Jamaïque

Carte Jamaique

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

  • Les informations sur les voyages sont des conseils et ne sont pas contraignantes.
  • Sur la page d'accueil de ce site, vous trouverez la carte COVID, qui explique les pays et régions et les conditions pour s'y rendre ou non, ainsi que les mesures applicables lors du retour en Belgique.
  • Enregistrez votre voyage via TravellersOnline.
  • IMPORTANT : les voyageurs doivent savoir que de nouveaux foyers de COVID à l'étranger peuvent affecter considérablement leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou les frontières fermées.

 

COVID

Tous les voyages vers la Jamaïque sont strictement déconseillés.

INFO INAMI : le test Covid est obligatoire avant le départ. Voir plus d'informations ci-dessous.

Depuis le 15/06 les voyageurs étrangers ont à nouveau accès au territoire Jamaïcain. Depuis début août, un début de deuxième vague d’infections au COVID19 est indéniable. Dans les ‘parishes’ de Saint-Thomas et Clarendon, quelques zones ont été placées sous quarantaine, mais également à Kingston, il y a une hausse inquiétante de cas positifs.

Chaque voyageur vers la Jamaïque doit s’enregistrer, au maximum 72h avant le voyage, sur le site internet suivant : https://www.visitjamaica.com/travelauthorization/

À défaut de cette autorisation faite en ligne, le voyageur ne sera pas autorisé à prendre l’avion.

Un test COVID19 PCR préalable et négatif est obligatoire pour les voyageurs (non-résidents) de 12 ans et plus provenant de certaines régions à haut risque. Le test ne peut avoir plus de 10 jours. Si le test est nécessaire, ceci sera indiqué au moment de la demande de l’autorisation de voyage. Le test devra être téléchargé à ce moment. Les régions à haut risque identifiées sont depuis le 20 août : les Etats-Unis, le Brésil, la République Dominicaine et le Mexique.

Attention : Jusqu’à nouvel ordre, il n’y a pas de vols directs entre la Belgique et la Jamaïque. Il faudra toujours faire escale, et tenir compte des possibles restrictions de voyage dans le pays de transit.

Une distinction est faite entre 3 types de voyageurs :

  1. les touristes
  2. les voyageurs d’affaires visitant le pays pour maximum 14 jours.
  3. les résidents qui reviennent, les personnes qui viennent visiter la famille ou des amis, ou les personnes qui viennent pour une période au-delà de 14 jours.

 

  • Touriste: à l’arrivée, une analyse de risque et de sécurité est faite, et le touriste est évalué comme un risque bas ou élevé, sur base du pays d’origine, état de santé,… :
  • Risque bas : il peut entrer sur le territoire, mais doit rester dans son hôtel dans le « COVID resilient corridor » désigné.
  • Risque élevé : il subit éventuellement un test COVID19 à l’aéroport ou dans un centre de test, et attend le résultat dans son hôtel.
    • Résultat positif: isolation sous surveillance des autorités de santé, jusqu’au rétablissement.
    • Résultat négatif : il peut entrer sur le territoire, mais doit rester dans son hôtel dans le « COVID resilient corridor » désigné.
  • « COVID resilient corridor » :
    • Zone côtière de Négril à l’ouest jusqu’au Port Antonio au nord-est du pays.
    • Quelques zones bien déterminées à Kingston.
    • Dans cette zone, tous les établissements touristiques (hôtels, bars, restaurants…) sont soumis à un audit, et ils reçoivent une attestation de conformité, pour laquelle ils doivent se conformer aux prescriptions de santé et de sécurité très strictes.
  • Voyageur d’affaires : ils subit un test COVID19 à l’aéroport, après une analyse de risque et de sécurité, et doit attendre le résultat dans son hôtel.
    • Résultat positif : isolation sous surveillance des autorités de santé, jusqu’au rétablissement.
    • Résultat négatif : il est autorisé à mener ses affaires, avec respect des consignes locales de santé et de sécurité: hygiène des mains, port du masque en public, social distancing…
  • les résidents qui reviennent, les personnes qui viennent visiter la famille ou des amis, ou les personnes qui viennent pour une période au-delà de 14 jours : la personne qui arrive est soumise à une analyse de risque (pays d’origine, screening de la santé…) et fera, le cas échéant, l’objet d’un test COVID-19. Pour ce test, ayant lieu dans un centre de test, la personne doit faire un rendez-vous online. En tout cas, la personne est mise en quarantaine pendant 14 jours, éventuellement dans un hôtel à ses propres frais. Si une quarantaine à domicile est possible, la quarantaine sera strictement contrôlée via le « geofencing » et plusieurs appels vidéo par jours.

Autres mesures:

  • Il y a un couvre-feu entre 20h00 et 05h00 pour tout le pays. Les personnes de 70 ans et plus doivent rester à la maison.
  • Les rassemblements de plus de 15 personnes sont interdits.
  • Porter un masque en public est obligatoire.
  • La plupart des attractions touristiques sont fermées. Quelques plages publiques sont fermées, les autres sont ouvertes, mais avec des restrictions (un maximum de 15 personnes par groupe, pas de marchands, les bars et restaurants sur la plage sont fermés, seulement nager et faire du jogging sont permis…). Le « river rafting » (Rio Grande, Martha Brea) est permis, avec respect de certaines mesures de sécurité.
  • Les bars et restaurants sont ouverts, mais sous des conditions sécuritaires strictes.
  • Le gouvernement effectue du «contact tracing» actif pour vérifier qui a été en contact avec des personnes contaminées du COVID19.

     

    Afin de nous permettre d'organiser au mieux notre assistance consulaire, nous vous conseillons également d'enregistrer votre voyage via le portail www.travellersonline.diplomatie.be.
     

     
    Travellers Online

     

    Description

    Sécurité générale

    Actualité

    Rien de particulier à signaler pour l’instant. La situation est calme et ne présente pas de risques particuliers autres que ceux décrits dans les sections ci-dessous.

    En général

    L'infrastructure touristique fonctionne bien en Jamaïque. Les voyageurs seront néanmoins conscients que la criminalité parfois violente, répandue sur l'île, peut être source de désagréments. La vigilance prévaut lors des déplacements hors des établissements touristiques. Il y a lieu de faire une distinction nette entre les centres touristiques organisés, comme les "resorts", et les endroits peu fréquentés par les touristes: les premiers sont en principe suffisamment protégés, les autres peuvent présenter des risques importants pour des personnes isolées. Le centre et les quartiers défavorisés de Kingston sont à éviter notamment « Downtown », « Kingston Waterfront » et les bidonvilles à l'ouest du centre. Le nouveau centre (« New Kingston », autour de Knutsford Boulevard) est relativement plus sûr. Il est également recommandé de se tenir à l'écart d'éventuelles manifestations et de rassemblements de foule inhabituels.

    Criminalité

    Dans la rue il vaut mieux observer certaines mesures de sécurité:

    • S'abstenir de porter sur soi des objets de valeur ou d'importantes sommes d'argent.
    • Utiliser le coffre de l'hôtel pour votre argent liquide, les passeports et d'autres documents de voyage
    • Il est recommandé de n'avoir recours qu'aux taxis officiels réservés à l'hôtel. Il convient de se montrer vigilant en utilisant les transports en commun.
    • S'abstenir de promenades nocturnes ou de déplacements en transport public la nuit.
    • Ne pas s'aventurer sur les plages publiques non clôturées.
    • En cas d'agression, ne pas opposer de résistance, car les délinquants pourraient user de leurs armes.