Mexique

Carte Mexique

Dernière mise à jour

Un séisme de magnitude 7.1 a frappé Mexico City et les Etats voisins de Puebla et de Morelos dans la nuit du 19 au 20 septembre 2017. De nombreuses victimes sont à déplorer, ainsi que des dégâts importants. Un autre séisme de magnitude 8 avait déjà frappé les Etats de Guerrero, d'Oaxaca et du Chiapas le 7 septembre 2017, causant également victimes et dégâts.

Dans les principales destinations fréquentées par les belges, à savoir les Etats de Quintana Roo (Cancún) et du Yucatan et le district fédéral de Mexico City, les voyages se déroulent sans problèmes majeurs, à condition de respecter certaines mesures de sécurité spécifiques (voir l’onglet « sécurité générale »).

De nombreux autres Etats du Mexique souffrent d’une insécurité importante liée à la criminalité organisée (trafic de drogues, d’armes, blanchiment d’argent et traite des êtres humains) et à la délinquance qui en découle. Le gouvernement fédéral mène campagne contre les cartels de drogue qui s’entredéchirent mais qui réagissent aussi aux opérations gouvernementales par des représailles très violentes. La vigilance est donc recommandée dans l’ensemble du pays. Dans les états spécifiquement indiqués, les voyages non essentiels sont déconseillés.

Afin de nous permettre d’encore mieux organiser notre assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer votre voyage via http://travellersonline.diplomatie.be.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

SECURITE GENERALE:

Les Etats où la violence quotidienne est la plus présente et où les voyages non essentiels sont déconseillés, sont ceux du Nord (qui pâtissent également de la problématique liée à l’émigration vers les Etats-Unis) : Baja California (Tijuana), Sonora, Chihuahua (Ciudad Juarez et ville de Chihuahua), Coahuila, Nuevo León (la banlieue de Monterrey); la côte Pacifique : Sinaloa, Michoacán, Guerrero (Acapulco) et Durango ; ceux du Golfe : Tamaulipas et Veracruz (le nord et nord-ouest) ainsi que certains états du centre du pays tels les états de Zacatecas et San Luis Potosi et l’Etat de Mexico (banlieue de la ville de Mexico).

Néanmoins, la situation à l’intérieur d’un Etat varie beaucoup selon que l’on se trouve dans les zones rurales ou dans la capitale. C’est ainsi que l’on peut tout de même voyager - toujours avec précaution - dans les villes de Monterrey (dans le Nuevo Leon), les plages de Rosarito et la route vers Tecate et Mexicali (Baja California), Durango (dans l’Etat du Durango), Morelia (Michoacan) et Veracruz.

En ce qui concerne le District Fédéral, il est de plus en plus ciblé par les criminels. Les enlèvements, rackets organisés et vols à la tires augmentent et touchent maintenant aussi des zones auparavant sûres de la ville. Prudence et vigilance sont à observer particulièrement la nuit et le week-end. Il est également déconseillé de se balader dans la zone de Tepito.

En 2015, comme les années précédentes, Acapulco a été déclarée "ville la plus violente du Mexique" par le Conseil Citoyen pour la Sécurité Publique et la Justice Pénale et des incidents sont rapportés sur l’autoroute qui relie Mexico à Acapulco. Ciudad Juarez est régulièrement le théâtre de luttes sanglantes entre gangs, dont il arrive que des tiers soient victimes.

A San Juan Copala (Etat d’Oaxaca), les tensions à l’intérieur de la communauté Triqui suite à l’assassinat de deux activistes des droits humains font que les autorités locales déconseillent les voyages vers cette région.

La violence entre cartels et entre les cartels et la police est également en nette augmentation à Guadalajara et dans ses environs. Il est actuellement déconseillé de se déplacer dans ou vers cet Etat.

Suite à des attaques à main armée contre des bus de touristes sur la route entre Mexico et le site archéologique de Teotihuacan, il est déconseillé de se rendre vers ce site par ce moyen de transport.

En raison d'événements comme l'affaire de la disparition de 43 étudiants à Iguala en septembre 2014, il est pour l'instant formellement déconseillé de se rendre dans l’Etat de Guerrero (Acapulco). Il est également déconseillé de se rendre dans l’Etat de Jalisco (Guadalajara) suite aux affrontements violents entre les cartels et les forces de l’ordre.

Les principales zones touristiques sont épargnées, bien que des incidents violents se soient produits à Acapulco (Etat de Guerrero), Mazatlan (Etat de Sinaloa) et récemment (une fusillade en janvier 2017) à Cancún (Etat de Quintana Roo, une destination touristique prisée). Les visites culturelles dans les anciennes villes coloniales près de la capitale se passent en général sans problèmes.

La violence est souvent liée au trafic de drogue, au crime organisé en général ou aux formes plus classiques de délinquance (attaques à main armée, vols, fraude, viol). Les enlèvements contre rançon sont monnaie courante et ne sont pas toujours le fait de bandes liées au crime organisé. Les victimes de kidnapping sont le plus souvent mexicaines, mais le risque pour les étrangers existe.

Il est donc recommandé d’être très prudent lors de voyages qui proposent des randonnées dans les montagnes. Camper ou bivouaquer dans la campagne est déconseillé, surtout en montagne ou sur les plages.

Des conflits locaux, parfois très violents, peuvent éclater dans les Etats d’Oaxaca et du Chiapas. Il est donc recommandé de se cantonner aux grands axes de déplacement et aux zones touristiques fréquentées. Il est par ailleurs déconseillé de voyager de nuit.

 
Terrorisme

La menace terroriste est faible mais il faut garder à l’esprit que les terroristes peuvent désormais frapper à n’importe quel endroit du monde et à n’importe quel moment.

 
Criminalité

De nombreuses bandes non liées au crime organisé sont actives et les faits les plus courants sont les pickpockets dans les lieux et les transports publics, les agressions (souvent à main armée), l’extorsion et même l’enlèvement contre rançon.

Pour éviter d’être victime de cette violence, il est conseillé aux touristes de ne pas tenter de résister en cas d’agression, de rester calme et d’éviter de regarder vos agresseurs dans les yeux (ils pourraient croire que vous avez l’intention de donner un signalement précis aux autorités). Les agresseurs sont souvent plus nerveux que leur victimes et ils sont presque toujours armés.

 
Argent – Documents – Bijoux - Vêtements

  • N’emportez que le strict nécessaire en liquide ou en carte de crédit.
  • Ayez toujours quelques pesos (500 MXN) sur vous à donner immédiatement afin de ne pas contrarier votre agresseur.
  • Pour les retraits d’argent liquide, privilégiez les distributeurs se trouvant à l’intérieur d’une agence bancaire ou d’un supermarché. Evitez de montrer votre argent liquide.
  • Il n’est pas conseillé de changer de l’argent dans les bureaux de change, notamment à l’aéroport international de Mexico. Des criminels en bande repèrent les touristes et les suivent pour les dévaliser sur la route, souvent avec violence.
  • Laissez vos documents d’identité et autres biens précieux à l’hôtel, de préférence dans un coffre-fort. Ne prenez pas votre passeport avec vous, mais une copie.
  • Evitez de porter des bijoux, des articles ou des vêtements de luxe. Laissez-les à l’hôtel.
  • N’acceptez jamais de boissons offertes par des inconnus: certains criminels y ajoutent des somnifères pour détrousser plus facilement leur victime.
  • Ne donnez pas d’informations personnelles sur vous ou sur vos proches à des inconnus et ne portez pas sur vous de photos ou d’informations de contact de vos proches. Ceci pourrait être utilisé en cas d’enlèvement pour soutirer une rançon.
  • Gardez les fenêtres de votre véhicule fermées et les portes verrouillées. Ne prenez pas d’auto-stoppeurs. Ne faites vous même pas d’auto-stop ni de camping sauvage.
  • En ce qui concerne les taxis, voyez l’onglet “transports”.
  • Evitez les endroits (restaurants et discothèques) où se trouvent des gardes du corps. Ceux-ci sont reconnaissables à la présence de 4X4 massifs aux accès et par la présence d’agents en civil portant des oreillettes. Ceci signifie qu’une personnalité importante, susceptible d’être victime d’une attaque, se trouve dans ce lieu.

 Autres avertissements

Les plages mexicaines ne sont pas sans dangers: des courants forts et indétectables depuis la surface sur les côtes atlantiques et des vagues puissantes (même pour des nageurs expérimentés) sur la façade pacifique.

 
Assistance sur place

Mexico-City dispose d’un service d’aide aux touristes. Une unité de police spéciale patrouille dans le centre-ville et est formée à l’assistance et à l’information des touristes qui ont subi un incident (vol, accident, …).

Il existe aussi deux bureaux d’information et d’assistance pour les touristes:

ZonaRosa
Atención al turista, Agencia de Amberes, (24 H)
Calle Amberes 54
Col. Juárez
Del. Cuauhtémoc
Tel: (0155) 55.33.44.44

Polanco (9h-17h)
Presidente Masaryk 172 piso 9
Col. Bosques de Chapultepec
Del. Cuauhtémoc
Tel : 55 31 74 49