Syrie

Carte Syrie

 

 
Dernière mise à jour

Tous les voyages en Syrie sont fortement déconseillés. Les Belges qui sont encore présents en Syrie sont priés avec insistance de quitter le pays immédiatement. Dans le contexte de l’intervention de la coalition internationale contre El/Daech, les compatriotes présents dans le pays priés de prendre connaissance du message publié sur la page d’accueil (http://diplomatie.belgium.be/fr/).

L’Ambassade de Belgique à Damas est fermée depuis le 30 mars 2012. Les compétences consulaires ont été reprises par l’Ambassade de Belgique à Beyrouth (+961 1 976 001 - beirut@diplobel.fed.be). Le Consulat honoraire à Lattakie reste ouvert, mais ses services consulaires demeurent restreints. Les Belges qui choisissent, malgré tout, de rester en Syrie doivent être conscients du fait que les possibilités de fournir de l’assistance consulaire sont extrêmement limitées.

Le Code pénal définit, sous le Titre I ter, une série d’infractions terroristes qui peuvent être poursuivies en Belgique, même si elles ont été commises à l’étranger. Le Titre I ter a récemment été complété de plusieurs articles. Désormais, l’incitation à commettre une infraction terroriste, le recrutement de personnes ainsi que la formation et l’instruction de personnes en vue de commettre une infraction terroriste, sont également punissables.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Étant donné l’escalade de la violence et la poursuite du conflit, nous déconseillons fortement tous les voyages en Syrie. Il n’y a plus de régions sûres en Syrie. Les Belges encore présents en Syrie sont priés avec insistance de quitter le pays.

Nous conseillons très vivement à tous les voyageurs qui se rendraient tout de même en Syrie de signaler leur présence dans le pays à l'Ambassade de Belgique à Beyrouth (avec mention des nom et prénoms, de l'itinéraire de voyage, de la date d'arrivée et de départ, des coordonnées d'une personne de contact en Belgique, d’un éventuel numéro de téléphone portable et de la police d'assurance y compris le numéro d'urgence).

Toute forme d’attroupement ou de manifestation doit être évitée pour des raisons de sécurité. Il est vivement recommandé de ne pas prendre de photos ni de filmer des incidents ou des manifestations. Les réseaux téléphoniques mobiles sont régulièrement coupés lors de manifestations ou d’opérations des services de sécurité. Dans certaines villes ou régions, tous les moyens de communication peuvent être interrompus pendant plusieurs jours ou même des mois. Il convient aussi de se tenir à l'écart de toute conversation à connotation politique. Enfin, il est déconseillé de se rendre dans les mosquées ou à proximité de celles-ci les vendredis, avant et après la grande prière. Des manifestations ou des échauffourées ne se limitent cependant pas au week-end et ils peuvent se produire à tout moment.
 
Filmer ou photographier des installations militaires, bâtiments officiels, ambassades ou de l’infrastructure stratégique (aéroports, gares, ponts,…) est strictement interdit, même si l’interdiction n’est pas explicitement mentionnée. Les rapte des raisons politiques ou financieres sont frequents avec des suites tragiques pour la victime.

Nous recommandons vivement à tous les voyageurs de garder sur eux à tout moment leurs documents d’identité (passeport).