République Dominicaine

Carte République Dominicaine

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

1. Depuis le 15 juin, voyager de la Belgique vers les pays de l'Union européenne, le Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège est de nouveau autorisé. Qu’il soit également possible d’entrer dans un autre pays dépend du consentement de votre pays de destination. Il est donc très important de vérifier les conseils aux voyageurs par pays afin de connaître la situation dans le pays de destination. Les voyages non essentiels en dehors de l'Union européenne, le Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège restent interdits jusqu’à nouvel ordre.

​2. La quarantaine au retour en Belgique n’est pas obligatoire pour les voyageurs qui se déplacent à l’intérieur des frontières de l’UE, au Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège. Notez que l’auto-quarantaine en Belgique reste obligatoire pour les voyageurs qui (re)viennent d'en dehors de cette région, sauf s'il s'agit d'un voyage essentiel.

3. Les voyageurs doivent savoir que de nouveaux foyers de Covid à l'étranger peuvent affecter considérablement leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou les frontières fermées.

4. Le Conseil de l'UE a recommandé la levée des restrictions de voyage à partir du 1er juillet pour 14 pays en dehors de l’Europe : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, la Géorgie, le Japon, le Maroc, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. Le gouvernement belge poursuit l'examen de cette liste. Les mesures existantes resteront en vigueur au moins jusqu'au 7 juillet.

 

Les autorités dominicaines ont interdit l'accès au territoire aux touristes dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus. Tous les voyages sont donc déconseillés, au moins jusqu’au 30 juin 2020. Le gouvernement dominicain a l’intention d’ouvrir le pays aux touristes à partir du 1 juillet, mais n’a pas encore donné des consignes spécifiques.

Vous trouverez par ce lien l’information telle qu'actuellement connue : http://digepisalud.gob.do/documentos (en espagnol)

Les touristes qui sont toujours en République Dominicaine et qui ne sont pas partis sur l'un des vols de rapatriement sont priés de prendre les précautions nécessaires pour un séjour de durée indéterminée sur place jusqu’à la reprise des vols et de suivre strictement les conseils des autorités locales.

Les touristes belges toujours présents dans le pays sont invités à signaler leur présence à l'Ambassade de Belgique via havana@diplobel.fed.be

A condition de respecter les précautions d'usage, il est possible de voyager en République dominicaine en sécurité.

Pour tout prochain voyage en République Dominicaine, nous vous conseillons vivement de vous enregistrer sur www.travellersonline.diplomatie.be.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Actualité

Il est rappelé aux voyageurs que dans toute la région des Caraïbes la saison annuelle des ouragans s'étend de mai à novembre, avec des conséquences potentiellement graves.

Plus d'informations sous la rubrique ‘Climat et catastrophes’.
 
Informations générales


La République Dominicaine est depuis de longues années une destination très prisée des touristes belges. 
 
Criminalité


La petite criminalité se borne principalement aux vols à l'arraché, parfois accompagnés de violence. Il est préférable de laisser, si possible, ses documents d'identité et de voyage dans le coffre de l'hôtel et de garder avec soi une copie certifiée conforme du passeport. Il est conseillé de ne conserver sur soi qu'un minimum de liquidités ou d'objets de valeur. La prudence est requise sur les terrains de chasse privilégiés des pickpockets que sont les transports en commun ou encore les 'night-clubs'. Il convient de veiller particulièrement à ses bagages à l'aéroport tant lors de l'arrivée que du départ. Le trafic de drogues via les aéroports reste un problème grave.

Il est déconseillé de fréquenter les plages non signalées et de pratiquer du camping sauvage.