Kirghizstan

Carte Kirghizie

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

1. Depuis le 15 juin, voyager de la Belgique vers les pays de l'Union européenne, le Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège est de nouveau autorisé. Qu’il soit également possible d’entrer dans un autre pays dépend du consentement de votre pays de destination. Il est donc très important de vérifier les conseils aux voyageurs par pays afin de connaître la situation dans le pays de destination. Les voyages non essentiels en dehors de l'Union européenne, le Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège restent interdits jusqu’à nouvel ordre.

2. La quarantaine au retour en Belgique n’est pas obligatoire pour les voyageurs qui se déplacent à l’intérieur des frontières de l’UE, au Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège. Notez que l’auto-quarantaine en Belgique reste obligatoire pour les voyageurs qui (re)viennent d'en dehors de cette région, sauf s'il s'agit d'un voyage essentiel.

3. Les voyageurs doivent savoir que de nouveaux foyers de Covid à l'étranger peuvent affecter considérablement leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou les frontières fermées.

4. Le Conseil de l'UE a recommandé la levée des restrictions de voyage à partir du 1er juillet pour 14 pays en dehors de l’Europe : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, la Géorgie, le Japon, le Maroc, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. Le gouvernement belge poursuit l'examen de cette liste. Les mesures existantes resteront en vigueur au moins jusqu'au 7 juillet.

 

Si vous prévoyez un voyage au Kirghizstan dans les prochaines semaines, nous vous recommandons de consulter les derniers messages officiels du gouvernement kirghize concernant le coronavirus. Le nombre de cas de Covid-19 continue d’augmenter. Le Gouvernement a mis fin à l’état d’urgence, et les magasins et restaurants sont à nouveau ouverts. Les déplacement hors d’une même zone administrative sont à nouveau possibles. Des mesures de sécurité ont été prises, y compris la fermeture des postes frontières.

Si vous avez des symptômes, nous vous demandons de rester à l'intérieur et d'appeler un médecin. N'allez pas dans un lieu public tel qu'un cabinet de médecin ou un hôpital, et mentionnez les symptômes que vous avez lors de votre conversation téléphonique. Lors de la planification de vos voyages, prenez également en compte nos conseils généraux en matière de soins de santé au Kirghizstan, y compris la nécessité d'une assurance voyage couvrant le rapatriement et le fait que les soins de santé locaux ne sont pas au niveau occidental. Inscrivez-vous comme toujours via TravellersOnline. 

Pour l’heure toute personne étrangère est interdite d’accès au territoire au Kirghizstan, à l’exception de diplomates et des résidents, toujours soumis à une quarantaine de 14 jours..

Vu ce qui précède, il est conseillé de reporter temporairement tout voyage au Kirghizstan. Veuillez tenir compte du fait qu’en raison de la propagation du virus, votre retour en Belgique ne peut pas être garanti. En outre il n’y a plus de vol, même indirect, vers l’Union européenne, à l’exception de vols exceptionnels que les ambassades tentent de mettre en place pour des rapatriements. L’accès aux pays voisins est également fermé. Les ressortissants étrangers sur place peuvent quitter le territoire mais ne peuvent plus y rentrer. En raison de la pandémie, le droit de séjour de tous les étrangers déjà sur place (avec ou sans visa) a été automatiquement prolongé après le 1er juillet.

Le SPF Santé publique a mis en ligne un site dédié au Coronavirus, accessible ici: www.info-coronavirus.be/fr

 

Les ressortissants belges se rendant au Kirghizstan pour un séjour  de plus de 60 jours ouvrables doivent s’enregistrer.

L’autorité compétente  est le Service d'enregistrement d'Etat. Ce service est ouvert à Bichkek de 9 h. à 18 h. (adresse : Prospekt Mira, 95)   Vous pouvez trouver toutes les adresses et les heures de d’ouverture sur le site suivant: http://grs.gov.kg/ru/subord/drnags/address/ (en kirghize et en russe).
 
Même s’il n’y a pas de menace spécifique contre les ressortissants belges, on ne peut  exclure le risque d’actes  de terrorisme et d’enlèvements.  Il est conseillé d’éviter les grands rassemblements, de suivre les instructions des autorités locales ainsi que des médias, et d’enregistrer votre voyage via https://travellersonline.diplomatie.be

 

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Les voyageurs au Kirghizstan n'ont généralement pas de difficultés particulières. Soyez néanmoins prudent. Considérez également les points suivants:

1. Le pays est calme, mais restez prudent. Il y a eu des problèmes dans le passé (émeutes et révolutions en 2005 et 2010).
2. Il faut mieux ne pas voyager seul, surtout en dehors des grandes villes.
3. Il faut mieux ne pas voyager le long de la région frontière avec l'Ouzbékistan. Il peut encore y avoir des mines (mines antipersonnel).
4. La frontière avec le Kazakhstan est ouverte. La frontière avec l'Ouzbékistan est régulièrement fermée.
5. Le risque d'incidents est plus grand dans les zones près de l'Ouzbékistan et du Tadjikistan.

 
Crime

Il faut mieux avoir avec vous une copie de votre passeport et de votre visa.

Il y a surtout des crimes mineurs (tels que les pickpockets). Dans les villes, il y a parfois aussi des vols violents. Ils se produisent par des bandes organisées ou par de faux agents de police.

Il vaut mieux ne pas sortir seul, surtout dans le noir. Prenez les taxis officiels. N'ouvrez pas votre porte à des personnes que vous ne connaissez pas (homme, femme ou enfant).