Togo

Togo

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

  • Les informations sur les voyages sont des conseils et ne sont pas contraignantes.
  • Sur la page d'accueil de ce site, vous trouverez la carte COVID, qui explique les pays et régions et les conditions pour s'y rendre ou non, ainsi que les mesures applicables lors du retour en Belgique.
  • Enregistrez votre voyage via TravellersOnline.
  • IMPORTANT : les voyageurs doivent savoir que de nouveaux foyers de COVID à l'étranger peuvent affecter considérablement leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou les frontières fermées.

 

COVID

INFO : le test Covid est obligatoire avant le départ. Voir plus d'informations ci-dessous.

Tous les voyages vers le Togo sont strictement déconseillés. 

Le gouvernement togolais a pris les mesures nécessaires pour limiter la crise et suit la situation de près.

Les voyageurs doivent tenir compte du fait que ces mesures sont susceptibles d’être modifiées sans préavis et que des connexions aériennes peuvent être suspendues pendant leur séjour sur place.

 Pour l’instant, les mesures suivantes sont d’application à l’arrivée et au départ :

  • Tout passager à destination de Lomé, doit présenter, avant l’embarquement, les résultats négatifs d’un test PCR COVID-19 datant de moins de 5 jours. Le document contenant ces résultats doit être téléchargé sur le formulaire disponible ici.
  • À l'arrivée, le passager est soumis à un autre test PCR COVID-19. Il doit à cet effet, remplir le formulaire en ligne  disponible ici et s’acquitter des frais dudit test avant leur départ.
  • Tous les voyageurs doivent installer, à leur arrivée à l’aéroport de Lomé, l’application mobile TOGO SAFE, et la garder active pendant toute la durée de leur séjour ou au moins 30 jours à compter de leur arrivée au Togo.
  • Tout voyageur au départ de Lomé doit se soumettre, dans les 72 heures avant son départ, à un test PCR COVID-19. Un laboratoire dédié au dépistage des passagers au départ de Lomé, est aménagé dans l’enceinte de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema.

L’état d’urgence a été prolongé et le voyageur doit tenir compte des diverses restrictions locales susceptibles à des modifications rapides (bouclages, couvre-feu local, …)

Nous vous conseillons de suivre scrupuleusement les mesures d’hygiène et de santé d’usage dans les régions tropicales et de suivre les instructions locales.

Pour une vision globale actualisée de la situation générale, des mesures et des cas, veuillez consulter régulièrement les sites concernés du gouvernement togolais: 

    Afin de nous permettre d’optimiser notre assistance consulaire, nous vous invitons à signaler votre voyage et votre itinéraire sur notre site dédié: https://travellersonline.diplomatie.be.

     
    Travellers Online

     

    Description

    Sécurité générale

    Sécurité générale

    Il est recommandé à nos ressortissants de faire preuve de vigilance, en restant à l’écoute des media locaux, et de prudence, en restant à l’écart de manifestations ou sit-ins futurs. Par ailleurs, en raison de coupures futures possibles des réseaux internet et téléphonie mobile, il est recommandé d’informer des proches lors de tout déplacement

    Il est toujours conseillé aux compatriotes désirant séjourner au Togo de s'informer de la situation avant leur départ et d'enregistrer leur voyage sur le site Travellers online.

    Au regard de l’activisme de groupes terroristes opérant dans la bande sahélienne, les Belges résidant ou de passage au Togo doivent faire preuve d’une vigilance accrue. Compte tenu de la recrudescence des cas de piraterie maritime dans le Golfe de Guinée, et même si le Togo conduit une politique particulièrement déterminée dans ce domaine, la navigation de plaisance est formellement déconseillée au large des côtes du pays.

    Vu les développements récents dans les pays voisins, la région frontalière au sens large au Nord du Togo est formellement déconseillée aux touristes.

    Criminalité

    La criminalité (vols de véhicules, cambriolages, agression à mains armées) demeure stable à Lomé et en dessous des ratios généralement convenus pour les grandes villes. La prudence reste néanmoins de rigueur (ne pas porter sur soi de manière ostentatoire bijoux et autres objets de valeur, ne pas circuler la nuit à pied ou en moto en particulier à Lomé) et en évitant particulièrement la plage et le front de mer et ce dès le coucher du soleil.

    Il n'est pas rare que des hommes d'affaires soient victimes d'escroqueries montées par de pseudo-hommes d'affaires. La prospection commerciale nécessite la prudence dans la sélection de ses partenaires et l'assurance de disposer des garanties nécessaires concernant leur bonne foi avant d'effectuer une transaction.

    Outre les hommes d’affaires, les personnes (« particuliers ») peuvent aussi être victimes de tentatives d’escroquerie (menaces et chantage par téléphone). Il est conseillé à chaque fois d’avertir l’ ambassade à Abuja, le consulat honoraire à Lomé ou le bureau de l’attaché de défense à Cotonou, et de porter plainte auprès de la police ou de la gendarmerie locale.

    Face à une demande d'argent (dans le cadre d'un partenariat commercial non encore établi, dans un cadre privé en provenance notamment d'un particulier « rencontré » sur Internet ou semblant provenir d'une administration togolaise), il est recommandé de ne jamais y donner suite.

    Une recrudescence des actes de cybercriminalité est constatée avec des modes opératoires divers, les plus répandus sont les courriels (« phishing ») ou les « chats » en ligne (arnaque aux sentiments/situation de détresse alléguée).