Tchad

Tchad

Dernière mise à jour

Tous les voyages vers le Tchad sont actuellement vivement déconseillés.

Le 20 avril 2021, le chef de l'État tchadien est mort suite à des affrontements avec des groupes armés dans le nord du pays. Des opérations militaires sont toujours en cours.

Dans ce contexte les déplacements en dehors de la capitale sont formellement déconseillés, quel qu’en soit le motif. Un couvre-feu a été instauré de 18h à 5h et les frontières terrestres et aériennes ont été fermées jusqu’à nouvel ordre. Il est recommandé de se tenir informé de l’évolution de la situation en suivant l’actualité.

Il est fortement recommandé pour les Belges qui seraient de passage dans le pays de s’inscrire sur Travellers Online (https://travellersonline.diplomatie.be).

En cas de problème, vous pouvez contacter l’Ambassade de Belgique à Yaoundé, Cameroun (+237 222 21 52 91 / yaounde@diplobel.fed.be).

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages non essentiels à l’étranger depuis la Belgique sont vivement déconseillés.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.

 

COVID

Transit : Même en transit, les autorités aéroportuaires ou votre compagnie aérienne peuvent imposer de nouveaux tests, et éventuellement un isolement de longue durée (14 jours) en cas de résultat positif. C'est notamment le cas pour les vols au départ de plateformes internationales bien connues comme Addis-Abeba, Istanbul, etc. Veuillez tenir compte de ce risque lors de la planification de votre voyage et vérifier à l'avance votre couverture d'assurance. ​

Les autorités tchadiennes ont adopté une série de mesures de protection contre la propagation du virus, détaillées dans notre rubrique « Santé et hygiène ».

     

    Il est fortement recommandé aux Belges qui se rendent dans le pays de se mettre en contact avec le consulat honoraire de Belgique à N’Djamena (+235 63 90 07 86 / alchemyconst@gmail.com ), auprès de l’ambassade de Belgique à Yaoundé (+237 222 21 52 91 / yaounde@diplobel.fed.be ) et de s’enregistrer sur Travellers Online ( https://travellersonline.diplomatie.be ).

     

     
    Travellers Online

    Description

    Sécurité générale

    Il reste une risque accru d’attaques terroristes vu la participation de l’armée tchadienne aux opérations contre le groupe terroriste Boko Haram autour du Lac Tchad. Depuis 2019, le Tchad connait une recrudescence de ces attaques. Des attentats meurtriers ont eu lieu en mars, avril et août 2019, dans l’ouest du pays. N’Djamena n’a cependant plus été frappée depuis 2015. Dans l’Est et le Sud du pays, de nombreux réfugiés et personnes déplacées venant des zones de conflit au Soudan et en République centrafricaine vivent dans des camps, ce qui peut ajouter à l'instabilité et à l'insécurité.

    Des champs de mines sont présents dans le Nord du Tchad, parfois aussi en dehors des zones identifiées.

    La situation aux frontières de la totalité du pays reste tendue. Aussi, dans ces zones, tout déplacement est à proscrire absolument. La situation interne reste volatile dans l’ensemble du pays et les risques d’attentats terroristes et de banditisme restent réels.

    En conséquence, la plus grande prudence est de mise pour tous les voyages au Tchad, y compris dans la capitale. Des déplacements éventuels à l’intérieur du pays ne sont possibles que sous réserve des autorisations de circuler de la part des autorités tchadiennes compétentes. Il est également indispensable d’être accompagné d’une escorte armée, disposant d’un ordre de mission. Il est par ailleurs conseillé de se tenir éloigné de toute manifestation ou rassemblement.

    Avant de partir en voyage au  Tchad il faut impérativement s’informer sur la situation sécuritaire. Il faut s’assurer que les autorités tchadiennes sont informées de votre voyage et que vous disposez de tous les permis et documents nécessaires. Une assurance de voyage est indispensable.

     

    Criminalité

    Il existe un danger réel de cambriolages et de vols (de voitures). Des cas d'attaques à main armée, où des expatriés sont visés, sont signalés. Il y a du banditisme sur les grandes routes (éléments armés incontrôlables appelés « coupeurs de routes »), et des car jackings. 

    Il est recommandé :

    -         d'éviter de porter sur soi de grandes quantités d'argent ou des objets de valeur et d'être vigilant à la sortie des restaurants ;

    -          d’éviter de prendre des taxis de manière isolée, y compris en journée. En l’absence d’alternative, les trajets en groupe sont recommandés, en                         particulier la nuit ;

    -         de s’arrêter impérativement aux barrages routiers et de garder un comportement courtois.

    -         d’éviter de prendre des photos des édifices publics (voir rubrique "législation locale" )

    -         de se tenir à l'écart des quartiers populaires. 

    Dans le passé, des employés d'ONG ont été enlevés dans l’est du Tchad en vue d’obtenir des rançons.