Sénégal

Carte Sénégal

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

  • Les informations sur les voyages sont des conseils et ne sont pas contraignantes.
  • Sur la page d'accueil de ce site, vous trouverez la carte COVID, qui explique les pays et régions et les conditions pour s'y rendre ou non, ainsi que les mesures applicables lors du retour en Belgique.
  • Enregistrez votre voyage via TravellersOnline.
  • IMPORTANT : les voyageurs doivent savoir que de nouveaux foyers de COVID à l'étranger peuvent affecter considérablement leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou les frontières fermées.

 

COVID

Tous les voyages vers le Sénégal sont strictement déconseillés.

INFO : le test Covid est obligatoire avant le départ. Voir plus d'informations ci-dessous.

 

A partir du 21/10/2020

  • La fermeture des frontières terrestres est maintenue jusqu’à nouvel ordre.
  • L’espace aérien sénégalais est ouvert. Tout voyageur voulant venir au Sénégal doit être en possession d’un test COVID négatif au moment de l’embarquement.
  • L’accès au territoire du Sénégal par voie aérienne reste limitée aux détenteurs d’un passeport ou d’un permis de séjour sénégalais. L’accès est également autorisé pour les « voyageurs essentiels ». Pour déterminer si votre voyage vers le Sénégal est essentiel, il convient de s’adresser à l’Ambassade du Sénégal à Bruxelles.
  • Il est dorénavant possible de circuler entre les différentes régions du pays mais dans le respect des mesures de protection individuelle et collective. Les règles sont particulièrement strictes dans les transports en commun interurbains.

Le port du masque est  obligatoire dans tous les services de l’Administration publique, du secteur privé, des lieux de commerce et dans les moyens de transport (y compris les véhicules particuliers)

Toute violation de ces dispositions sera punie

Les personnes souhaitant des renseignements ou nécessitant un soutien médical, peuvent contacter les numéros mis en place par les autorités sénégalaises, notamment le numéro vert : 800 00 50 50 et le numéro du Samu : 15 15 (uniquement joignables depuis le Sénégal).

Il est fortement conseillé de suivre les recommandations des autorités locales, notamment en matière d’hygiène sur l’ensemble du territoire sénégalais.

Le SPF Santé publique en Belgique a mis en ligne un site dédié au Coronavirus, accessible ici: www.info-coronavirus.be

 

Afin de mieux organiser l'assistance consulaire, nous vous conseillons également d'enregistrer votre voyage via www.travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

La vigilance est de mise, en particulier dans la zone frontalière avec le Mali et la Mauritanie. Il est conseillé de respecter les précautions d'ordre sanitaire. Il est toujours conseillé d'éviter tout attroupement et manifestation. Depuis quelque temps, on constate une augmentation des cas de vol de promeneurs sur la promenade dite de la  « Corniche Ouest » et dans d’autres quartiers de Dakar.

Compte tenu de l’activisme de groupes terroristes opérant dans la bande sahélienne, il importe que les compatriotes résidant ou de passage au Sénégal fassent preuve d’une vigilance accrue, dans les endroits où ils se déplacent, à l’égard de tout comportement ou paquet suspect. Il est conseillé d’éviter les lieux de forte concentration de public, notamment occidental.

Au vu de la situation qui prévaut dans la région sahélienne, et principalement au Mali, il est déconseillé, sauf raison impérative, de circuler dans et vers la région frontalière orientale avec le Mali et la Mauritanie, plus précisément de Matam à la frontière avec la Guinée. Si des raisons impératives vous amenaient à emprunter la route qui longe ces frontières, il est fortement recommandé de vous renseigner auparavant auprès des autorités locales. Il est également recommandé de signaler ce déplacement à l’Ambassade à Dakar.

Afin de mieux organiser notre assistance consulaire, nous invitons les voyageurs à enregistrer leur voyage via https://travellersonline.diplomatie.be.

 

Casamance

Depuis 1982 et malgré les pourparlers successifs entre le gouvernement et les rebelles indépendantistes en Casamance, la région a connu plusieurs affrontements entre militaires et rebelles.

Bien que la plupart des incidents graves aient lieu entre l’armée et les rebelles, la population n’est pas épargnée et il est arrivé que des touristes soient également victimes de vols et aussi d’agressions physiques  par des bandits ou des groupuscules qui profitent de la situation. En cas d’une attaque armée  il est absolument déconseillé de s’opposer aux assaillants.

Suite à plusieurs incidents sécuritaires qui y ont été signalés, les zones frontalières avec la Gambie et la Guinée Bissau sont déconseillées.

Avant de s'éloigner des grands axes routiers, il est conseillé de se renseigner auprès des autorités locales. Il faut également se renseigner sur la présence éventuelle de mines dans cette région. Des voyages dans la région touristique côtière de Cap Skiring, ne posent en principe aucun problème mais suite à quelques incidents sécuritaires sur la route dans un passé récent, il est conseillé de vous renseigner sur la situation avant de faire le déplacement entre Cap Skiring et Ziguinchor par la route.

Il est conseillé de se déplacer à plusieurs véhicules dans toute la Casamance.

Il est fortement déconseillé de se déplacer dans toute la Casamance une fois la nuit tombée.

 

Situation au Nord-Mali et dans la bande sahélienne

Compte tenu de l’activisme de groupes terroristes opérant dans la bande sahélienne, responsables de plusieurs enlèvements d’Occidentaux au Mali, au Niger et en Mauritanie durant ces dernières années, il est déconseillé, sauf raison impérative, de circuler le long de la frontière avec le Mali, et plus précisément entre Matam et la frontière guinéenne. Si des raisons impératives vous amenaient à emprunter la route qui longe cette frontière, il est fortement recommandé de respecter certains conseils de prudence : aucun déplacement de nuit, une discrétion totale sur votre trajet avant le départ, préconisation d’un voyage en convoi (au moins à 2 ou 3 véhicules)… Il est également recommandé de signaler ce déplacement à l’Ambassade à Dakar.

A ce jour, le Sénégal n’a toutefois jamais connu d’attentat terroriste. Néanmoins, il importe que les Belges résidant ou de passage au Sénégal fassent preuve d’une vigilance accrue, dans les endroits où ils se déplacent, à l’égard de tout comportement ou paquet suspect.

 

Criminalité

Quoique Dakar n’ait pas la réputation d’être une ville dangereuse, la ville connaît une hausse de la délinquance, surtout des pickpockets et d’autres délinquants de rue. La criminalité urbaine s'accompagnant sporadiquement de violence, constitue une menace bien réelle. La vigilance est donc requise pour les touristes. Ceux-ci sont invités à prendre leurs précautions et à ne pas porter bijoux et autres objets de valeur de manière ostentatoire. Il est arrivé que des promeneurs aient été agressés et volés sur la promenade dite de la  « Corniche Ouest » et dans certains quartiers populaires à Dakar. Dans pareil cas il est conseillé de ne pas s’opposer aux assaillants. Les déplacements à pied la nuit sont à éviter. Il faut également être vigilant au banditisme hors de Dakar. Dans les lieux d’attraction touristique tels que la Petite Côte et Cap Skirring on a constaté ces derniers mois une augmentation des actes criminels (vols, cambriolages et également des viols). Il est conseillé de vous faire accompagner par un guide si vous allez en excursion en dehors des endroits fréquemment visités