Jordanie

Carte Jordanie

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages non essentiels à l’étranger depuis la Belgique sont vivement déconseillés.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.

 

COVID

INFO : le test Covid est obligatoire avant le départ. Voir plus d'informations ci-dessous.

Voyager en Jordanie est fortement déconseillé.

Conditions d'accès au territoire:

  • Il est obligatoire de remplir un formulaire avant le départ, que vous pouvez trouver via le lien suivant : https://www.visitjordan.gov.jo.  Une fois que vous aurez rempli cette déclaration, vous recevrez un code QR.
  • La preuve d'un test PCR négatif datant de 72 heures au maximum avant le départ.
  • Si vous n'êtes pas encore complètement vacciné ou ne pouvez pas présenter un certificat de vaccination (en anglais ou en arabe uniquement), un second test PCR à votre arrivée à l'aéroport est imposé. Le paiement relatif à ce test (28 JOD) s’effectue en ligne après avoir rempli le formulaire via le site web ‘Visit Jordan’ (voir ci-dessus).  Attention, l'exemption pour les passagers vaccinés s'applique uniquement au Queen Alia International Airport.
  • Les tests PCR ne sont pas requis pour les enfants de moins de 5 ans.
  • La déclaration de santé suivante doit être imprimée et remplie : https://www.carc.jo/images/COVID19/Declaration-Form.pdf.
  • Lors de l'enregistrement à l’aéroport avant le départ pour la Jordanie, vous devrez présenter le code QR, le test PCR négatif, la déclaration de santé et, le cas échéant, une preuve de vaccination.
  • Si vous ne possédez pas la nationalité jordanienne, vous devrez fournir la preuve que votre assurance-santé couvre tous les frais éventuels durant votre séjour.

Les voyageurs sont avertis par téléphone des résultats du test passé à l'arrivée dans le pays. Si le résultat est positif, vous êtes obligé de respecter une quarantaine à domicile de 7 jours, après laquelle vous devrez vous soumettre à un nouveau test PCR à vos frais.

EN CAS DE FRAUDE,  DE FAUSSE DECLARATION OU DE FALSIFICATION DE DOCUMENTS OU DE TEST, UNE AMENDE DE 10 000 JOD (+/- 11 600 EUR) EST D'APPLICATION.

Un couvre-feu quotidien est d'application entre 23h00 et 6h00.

 

Depuis les réformes économiques de janvier 2018, la Jordanie connaît un risque général de troubles sociaux et de manifestations. Depuis fin mai, des manifestations régulières ont lieu dans plusieurs villes du pays au moment de la rupture du jeûne (période de Ramadan). Ces  rassemblements et manifestations sont à éviter. Les services de sécurité jordaniens sont omniprésents. Les directives des autorités jordaniennes doivent être strictement suivies.

Les voyages dans les environs de la région frontalière avec la Syrie et l'Irak sont strictement déconseillés, à l'exception du site touristique de Umm Qais dans le nord.

 

Pour tout voyage en Jordanie, vous pouvez vous inscrire sur https://travellersonline.diplomatie.be.


Travellers Online

Description

Sécurité générale

Chaque année, de nombreux Belges se rendent en voyage en Jordanie. Les voyages dans ce pays s'effectuent, habituellement, sans problème particulier.

Il y a peu de criminalité à l'égard des étrangers et très peu de criminalité en général. Les services de sécurité sont omniprésents dans le pays. Il existe également une police de tourisme déployée près des hauts lieux touristiques. Les voyageurs doivent strictement suivre les directives des services de sécurité jordaniens. 

Depuis les réformes économiques de janvier 2018, des manifestations ont lieu partout dans le pays. Bien qu’elles se déroulent généralement de manière pacifique, on ne peut exclure de la violence occasionnelle. Il est conseillé de rester à l’écart des attroupements et de ne pas participer aux manifestations, particulièrement après la prière du vendredi.

Les frontières peuvent être fermées à n’importe quel moment. Suite  aux évènements en Syrie et en Irak, le franchissement des frontières est déconseillé. Une visite à la frontière avec la Syrie ou l’Irak est également fortement déconseillée.

Une vigilance accrue est de mise aux abords de la ville de Ma'an en raison d'un historique de malaises sociaux dans cette ville. Suite aux évènements en Syrie, une vigilance accrue est de mise autour des villes de Ramtha, Mafraq et Irbid, où le grand nombre de réfugiés et la proximité du conflit peuvent faire croître les tensions. La visite des camps de réfugiés ne se fait que pour des raisons professionnelles.

Tous les voyages en Irak et en Syrie sont déconseillés. Les Belges encore présents en Syrie sont priés avec insistance de quitter le pays.