Népal

Carte Nepal

Dernière mise à jour

En raison de la situation politique, des manifestations se produisent depuis le mois d'août 2015, principalement dans le sud du pays (Terai). Celles-ci ont provoqué des confrontations violentes, qui ont donné lieu à des décès. Il convient absolument d'éviter ces manifestations. Renseignez-vous auprès des autorités locales en charge de la sécurité et auprès de votre tour opérateur. 

Le 25 avril 2015, le Népal a été frappé par un tremblement de terre d'une magnitude de 7,8 sur l'échelle de Richter avec un épicentre à 80 km de Pokhara au centre du Népal. Le tremblement de terre a fait plus de 8.500 morts. Les répliques qui ont suivi, certaines atteignant une magnitude de 6,6 sur l'échelle de Richter, peuvent encore se reproduire. L’infrastructure et les bâtiments dans le nord de Gorkha, Rasuwa, Sindhupalchok et Dolakha (districts), y compris Manaslu et Langtang parcs nationaux, ont été gravement endommagés. Vérifiez auprès de votre agent de voyage avant d’entreprendre des randonnées dans ces zones. Dans les districts touchés, de nouvelles répliques, glissements de terrain, inondations et autres dégâts ne sont pas exclus.

Pour nous permettre d’optimiser notre assistance consulaire, nous vous invitons à signaler votre voyage et votre itinéraire sur notre site http://travellersonline.diplomatie.be.
 

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Le Népal connait actuellement une période de transition politique et institutionnelle pouvant donner lieu à des manifestations ou des grèves générales. Des actions violentes peuvent se produire. Il est donc fortement conseillé d’éviter toute forme de rassemblement.

Pendant des grèves générales (dit `Bandhs') et des manifestations, les magasins et écoles restent fermés et la circulation est paralysée. Des informations - sans engagement - concernant ces grèves sont à accessibles sur www.nepalbandh.com.

Avant de voyager, il est vivement conseillé de s’informer localement (y compris auprès des agences de voyages), sur la situation sécuritaire. Ce conseil vaut d’autant de plus pour les voyageurs planifiant des trekkings en général et des voyages dans le Terai et l’extrême Est du Népal en particulier.

 
Risque terroriste


Après dix ans de conflit armé, le risque terroriste a sérieusement diminué. Des attentats limités ou autres formes de terrorisme restent possibles, surtout dans les régions éloignées de la capitale. Toutefois, il est conseillé de rester vigilant.

Héritage de ce passé récent, il existe toujours un risque lié aux mines posées sur ou aux abords des routes et des ponts, particulièrement dans certaines régions reculées du pays. Bien que les touristes étrangers ne soient pas directement visés par les éventuelles violences et attentats, ils courent toujours le risque de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Les cas où des ressortissants étrangers ont été blessés sont certes rares, mais pas inexistants.

 
Criminalité


La criminalité sérieuse reste limitée. La petite criminalité (vol à la tire, racket ou attaques de bandes contre des véhicules circulant en ville) peut même si cela reste peu fréquent- avoir lieu dans la capitale et d'autres lieux touristiques. Il s'agit de faire preuve de prudence et de calme face à ce genre de situation.

Durant les festivals et la saison des festivals, il est recommandé de faire preuve d'une vigilance accrue, notamment du fait d'une augmentation de la petite criminalité à ces occasions (vol, braquages et violence dans les rues).

A Katmandou les femmes doivent faire preuve d’une vigilance accrue, en général il est déconseillé de se promener seule dans la rue dès la tombée de la nuit. Dans le passé des viols des femmes étrangères se sont produits à Thamel, Sanepa et Kupondol (Katmandou).