Tchad

Tchad

Dernière mise à jour

Une vigilance accrue est recommandée dans le contexte de l’intervention de la coalition internationale contre Daech. La situation au Mali, au Niger, au Nigéria et dans l’extrême Nord du Cameroun concourent à l’instabilité de l’ensemble de la région, Tchad inclus.

La situation aux frontières de la totalité du pays reste tendue. Les voyages vers le Nord du pays et vers toutes les zones frontalières du Tchad sont à éviter.

Dans le reste du pays tous les voyages non-essentiels sont déconseillés.

Les déplacements le soir et la nuit, dans certains quartiers populaires et en dehors de N’Djamena sont déconseillés. Les directives des services de sécurité doivent toujours être bien suivies. Il est conseillé de se tenir à l’écart des manifestations ou rassemblements populaires de quelque nature que ce soit.

Il est fortement conseillé aux voyageurs d'enregistrer leur voyage via https://travellersonline.diplomatie.be afin de pouvoir bénéficier de notre assistance consulaire dans les meilleures conditions.
 

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

La situation aux frontières de la totalité du paysreste tendue. Aussi, dans ces zones, tout déplacement est à proscrire absolument. La situation interne reste volatile dans l’ensemble du pays et les risques d’attentats terroristes et de banditisme restent réels. En conséquence, la plus grande prudence est de mise pour tous les voyages en République du Tchad, y compris dans la capitale. Des déplacements éventuels à l’intérieur du pays ne sont possibles que sous réserve des autorisations de circuler de la part des autorités tchadiennes compétentes. Il est également indispensable d’être accompagné d’une escorte armée, disposant d’un ordre de mission.

Plus spécifiquement, tous les voyages dans les régions suivantes sont à éviter
•    Toutes les régions à moins de 30km des frontières du Tchad, à l’exception de la ville de Ndjamena
•    Le Lac Tchad et ses alentours
•    Les régions de Sila, Wadi Fira, Ennedi et Tibesti
•    La région de Ouaddaï, à l’exception de la ville d'Abéché
•    La région de Borkou sauf la ville de Faya Largeau

Avant de partir en voyage au  Tchad il faut impérativement s’informer sur la situation sécuritaire. Il faut s’assurer que les autorités tchadiennes sont informées de votre voyage et que vous disposez de tous les permis et documents nécessaires.

Une assurance de voyage est indispensable.

Il reste une risque accru d’action terroriste vu aussi la participation de l’armée tchadienne aux opérations contre le groupe terroriste Boko Haram autour du Lac Tchad. Les dernières années (2015) des  attentats terroristes s’étaient déjà produits à Ndjamena. 

Depuis 2019, le Tchad connait une recrudescence d’attaques. Des attentats meurtriers ont eu lieu en mars, avril et août 2019, dans l’ouest du pays. La capitale n’a plus été frappée depuis 2015.

Dans l’Est et le Sud du pays, de nombreux réfugiés et ‘Internally displaced persons' venant des zones de conflit au Soudan et de République centrafricaine vivent dans des camps, ce qui peut ajouter à l'instabilité et à l'insécurité.

Des champs de mines sont présents dans le Nord du Tchad, parfois aussi en dehors des zones identifiées. 

 
Criminalité

Il existe un danger réel de cambriolages et de vols (de voitures). Des cas d'attaques à main armée, où des expatriés soient visés, sont signalés. Il y a du banditisme sur les grandes routes (éléments armés incontrôlables appelés « coupeurs de routes »), et des car jackings. Il est recommandé de ne pas porter bijoux et d'objets de valeurs de manière trop ostentatoire. Mieux vaut se tenir à l'écart des quartiers populaires. 

Dans le passé, des employés d'ONG ont été enlevés dans l’est du Tchad en vue d’obtenir des rançons.