Soudan

Carte Soudan

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

  • Les informations sur les voyages sont des conseils et ne sont pas contraignantes.
  • Sur la page d'accueil de ce site, vous trouverez la carte COVID, qui explique les pays et régions et les conditions pour s'y rendre ou non, ainsi que les mesures applicables lors du retour en Belgique.
  • Enregistrez votre voyage via TravellersOnline.
  • IMPORTANT : les voyageurs doivent savoir que de nouveaux foyers de COVID à l'étranger peuvent affecter considérablement leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou les frontières fermées.

 

COVID

Tous les voyages vers le Soudan sont strictement déconseillés.

La situation sanitaire au Soudan est préoccupante et le nombre de cas officiels de Coronavirus, dont plus de 6% ont été mortels, n'a cessé d'augmenter depuis le début de la pandémie. La grande majorité se situe dans la zone métropolitaine. Le Soudan compte actuellement le plus grand nombre de décès de COVID-19 officiellement reconnus en Afrique de l'Est et le nombre des nouveaux cas est à nouveau en augmentation dans les états du Nord et de la Mer Rouge (North and Read Sea States)..

Pour contenir le coronavirus (COVID-19), les aéroports soudanais ont été fermés à tout trafic de passagers  de l'étranger depuis le 16 mars. Une réouverture progressive de l'aéroport de KRT pour les vols de et vers TUR, EGY et UAE avec les 4 compagnies nationales impliquées a commencé récemment. Les vols intérieurs ont repris le 14/08, sauf vers Dongola et Merowe.Tous les passagers voyageant via KRT doivent respecter le protocole de recherche et de sécurité du ministère de la Santé publique.

Le Haut Comité d'urgence sanitaire a levé le verrouillage de la région métropolitaine, mais a étendu l'interdiction de voyager entre les États à tous les véhicules en dehors des vacances. Le couvre-feu à KRT reste en vigueur de 18h à 6h du matin avec interdiction des événements publics, fêtes, cérémonies de mariage et rassemblements publics.

Si vous êtes au Soudan, veuillez en informer notre consulat honoraire à Khartoum et contacter directement la compagnie aérienne concernée pour plus d'informations.

 

Afin d'organiser encore mieux nos services consulaires, nous vous recommandons d'enregistrer votre présence dans le pays via https://travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

 

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Le 11 avril 2019, le règne de l'ancien président Al-Bashir a pris fin. Le 17 août, l'opposition militaire et civile est parvenue à un accord sur une distribution du pouvoir politique de 3 ans. Il y a encore régulièrement des incidents et des manifestations dans la capitale et à l'intérieur des terres. Il y a également pas mal de conflits tribaux à l'intérieur des terres. Le pays se trouve dans une situation économique très difficile.

La criminalité

Le crime et le vol de rue se produisent sur tout le territoire. Des délits graves se produisent dans les zones de conflit dangereuses et dans les grandes villes. Cela concerne généralement les délits violents et armés commis par des gangs organisés.

Démonstrations

De petites manifestations en raison d'exigences et de revendications ponctuelles sont courantes. Évitez toutes les manifestations car la violence peut être utilisée.

Sécurité dans les régions

Les voyages dans des régions telles que le Darfour, Abyei, le Kordofan du Sud, le Nil Bleu, le triangle de Hala'ib, Bir Tawil et la zone frontalière libyenne sont interdits.

Khartoum

Hormis des manifestations ponctuelles, la situation à Khartoum est actuellement relativement calme.

La vallée du Nil

Les sites archéologiques de la vallée du Nil sont, à part quelques incidents de banditisme, tranquilles et sûrs. Cependant, l'État du Nil reste parfois agité.

Darfour, Kordofan du Sud

Les cinq États du Darfour restent dangereux en raison du banditisme persistant malgré l'amélioration structurelle observée. Le conflit du Darfour a également des répercussions sur la sécurité des États voisins tels que le Kordofan et les États du Sud et de l'Ouest de Bahr el-Ghazal au Soudan du Sud. Une force d'intervention militaire internationale est en place (jusqu'à la fin de 2020) à la suite du conflit armé autour de Jebel Marra. Il y a un banditisme actif et des enlèvements se produisent également en raison de la possession illégale d'armes omniprésente.

Abyei

La situation est actuellement plus calme, en partie à cause de la «supervision administrative spéciale des Nations Unies» par une force de maintien de la paix des Nations Unies. Il y a une tension continue entre les tribus locales en raison des litiges fonciers et immobiliers.

Frontière avec l'Érythrée

Dans les États de Kassala et de la mer Rouge, il y a des conflits ethniques et du banditisme. Les frontières sont sporadiquement ouvertes.

Triangle Hala'ib et Bir Tawil

Triangle de Hala'ib: La partie orientale de la zone frontalière avec l'Égypte n'est pas sûre. Le Soudan et l'Égypte y ont un conflit. Il est situé dans la zone frontalière de la mer Rouge.

Bir Tawil: Bir Tawil est situé dans la partie nord de la région frontalière entre le Soudan et l'Égypte. La zone n'est revendiquée par aucun des pays voisins, mais elle n'est pas sûre.

Port-Soudan

Dans la ville portuaire de Port-Soudan, les tensions tribales sont là. Des forces de sécurité y sont régulièrement déployées pour éviter pire.

Désert libyen

Il est fortement déconseillé de se rendre dans la région frontalière avec la Libye, compte tenu de l'insécurité totale et du crime organisé en vigueur.