont interdites aux touristes.   

Criminalité 

Les vols à la tire sont fréquents dans les lieux animés tels que les gares, les marchés et sites touristiques. Les escroqueries ou autres tromperies de soi-disant guides, chauffeurs de taxi de mauvaise foi et/ou de fausses agences de voyage sont fréquentes.

La consommation et/ou la possession de drogues sont strictement interdites et punies de peines sévères.

 
Risques spécifiques pour les femmes voyageant seules 


Des cas de harcèlements, voire d’agressions sexuelles sur des étrangères, sont régulièrement signalés. Compte tenu des différences culturelles entre nos deux pays, il est essentiel porter dès votre arrivée de porter des vêtements longs et de garder les épaules couvertes, d'éviter de marcher seules dans les zones peu fréquentées, à plus forte raison une fois la nuit tombée.

De même, évitez de vous retrouver seule, surtout de nuit, avec un chauffeur de taxi, employé d'hôtel, guide ou autre rencontre occasionnelle.

Plus généralement, conserver une prudence élémentaire afin de ne pas vous mettre en danger et de ne pas favoriser les mauvaises intentions (vols, agressions). Il convient par exemple d’utiliser le taxi de l’hôtel plutôt qu’un taxi arrêté dans la rue, de s’assoir à la table d’un vrai bar ou restaurant plutôt que de se faire offrir un thé debout dans un marché, ou encore de réserver un guide touristique reconnu comme tel plutôt que de suivre le premier venu qui prétend vous raconter l’histoire d’un monument.