Ouganda

Carte Ouganda

 

Dernière mise à jour

Tous les voyages non essentiels depuis et vers la Belgique restent interdits. A compter du 15 juin, les frontières rouvrent pour les voyages à destination et au départ de l’Union européenne, Royaume-Uni et les quatre autres pays Schengen (Suisse, Liechtenstein, Islande, Norvège) compris. Chaque pays décide toutefois seul de l’ouverture ou non de ses frontières. Veuillez consulter les avis de voyage par pays pour connaître la situation dans votre pays de destination.

Les voyages hors Europe ne sont pas encore autorisés.

Selon les informations du Ministère de la Santé ougandais, l’épidémie de Coronavirus évolue lentement en Ouganda. L’aéroport d’Entebbe est fermé depuis le 22 mars pour tous les vols internationaux normaux avec passagers, sauf vols cargo, Nations unies et les vols « d’urgence ». Les frontières terrestres sont également fermées. Tout voyage vers et depuis l’Ouganda est désormais impossible. Seuls quelques rares vols charters sont organisés afin de ramener les citoyens européens à leur pays.

Depuis le 1er avril, outre les transports en commun, les transports privés en voiture sont aussi interdits sauf exceptions (voitures officielles, transport médical, techniciens pour les services essentiels, …). La pratique du sport en plein air est aussi interdite. De plus, un couvre-feu a été décrété entre 19h et 6h30 du matin. La plupart des commerces sont fermés à l’exception des supermarchés et autres commerces essentiels (pharmacie)

L’Ouganda a décidé de fermer les églises, écoles, bars, discothèques, lieux culturels pour une période de 32 jours. Les rassemblements de masse en ce compris les mariages, enterrements, réunions politiques, culturelles, manifestations et marchés ont été interdits pour la même période. 

 
Pour nous permettre d’organiser encore mieux nos services consulaires, nous vous recommandons d’enregistrer votre voyage sur travellersonline.diplomatie.be.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

L'accès en Ouganda a été considérablement simplifié avec l'introduction d'un visa en ligne. Vous pouvez demander votre visa (depuis chez vous) via: https://visas.immigration.go.ug. Il est également possible d'obtenir un visa à l'arrivée à l'aéroport d’Entebbe, le tarif s’élève actuellement à 50 USD.

Des incidents inattendus peuvent cependant se produire. En avril 2019, une touriste américaine et son guide ont été kidnappés et détenus pendant quatre jours à la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), dans le parc national Reine Élizabeth. Deux touristes allemands ont été légèrement blessés en janvier 2020 lorsque la voiture qu’ils conduisaient eux-mêmes, se renversait dans une rivière près de la forêt impénétrable de Bwindi. Vous pouvez éviter le premier type d’incident en vous déplaçant avec les guides du parc, en particulier dans les régions plus éloignées. Il est aussi conseillé de ne pas conduire vous-même dans un pays avec des routes aussi dangereuses. Plus généralement, nous  vous conseillons de respecter scrupuleusement les instructions des autorités locales ainsi que des services de sécurité (police, armée). Il est interdit de prendre des photos des bâtiments officiels ainsi que des représentants des forces de l’ordre (police et armée).

L’Est de la RDC, le Soudan du Sud, la frontière avec le Kenya (au nord du mont Elgon) et la frontière avec le Rwanda nécessitent un avis plus spécifiques. Il est fortement déconseillé de traverser la frontière avec la RDC, depuis l’Ouganda. La sécurité ne peut être garantie par le Gouvernement à Kinshasa et un certain nombre de groupes rebelles sont actifs dans la zone frontalière. Le Soudan du Sud reçoit généralement des conseils de voyage négatifs (voir lien). La frontière avec le Rwanda est toujours fermée aux citoyens rwandais et à l’importation/exportation, mais pas aux touristes occidentaux. La frontière est donc sûre pour les voyageurs. Des affrontements armés ont lieu régulièrement dans la zone frontalière avec le Kenya entre les éleveurs de bétail et les cultivateurs locaux de deux pays. Même s’il y a peu de risque d’être ciblé en tant que touriste, il est conseillé d’éviter cette région.

 
Santé et hygiène

Ces dernières années, un certain nombre de cas de maladies tropicales ont été enregistrées en Ouganda ou à ses frontières. En RDC, le virus Ebola reste une maladie mortelle qui a déjà tué plus de 2,200 personnes. Cependant, la maladie n’est pas présente en Ouganda: certains cas isolés de personnes infectées par le virus ont été rapidement identifiés à la frontière. Leurs interactions à la frontière n’ont pas propagé l’infection en Ouganda. Pour plus d’infirmations à propos d’Ebola et plus généralement sur la RDC veuillez trouver les conseils de voyage pour la RDC ici (voir lien). Récemment cinq cas de fièvre jaune, également une maladie mortelle, ont été signalés à la frontière avec le Soudan du Sud. Toutes les personnes infectées avaient contracté la maladie au Soudan du Sud ou ils se trouvaient récemment. Cette maladie ne s’est pas propagée en Ouganda. Un vaccin contre la fièvre jaune existe depuis de nombreuses décennies, ce qui rend obligatoire la présentation d’un certificat international de vaccination contre la fièvre jaune à l'arrivée et à la sortie de l’Ouganda.

Le choléra est également présent en Ouganda. Le choléra est une infection intestinale aiguë grave caractérisée par une diarrhée aqueuse et des vomissements. Il est propagé en mangeant et en buvant de la nourriture contaminée et a cause d’une mauvaise hygiène personnelle. Pour en savoir plus veuillez voir: http://www.who.int/topics/cholera/faq/en/.

Les maladies rares comprennent la fièvre hémorragique de Crimée-Congo et la fièvre de la Vallée du Rift, dans certains districts plus reclus le long du couloir à bétail, peu fréquentes par des touristes (Nakeseke, Buikwe, Mityana et Kiboga). Ces infections virales sont transmises par les tiques, les moustiques et contacts avec les animaux infectés (et les humains). Le ministère ougandais de la Santé recommande d’éviter la viande crue et le lait cru et en utilisant des produits protecteurs (masque, gants) lorsque vous êtes en contact avec des animaux potentiellement infectés.

Il y a trois ans, en janvier 2017, plusieurs cas de grippe aviaire ont été confirmés auprès d’oiseaux et d’espèces de volailles sauvages dans la baie de Lutembe, près d’Entebbe dans le district de Masaka. Le gouvernement a ensuite adopté un plan d’urgence pour la lutte contre les épidémies et a conseillé au public de faire preuve d’une vigilance accrue et de signaler immédiatement les cas suspects aux autorités. Évitez les endroits comme les fermes avicoles et les marchés d’oiseaux et évitez tout contact avec des oiseaux malades ou morts. Pour plus d’informations sur la grippe aviaire, consultez le site Web de l’Organisation mondiale de la Santé et l’Institut de Médecine Tropicale.

 

Conseils de santé :

  • Lavez-vous les mains avec du savon et de l’eau propre après avoir été aux toilettes et avant de manger.
  • Ne buvez que de l'eau qui a été bouillie ou traitée au chlore, à l'iode ou avec tout autre produit adéquat. Les produits pour désinfecter l'eau sont généralement en vente dans les pharmacies. Il n'y a en général aucun risque à consommer les boissons suivantes : thé ou café chaud, eaux gazeuses et sodas, jus de fruits en bouteille ou en carton.
  • Evitez les glaçons, sauf si vous savez qu'ils ont été préparés avec de l'eau saine.
  • Consommez des aliments qui ont été bien cuits et sont encore chauds au moment où ils sont servis. Des aliments cuits conservés à température ambiante pendant plusieurs heures et servis sans avoir été réchauffés peuvent devenir une source importante de contamination.
  • Eviter les aliments crus, notamment les poissons et fruits de mer. Les fruits et légumes que vous avez pelés ou épluchés vous-même sont la seule exception à cette règle.
  • Faites bouillir le lait non pasteurisé avant de le boire.
  • Les crèmes glacées d'origine douteuse sont souvent contaminées et provoquent des maladies. Dans le doute, évitez d'en consommer.
  • Veillez à ce que les mets vendus dans la rue soient soigneusement cuits devant vous et ne contiennent aucun aliment cru.

 

Sécurité générale - Criminalité et terrorisme

L’Ouganda n’est pas à l’abri d’attaques terroristes. La police Ougandaise lance régulièrement des avertissements de possibles menaces. Suivez de près leurs directives.

Il est conseillé aux voyageurs d’éviter autant que possible les rassemblements de masse et les manifestations politiques.

La petite criminalité est un problème croissant en particulier dans la capitale Kampala. Les voleurs sur moto tentent de s’emparer des sacs à main, des téléphones portables et d’autres objets de valeur des personnes à pied ou dans leurs voiture, avec des fenêtres ouvertes et des portes non fermées. Veuillez toujours faire preuve d’une vigilance accrue.

En cas de détresse, vous pouvez toujours contacter l’Ambassade de Belgique à Kampala via le numéro +256.414.349.559 ou par e-mail via kampala@diplobel.fed.be. L’Ambassade de Belgique dispose également d’un numéro d’urgence accessible 24h/24 via: +256.772.704.400. Ce numéro est réservé aux urgences concernant des Belges et pas pour des informations générales. Afin de mieux organiser l'assistance consulaire, nous vous conseillons également d'enregistrer votre voyage via www.travellersonline.diplomatie.be.