Jordanie

Carte Jordanie

 
Dernière mise à jour

Le 14 mai aura lieu l’inauguration de l’ambassade américaine à Jerusalem.  Etant donné le pourcentage élevé de jordaniens d’origine palestinienne et le nombre important de réfugiés palestiniens dans le pays, cet évènement pourrait être à l’origine, le jour même et les jours suivants, de manifestations et de tensions dont l’issue pourrait devenir violente.  Il y aura une présence importante des services de sécurité jordaniens aux abords de l’ambassade américaine et sur les lieux à identité palestinienne tels que les bureaux de l’UNRWA et l’ambassade de Palestine.  Une prudence accrue est vivement conseillée.  Il est également prudent d’éviter les manifestations et les rassemblements.

Depuis les réformes économiques de janvier 2018, la Jordanie connaît un risque général de troubles sociaux et de manifestations. Les rassemblements et les manifestations sont à éviter, particulièrement après la prière du vendredi. Les services de sécurité jordaniens sont omniprésents. Les directives des autorités jordaniennes doivent être strictement suivies.

Les voyageurs sont priés de prendre connaissance du message publié sur la page d’accueil (http://diplomatie.belgium.be/fr/).
Afin de nous permettre d’organiser au mieux l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer vos coordonnées de voyage via le site web suivant : www.travellersonline.diplomatie.be.

Les voyages dans les environs de la région frontalière avec la Syrie et l'Irak sont strictement déconseillés, à l'exception du site touristique de Umm Qais dans le nord.

Suite aux incidents en Syrie et en Iraq, les autorités belges suivent de près la situation dans les pays avoisinants. En raison d’éventuels développements, les Belges résidant dans la région ou de passage dans la région sont invités à consulter régulièrement les présents conseils aux voyageurs.
 

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Chaque année, de nombreux Belges se rendent en voyage en Jordanie. Les voyages dans ce pays s'effectuent, habituellement, sans problème particulier.

Il y a peu de criminalité à l'égard des étrangers et très peu de criminalité en général. Les services de sécurité sont omniprésents dans le pays. Il existe également une police de tourisme déployée près des hauts lieux touristiques. Les voyageurs doivent strictement suivre les directives des services de sécurité jordaniens. 

Depuis les réformes économiques de janvier 2018, des manifestations ont lieu partout dans le pays. Bien qu’elles se déroulent généralement de manière pacifique, on ne peut exclure de la violence occasionnelle. Il est conseillé de rester à l’écart des attroupements et de ne pas participer aux manifestations, particulièrement après la prière du vendredi.

Les frontières peuvent être fermées à n’importe quel moment. Suite  aux évènements en Syrie et en Irak, le franchissement des frontières est déconseillé. Une visite à la frontière avec la Syrie ou l’Irak est également fortement déconseillée.

Une vigilance accrue est de mise aux abords de la ville de Ma'an en raison d'un historique de malaises sociaux dans cette ville. Suite aux évènements en Syrie, une vigilance accrue est de mise autour des villes de Ramtha, Mafraq et Irbid, où le grand nombre de réfugiés et la proximité du conflit peuvent faire croître les tensions. La visite des camps de réfugiés ne se fait que pour des raisons professionnelles.

Tous les voyages en Irak et en Syrie sont déconseillés. Les Belges encore présents en Syrie sont priés avec insistance de quitter le pays.