Russie

Carte Russie

Dernière mise à jour

Les points de passage terrestres (route et rail) entre la Russie et le Belarus ne sont pas considérés par la Russie comme des frontières internationales. Il est donc interdit de franchir la frontière terrestre Russie-Belarus et Belarus-Russie en voiture, train, vélo, à pied etc. (Cette interdiction ne s’applique bien sûr pas aux ressortissants russes et biélorusses). Pour éviter un refoulement et une amende, il faut impérativement voyager en avion entre ces 2 pays.

Les voyageurs doivent respecter scrupuleusement la validité de leur visa russe. Un dépassement, même de quelques heures, de la validité du visa aura pour conséquence non seulement de ne pas pouvoir embarquer sur son vol mais aussi le paiement d’une amende et/ou un passage au tribunal. 

Afin de nous permettre de mieux organiser notre assistance consulaire, il est également fortement conseillé d’enregistrer votre voyage via le site https://travellersonline.diplomatie.be

 

Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Actualité

Une présence militaire renforcée reste observable dans les régions près de la frontière avec l’Ukraine. Des manifestations pro et contre la politique Russe sont parfois organisées dans les grandes villes. Il vaut mieux éviter ces manifestations.


En général

Du fait de l'étendue du pays, les situations, d'une région à l'autre, peuvent être très variables sur le plan de la sécurité en Fédération de Russie. Moscou et Saint-Pétersbourg, de même que la plupart des grandes villes de la partie européenne du pays, peuvent être visitées sans problème. La majeure partie du reste de la Fédération de Russie peut également être visitée sous réserve de vigilance accrue. Les voyageurs feront bien de préparer leur voyage avec une agence de voyage reconnue.

En raison d'une instabilité locale récurrente dans le Caucase du Nord, il est formellement déconseillé de se rendre, au Daghestan, en Tchétchénie et en Ingouchie, de même que dans les régions sud et est du Territoire de Stavropol frontalières du Daghestan, de la Tchétchénie et de l'Ingouchie.

Les déplacements non essentiels vers l'Ossétie du Nord, la Karatchaevo-Tcherkessie, la Kabardino-Balkarie, y compris la région de l'Elbrous sont également déconseillés au vu du risque élevé de frappes terroristes et d'enlèvement.

Le franchissement des frontières avec l'Azerbaïdjan et la Géorgie fait l’objet de restrictions.

 
Risque de terrorisme


Tout comme dans les autres pays européens, il reste en Fédération de Russie, même en dehors du Nord-Caucase, un risque d'attentat terroriste.
Comme partout ailleurs dans le monde, la plus grande vigilance est donc recommandée aux citoyens dans les endroits de grande affluence et les sites touristiques.

Dans tout le Nord-Caucase le risque demeure grand d'attentats terroristes, d'enlèvements, d'explosion de mines antipersonnel, de violences et d'attentats armés. Surtout dans les républiques du Daghestan et d’Ingouchie se marque la tendance préoccupante de violences quasi journalières et d’une radicalisation croissante. Mais dans la plupart des autres républiques nord-caucasiennes, les actes de terrorisme connaissent également une forte recrudescence ces derniers mois.

 
Criminalité

La vigilance est de mise dans les grandes zones urbaines (lieux publics tels que passages souterrains, métro, gares, trains de nuit, aéroports, marchés, restaurants et autres endroits touristiques) qui constituent souvent des endroits privilégiés par les voleurs à la tire et autres criminels pour l'accomplissement de leurs méfaits.  Comme partout ailleurs, un minimum de bon sens est requis.

Les visiteurs de type non-nord-européen peuvent être victimes, surtout en province, de xénophobie parfois mortelle. Nous leur conseillons de se déplacer si possible accompagnés.

Ces dernières années les incidents ont tendance à croître de façon sensible.

Lors de contrôle d'identité, les agents de police doivent être en uniforme, porter un badge avec leur numéro personnel et se présenter. Des cas ont été signalés où des touristes se sont fait volés par des malfaiteurs se faisant passer pour des policiers. En cas de doute, insistez poliment et calmement pour qu'ils vous présentent leur carte de police. Sans être pour autant automatique, un manque d'intégrité a parfois été relevé parmi les forces de l'ordre.
Les voyageurs doivent être sur leurs gardes lorsqu'un passant devant eux perd un portefeuille, des billets de banque, un sac à main, ou tout autre objet de valeur. Les voyageurs doivent passer leur chemin sans toucher à rien. Il y a beaucoup de chances pour que ce soit un piège, et qu'un malfaiteur se présente sous l'aspect d'un faux agent de sécurité. Il est également déconseillé aux voyageurs de répondre à toute sollicitation d'ouvrir leur portefeuille sous prétexte de vérifier si rien n'a été volé.

La vigilance est de rigueur lors de la consommation de boisson dans certains bars, restaurants et night clubs. Il arrive parfois qu'un produit stupéfiant ou soporifique soit versé dans une boisson dans le but de dépouiller la victime (celle-ci, dans certains cas, peut même tomber inconsciente, ce qui, en hiver, pourrait lui être fatal). Les voyageurs doivent donc être vigilants lorsqu'une boisson leur est servie et ne doivent jamais la quitter de vue.

Il y a de temps à autres des règlements de compte entre malfaiteurs en Fédération de Russie. Ceux-ci ne concernent cependant que très rarement le touriste étranger.

 
Escroquerie via l’Internet

Nos concitoyens belges sont de plus en plus victimes d'escroquerie via l'Internet.

Il s'agit surtout de fausses romances nées d'un contact sur un site Internet de rencontres. Cela se passe souvent comme suit:

  • Plusieurs e-mails (lettres d'amour) sont échangés avec une dame russe, qui propose ensuite à son correspondant de le rencontrer en Belgique;
  • La dame demande que lui soit envoyé de l'argent via des organisations de type Western Union afin de payer des soi-disant frais de voyage (un billet d'avion vers la Belgique, un visa, etc.). Les sommes indiquées sont parfois exagérément élevées ;
  • Il arrive également régulièrement que la dame en question, après avoir reçu un premier paiement, affirme avoir perdu l'argent et demande qu'une somme identique lui soit de nouveau envoyée ;
  • De fausses adresses électroniques sont également utilisées, référant à l"Ambassade de Belgique (entre autres l'adresse embassy.be@gmail.com sous le nom de "Embassy of Belgium in Moscow"). Les victimes reçoivent par cette voie, après que leur correspondant les aient informés de ce que l'ambassade n'a pas connaissance de leur dossier, un message e-mail provenant d'une fausse adresse, par lequel la soi-disant ambassade annonce qu'il y a eu une erreur et qu'ils ont bien reçu une demande de visa. La seule adresse correcte de l'ambassade pouvant être utilisée au sujet de ces problèmes moscow@diplobel.fed.be.

Si vous êtes confronté à une telle situation, l'Ambassade vous conseille vivement de faire preuve de la plus grande prudence et de n'envoyer en aucun cas des sommes d'argent. Au moindre doute, il est vivement conseillé de cesser tout contact avec le correspondant.

Il est conseillé aux compatriotes qui ont déjà été victimes de telles pratiques de porter plainte auprès de la police. Vous pouvez aussi, en tant qu'utilisateur d'Internet, signaler des délits commis sur ou via l'Internet sur ce site-web: https://www.ecops.be. Vous pouvez également en informer l'Ambassade belge à Moscou (moscow@diplobel.fed.be) et l'Ambassade de la Fédération de Russie à Bruxelles.

Pour plus d'informations sur les conditions réelles d'obtention d'un visa Schengen, nous vous conseillons de consulter http://russia.diplomatie.belgium.be/fr.

Afin de pouvoir améliorer nos services consulaires, nous vous invitions à enregistrer votre voyage avant votre départ sur www.travellersonline.diplomatie.be.