Malaisie

kaart Maleisië

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

1. Depuis le 15 juin, voyager de la Belgique vers les pays de l'Union européenne, le Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège est de nouveau autorisé. Qu’il soit également possible d’entrer dans un autre pays dépend du consentement de votre pays de destination. Il est donc très important de vérifier les conseils aux voyageurs par pays afin de connaître la situation dans le pays de destination. Les voyages non essentiels en dehors de l'Union européenne, le Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège restent interdits jusqu’à nouvel ordre.

2. La quarantaine au retour en Belgique n’est pas obligatoire pour les voyageurs qui se déplacent à l’intérieur des frontières de l’UE, au Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège. Notez que l’auto-quarantaine en Belgique reste obligatoire pour les voyageurs qui (re)viennent d'en dehors de cette région, sauf s'il s'agit d'un voyage essentiel.

3. Les voyageurs doivent savoir que de nouveaux foyers de Covid à l'étranger peuvent affecter considérablement leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou les frontières fermées.

4. Le Conseil de l'UE a recommandé la levée des restrictions de voyage à partir du 1er juillet pour 14 pays en dehors de l’Europe : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, la Géorgie, le Japon, le Maroc, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. Le gouvernement belge poursuit l'examen de cette liste. Les mesures existantes resteront en vigueur au moins jusqu'au 7 juillet.

 

Mesures temporaires concernant l'accès au territoire malaisien

Afin de limiter la propagation du virus COVID-19, la Malaisie impose une interdiction générale d'entrée sur son territoire à tous les non-Malaisiens sans permis de séjour, du 18 mars au 31 août 2020. Par conséquent, les Belges qui n'ont pas de permis de séjour en Malaisie ne pourront pas se rendre dans ce pays du 18 mars au 31 août.

Les Belges titulaires d'un permis de séjour malaisien doivent contacter l'ambassade de Malaisie à Bruxelles avant de se rendre à nouveau en Malaisie. Pour les différents titres de séjour (MM2H, carte de travail, carte d'étudiant, carte de dépendance), des conditions d'entrée différentes s'appliquent.

Le transit via Kuala Lumpur reste également possible à condition de ne pas sortir de la zone internationale. Le transit entre les terminaux KLIA 2 et KLIA 1 n'est pas possible car il nécessite l'entrée sur le territoire malaisien.

La Malaisie, comme un certain nombre de pays voisins, a également décidé de ne pas autoriser l'entrée de navires de croisière dans ses ports jusqu'à nouvel ordre. Les croisières dans la région sont fortement déconseillées.

Mesures de transit et de séjour sur le territoire malaisien

Il est conseillé aux touristes belges qui se trouvent actuellement encore en Malaisie de quitter le pays et d'éviter à tout moment d'enfreindre les lois malaisiennes sur l'immigration. Il est encore possible de voyager vers l'Europe. Les personnes résidant actuellement à l'étranger doivent d'abord contacter les autorités locales, leur agence de voyage ou leur compagnie aérienne pour obtenir de l'aide. En cas d'urgence, vous pouvez contacter l'ambassade belge responsable dans votre pays.

Actuellement, les voyages entre les États malaisiens sont à nouveau possibles sans exigences supplémentaires. Toutefois, cela ne s'applique pas aux voyages entre la péninsule malaisienne et Bornéo (États de Sabah et Sarawak).

État des lieux et mesures d'hygiène

Nous demandons aux voyageurs se trouvant actuellement en Malaisie de se conformer strictement aux mesures prises par le gouvernement malaisien pour lutter contre le virus COVID19.  Des contrôles sont effectués et le non-respect est sanctionné.

Nous conseillons aux voyageurs de prendre des précautions d'hygiène, comme se laver les mains régulièrement et éviter les foules. En cas de symptômes tels que fièvre, difficultés respiratoires et/ou douleurs musculaires, il est recommandé de consulter un médecin dès que possible. Voici la liste des hôpitaux en Malaisie désignés pour détecter et traiter le virus 2019-nCoV:

Des informations supplémentaires concernant la situation COVID19 sont disponibles sur le site web du ministère malaisien de la santé (en bahasa et en anglais) ou sur le site web du Conseil national de sécurité (en bahasa).

Vous trouverez de plus amples informations sur le site web de l'Institut de médecine tropicale d'Anvers ou sur le site web de l'Organisation mondiale de la santé.

 

Pour nous permettre de mieux organiser nos services consulaires, nous vous recommandons d'enregistrer votre voyage sur travellersonline.diplomatie.be.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

En général, les voyages en Malaisie se déroulent sans problème majeur.

Cependant, tout voyage vers les côtes Nord et Est de l’Etat du Sabah (à partir de Kudat jusqu’à Tawau) ainsi que  les îles et espaces maritimes environnants (y compris les îles de Lankayan, Mabul, Pom Pom, Kapalai, Litigan, Sipadan et Mataking) est déconseillé. Depuis quelques années, il existe un risque d’enlèvement élevé dans cette région. Les autorités Malaisiennes ont placé cette région sous le mandat de l’ESSCOM (Eastern Sabah Security Command) avec une présence renforcée des forces de sécurité. Cela concerne en particulier la zone côtière. A l'intérieur du Sabah, les gens peuvent généralement voyager sans problèmes.

Dans le nord de la Malaisie (près de la frontière avec la Thaïlande) la vigilance est de mise. Des militants qui aspirent à l’autonomie des provinces du sud de la Thaïlande y sont actifs et des attentats ont eu lieu.

Il est vivement conseillé avant et pendant son voyage de suivre de près les informations dans la presse sur cette région et de donner suite aux avis des autorités locales.

Il est  interdit aux étrangers de participer aux manifestations. Il convient dès lors d’éviter les lieux de manifestations et de rassemblements.

 
Risque terroriste

Globalement l’évaluation de la menace terroriste en Malaisie a augmenté. Dans le passé, la police malaisienne à régulièrement procédé à l'arrestation de personnes qui préparaient des attaques. Les lieux fréquemment visités, les lieux de culte ainsi que les bâtiments publics sont des cibles potentielles. La plus grande prudence est donc conseillée. Il convient de se tenir informé des derniers développements dans la presse locale  et internationale et de se conformer aux instructions données par les autorités locales.

 
Criminalité

La prudence est recommandée dans les lieux touristiques et publics en Malaisie. Bien que les formes violentes de criminalité ne se produisent que dans une mesure limitée, la petite criminalité est en augmentation constante. Surtout à Kuala Lumpur et dans d'autres centres urbains, les piétons doivent faire attention aux voleurs sur les motocyclettes ou les scooters, qui visent les sacs à main, les appareils photo et les téléphones mobiles. Cette forme de criminalité, aussi appelée "snatching", est en hausse ces dernières années. C’est pourquoi une vigilance accrue est de mise.

Nous recommandons aux voyageurs de ne pas avoir d'objets de valeur dans leur poche. Pour éviter le vol des documents de voyage et d'identité, nous vous recommandons d’emmener une copie et de garder les documents originaux dans un endroit sûr. Enfin, nous conseillons également aux voyageurs de porter leurs sacs à main et autres effets personnels du côté opposé à la circulation afin de limiter les risques de vols à l’arrachée.

 
Fraude par internet

La fraude par internet depuis la Malaisie est courante. Ne transférez pas d’argent sur des comptes bancaires en Malaisie à des personnes que vous connaissez seulement par l’internet. Méfiez-vous des propositions d’affaires faites par des inconnus et des personnes qui cherchent à établir des contacts sur des sites sociaux. En cas d’urgence, la police locale peut être contactée au numéro 999.