Philippines

Philipinnes

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages non essentiels à l’étranger depuis la Belgique sont vivement déconseillés.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.

 

COVID

Les Philippines se rétablissent lentement de ce qui a été le plus haut pic de contaminations au COVID-19.

L’interdiction d’accès au territoire pour les étrangers a de ce fait été révoquée à partir du 1 mai 2021. Les voyages aux Philippines sont à nouveau autorisés pour les proches de citoyens philippins, ainsi que pour une grand nombre de catégories de détenteurs de visas. Les voyages touristiques et d’autres voyages non-essentiels restent cependant interdits par les autorités locales.

Pour toutes les catégories de voyageurs autorisés, des conditions d’accès très strictes sont d’application. Ils doivent réserver avant leur départ une chambre dans établissement reconnu pour une quarantaine de sept jours et respecter les protocoles de dépistage (test après 6 jours, quarantaine à domicile de sept jours supplémentaires). Enfin, ils doivent tenir compte d’une incertitude quant à leur date de départ, vu les restrictions sévères du nombre de passagers à l’arrivée aux Philippines.

À compter du 1 juillet 2021, tous les voyageurs entrants au pays qui ont été entièrement vaccinés aux Philippines ou à l'étranger et ayant séjourné dans des pays « verts » (dont la Belgique ne fait pas partie) 14 jours avant leur arrivée, pourront profiter d'un période de quarantaine plus courte (7 jours).

Le transit des marins et des équipages d’aéronefs est permis à des conditions spécifiques.

Pour un petit nombre de pays de provenance, des restrictions plus strictes sont d’application.

Le site Web du Bureau of Immigration offre des informations plus précises sur les conditions actuellement en vigueur.

Toutes les personnes concernées doivent contacter préalablement l’ambassade des Philippines à Bruxelles (ou du pays où ils résident) pour vérifier leur droit d’accès. Il est également à conseiller de prendre les arrangements nécessaires avec la compagnie aérienne en vue des quotas d’immigration.

Même pour les ayant droit les voyages aux Philippines sont fortement déconseillés, à cause de la situation épidémiologique et le confinement renforcé en vigueur dans la Région capitale de Manille et les provinces environnantes de Bulacan, Cavite, Laguna et Rizal. Des mesures similaires sont d’application dans plusieurs villes et provinces des Visayas, de Palawan et de Mindanao, notamment Puerto Princesa, Iloilo et Davao. ​Partout aux Philippines, des restrictions locales (« community quarantine ») sont en vigueur, avec un impact variable sur la vie publique.

Les longs déplacements sont difficiles et le risque d’ être bloqué localement est élevé. Les personnes qui se rendent de Manille en province ou qui font un long déplacement intérieur doivent, suivant la destination, chercher les autorisations administratives et attestations médicales requises (test covid négatif, …). 

Les transports publics (aériens, maritimes et routiers) opèrent à une fréquence diminuée et les déplacements pour des raisons de tourisme intérieur sont soumis à des conditions déterminées par les autorités locales. Les enfants en-dessous de 15 ans (18 ans dans les régions sujettes à des mesures renforcées) et les personnes au-dessus de 65 ans sont censées rester à domicile.

Respectez strictement les mesures mises en place (interdiction de sortir, couvre-feu, check points, confinement, quarantaines, certificat de santé, test covid, autorisations officielles, interdiction d’alcool,…) et contactez le bureau régional du Department of Tourism pour savoir quelles sont les possibilités et les conditions localement en vigueur pour voyager sur le territoire Philippin. La distanciation sociale et le port du masque et de l’écran faciaux dans les lieux publics (à l’intérieur comme à extérieur) sont partout obligatoires, tout comme l’utilisation de TRAZE, un app pour le traçage des contacts dans les transports et les institutions. Les contrôles sont fréquents.

Le Department of Health fournit des informations spécifiques en anglais sur la situation sanitaire aux Philippines.

Les Belges qui se trouvent encore aux Philippines peuvent quitter le pays par les aéroports de Manille, Cebu et Clark (Angeles). Un certain nombre de compagnies aériennes assurent la liaison avec la Belgique ou ses pays voisins. La prudence est de mise lors de l’achat d’un billet: achetez les billets pour toutes les étapes de votre voyages directement auprès d’une seule compagnie aérienne, vérifiez les conditions de transit dans le IATA Travel Centre et contactez votre compagnie aérienne pour ce qui est des conditions d’admission.

 

 

 

Général :

Les Belges aux Philippines doivent continuer à montrer la plus grande prudence en raison des risques de terrorisme, d’affrontements entre forces armées et groupes militants et de la répression sévère de la criminalité et de la drogue par le gouvernement actuel.

Les voyageurs Belges aux Philippines doivent éviter l’île de Mindanao, surtout les régions rurales. Dans la partie occidentale de Mindanao, tout voyage est déconseillé, y compris dans l’archipel Basilan - Sulu - Tawi-Tawi. Cette zone est définie plus en détail dans la rubrique « Sécurité générale ». Des attentats, enlèvements et échanges de tirs récents montrent que les tensions y restent vives.

Pour nous permettre d’organiser au mieux notre assistance consulaire, les Belges aux Philippines sont priés d’enregistrer leur voyage par le biais de www.travellersonline.diplomatie.be . Si vous vous rendez dans une région où les voyages sont déconseillés, vous devriez également en informer l’Ambassade de Belgique à Manille par e-mail à manila@diplobel.fed.be

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Les voyages dans beaucoup de régions philippines se font sans difficultés, mais il convient de respecter quelques consignes élémentaires de sécurité.
Les voyageurs devront rester vigilants vis-à-vis de la criminalité parfois violente (de rue ou autre). Le risque de kidnapping ou d'attentat terroriste est réel.

Il est recommandé d'éviter les endroits très animés. En évitant d'utiliser les transports en commun, vous évitez déjà statistiquement 95 % du risque d’être victime involontaire d'un attentat. Il est interdit aux étrangers de participer à des protestations de rue ou autres manifestations.

Dans plusieurs régions du pays, y compris la capitale, des rebelles armés ainsi que d’autres organisations criminelles ou terroristes ont commis des enlèvements, attentats à la bombe ou d’autres agressions violentes. Certaines régions des Philippines restent à éviter, pour tout ou partie du territoire. Ci-après vous trouverez des conseils par région à risques pour le voyageur.

Partout dans l’archipel, dans les stations balnéaires et d’autres endroits touristiques, vous devez respecter les consignes de sécurité élémentaires

Conseils par région

Luzon

Tous ceux qui se rendent dans la Cordillera ou vers les rizières en terrasses doivent être prudents et ont intérêt à bien préparer le voyage. Même dans des endroits montagneux éloignés, certains touristes ont été victimes de vol avec menaces ou violence. Respectez la consigne de ne pas trop vous éloigner trop des sentiers battus et n'allez dans les montagnes  qu'avec des guides officiels, mandatés par le « Department Of Tourism ». Dans les provinces autour de Manille et de la Cordillera, des rebelles du NPA sont encore actifs et des affrontements avec la police et l’armée sont fréquents

Manille

Très souvent les touristes qui fréquentent les quartiers de sortie de Malate et de Burgos, ainsi que le quartier d’Ermita, sont la cible préférée de pickpockets et d'autres petits délinquants.

Il est recommandé d'éviter les endroits bondés ainsi que les transports en commun. Le voyageur restera attentif à son environnement immédiat et évitera de circuler dans les quartiers « populaires » de l'agglomération.

Les parties méridionales des Visayas et de Palawan

Il est recommandé de rester prudent, à cause des affrontements entre l’armée et des groupes rebelles et à cause de la menace terroriste présumée accrue, notamment pour ce qui est du risque d’enlèvement par des groupes radicaux (voir aussi la rubrique « risque terroriste »).

La région des Visayas est souvent touchée par des typhons qui par endroit occasionnent des destructions sérieuses aux infrastructures. Tout voyage non-essentiel vers les régions les plus touchées est donc déconseillé en ces circonstances (voir aussi la rubrique « climat et catastrophes »).

Mindanao 

Tout voyage est déconseillé dans la partie occidentale de l'île de Mindanao. Il s’agit des provinces Zamboanga Del Norte, Zamboanga Del Sur et Zamboanga Sibugay, Misamis Occidental, Maguindanao (y compris la ville de Cotabato City), Lanao del Sur, Lanao del Norte, North Cotabato, Sultan Kudarat, Sarangani et South Cotabato (y inclus la ville de General Santos City). Dans d’autres parties de Mindanao les voyageurs sont invités à rester très prudents.

L'archipel Basilan - Sulu - Tawi-Tawi

En raison de la présence de rebelles et de groupes terroristes comme le groupe Abu Sayyaf (e.a. responsable d’attentats à la bombe, d’enlèvements et d’exécutions d’étrangers, parmi lesquels des occidentaux), tout voyage dans cette région est déconseillé

Eaux territoriales

Il y a un risque constant de kidnapping et piraterie dans les eaux territoriales. Les plaisanciers et autres utilisateurs de transport maritime, de même que les adeptes de la plongée sous-marine ou du surf, sont invités à redoubler de prudence.

La mer de Sulu méridionale, entre la presqu’île de Zamboanga, l’archipel Basilan - Sulu - Tawi Tawi, les côtes de Sabah (Malaisie) et Palawan, est à éviter pour ces activités. Tout voyage maritime est déconseillé dans les eaux entourant l’archipel Basilan - Sulu - Tawi Tawi.

Des accidents se produisent régulièrement sur les ferries reliant les îles de l'archipel en raison du non-respect des normes de sécurité. Ces bateaux ont déjà été visés par des attentats mortels par le passé.

Il existe souvent des courants forts le long des côtes dentelées et les services de secours bien développés sont rares dans ce pays. Les baigneurs, nageurs et pratiquants des sports nautiques se doivent donc d’être très prudents. Ne vous aventurez jamais trop loin de la côte, certainement pas par temps venteux, lorsque vous êtes seul ou lorsque les vagues sont puissantes.

Risque terroriste

Eu égard aux risque accru de terrorisme dans tout le Sud-Est asiatique, le voyageur a intérêt à se montrer particulièrement vigilant, principalement dans les édifices publics et surfaces commerciales fort fréquentés, lors de festivités ainsi qu’aux endroits fréquentés par un grand nombre de personnes (étrangères ou non) tels que les clubs, les écoles, les restaurants, les arrêts de métro ou de bus, les ports et aéroports.

À côté d’enlèvements de nature purement criminelle, les Philippines ont connu un certain nombre d’enlèvements perpétrés par des groupes radicaux visant des occidentaux. C’est une des raisons pour lesquelles tout voyage est déconseillé dans la partie occidentale de Mindanao (cf. supra) et dans l’archipel Basilan - Sulu – Tawi-Tawi, Voir aussi les avis de voyage pour les autres parties de Mindanao, les Visayas et Palawan

Même si le risque est limité dans les autres régions, le voyageur a toujours intérêt de bien s’informer sur la situation sécuritaire, de respecter les conseils des autorités, de ne pas s’aventurer seul dans des zones isolées, de signaler ses mouvements à des proches ou sur Travellers online, de choisir un hôtel disposant d’un bon dispositif de sécurité (gardiens, enceinte) et de se méfier d’inconnus voulant établir le contact.

Criminalité

La criminalité (petite et grande, parfois violente) reste fréquente dans tout le pays, mais le danger ne doit toutefois pas être exagéré. Il suffit de respecter quelques consignes élémentaires de sécurité, comme dans tout autre pays étranger, plus en particulier en restant prudent avec des inconnus ou en évitant de rentrer en conflit avec la population locale.

Respectez en tant qu'étranger le fait que vous vous trouvez dans un pays où la vaste majorité de la population essaye de survivre avec quelques euros par jour, et suivez les consignes suivantes :

  • n’affichez pas de signes ostentatoires de richesse (bijoux, appareils photo, vidéo) en particulier dans les quartiers populaires, et ne faites pas étalage de votre argent liquide;
  • évitez d'avoir recours à des individus non identifiés qui proposent leurs services aux touristes dans les lobby d’hôtel ;
  • n’acceptez pas de boissons offertes par des personnes inconnues (il y a plusieurs cas de touristes qui ont été drogués par des criminels);
  • restez vigilant en toutes circonstances.

Les Philippins sont un peuple très ouvert et la cordialité des gens (en majorité pauvres) rend beaucoup d’étrangers vulnérables à des escroqueries et aux abus de confiance de tout genre. Gardez une certaine distance par rapport à des inconnus ou des connaissances nouvelles et ne vous engagez pas dans des transactions importantes en tant que visiteur.