République Centrafricaine

Carte Republique centrafricaine



Dernière mise à jour

COVID-19

Tous les voyages non essentiels depuis et vers la Belgique restent interdits. A compter du 15 juin, les frontières rouvrent pour les voyages à destination et au départ de l’Union européenne, Royaume-Uni et les quatre autres pays Schengen (Suisse, Liechtenstein, Islande, Norvège) compris. Chaque pays décide toutefois seul de l’ouverture ou non de ses frontières. Veuillez consulter les avis de voyage par pays pour connaître la situation dans votre pays de destination.

Les voyages hors Europe ne sont pas encore autorisés.

Tous les voyages en dehors de Bangui, de même qu’au sein du 3ème arrondissement de Bangui (PK5) sont déconseillés.

Les frontières centrafricaines sont fermées à tout  voyageur non-centrafricain (à l’exception des diplomates et représentants d’ONG). Tous les voyageurs s’étant rendus dans des zones à fort risque de contagion (en ce compris la Belgique) et/ou présentant des signes de fièvre et des symptômes suspects à leur arrivée en RCA sont susceptibles d’être placés en quarantaine.

Les autorités centrafricaines ont adopté une série de mesures de protection contre la propagation du virus, détaillées dans notre rubrique « Santé et hygiène ».

Si vous êtes déjà en République centrafricaine et souhaitez être tenus au courant des éventuels vols qui seraient néanmoins organisés vers l’Europe, informez-en l’ambassade de Belgique à Yaoundé par mail à : yaounde@diplobel.fed.be

Il est fortement recommandé aux Belges qui se rendent dans le pays de se mettre en contact avec le consulat honoraire de Belgique à Bangui (+236 75 80 37 80 / consulatbelgerca@gmail.com), auprès de l’ambassade de Belgique à Yaoundé (+237 222 21 52 91 / yaounde@diplobel.fed.be) et de s’enregistrer sur Travellers Online (https://travellersonline.diplomatie.be).

 

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Informations générales 

La République Centrafricaine a connu une longue période d’instabilité et de guerre civile caractérisée par des affrontements réguliers et violents entre membres de groupes ethniques et religieux opposés, qui ont fait de nombreuses victimes. Un accord de paix entre le gouvernement et les différents groupes armés a été signé à Bangui en février 2019, mais son application demeure ardue.

Le contrôle effectif du gouvernement sur certaines parties du territoire reste très ténu, surtout dans l’est du pays. Des groupes armés, signataires de l’accord de paix, continuent de commettre des actes de violence, non seulement dans l’est du pays mais aussi dans le nord-ouest.

Hors Bangui
Tous les déplacements hors de Bangui sont déconseillés. Si un tel déplacement est néanmoins envisagé, il doit se faire dans le respect de mesures de sécurité strictes:

  • voyager en convoi sécurisé,
  • prévoir un stock de vivres suffisant,
  • prévoir un hébergement sécurisé et prédéterminé et
  • réduire au maximum ses déplacements ; tout déplacement de nuit est à proscrire.
  • rester discret sur la destination et l’itinéraire emprunté pour se rendre à sa destination

Il est recommandé de s’informer régulièrement sur l’évolution de la situation sécuritaire dans la zone de déplacement et de planifier avec précaution ses mouvements.

Il est difficile de prêter toute forme d’assistance consulaire en dehors de Bangui et de sa périphérie immédiate en raison de la situation sécuritaire.

A Bangui
A Bangui, vu la présence importante de forces de sécurité, la situation demeure sous contrôle. Cependant, le troisième arrondissement (« PK5 », quartier musulman contrôlé par des milices autonomes) et ses quartiers limitrophes sont à éviter.

Il convient d'éviter de se promener à pied ou seul le soir et de porter de grandes quantités d'argent ou des objets de valeur sur soi. Même dans les parcs (aux alentours de la Cathédrale) en ville et sur les promenades considérés comme sûrs (par exemple près de la rivière et sur la colline derrière l’Hôtel Ledger) des ressortissants occidentaux ont été victimes de vols à main armée. Il convient d’éviter la Colline aux Panthères, où ont eu lieu des agressions. De manière générale, il est recommandé de s’en tenir aux quartiers sécurisés proches de l’Hôtel Ledger. Il est par ailleurs conseillé de se tenir éloigné de toute manifestation ou rassemblement.

Il est conseillé aux personnes qui séjournent à l'hôtel, de garder la porte de leur chambre fermée à clé et de n'ouvrir qu'aux personnes connues et aux employés de l'hôtel après vérification de leur identité et de leur présentation auprès de la réception.

Il existe un certain nombre d’hôtels, mais les forces de sécurité locales et internationales recommandent de séjourner à l'hôtel Ledger, qui est situé dans une partie de la ville où les forces de sécurité internationales sont plus systématiquement présentes.

Il est également recommande de procéder à des copies de ses documents d’identité et titres de voyage, et de laisser les originaux dans un coffre-fort à l’hôtel.