Tunisie

Tunisie

Dernière mise à jour

L’état d’urgence a été prorogé sur l’ensemble du territoire tunisien jusqu’au 11 février 2018.

En raison de la menace terroriste, qui peut prendre pour cible les touristes étrangers, la plus grande prudence s’impose. Tout voyage doit être évalué sur base des risques sécuritaires encourus. La probabilité que d’autres événements sécuritaires de nature terroriste se produisent reste très élevée. Les risques liés aux activités des réseaux terroristes djihadistes persistent, notamment en raison du retour en Tunisie d’anciens combattants de Daesh. Il est donc recommandé d’adopter la plus grande vigilance et d’éviter les lieux privés et publics de forte affluence et les grands rassemblements et foules.

A la condition d’observer la prudence recommandée, les voyageurs peuvent se rendre à Tunis, sur l’axe côtier Mahdia - Monastir - Sousse - Hammamet - Nabeul - Tunis - Bizerte - Tabarka, dans l'île de Djerba et dans la zone côtière entre Djerba et Zarzis. Le voyageur choisira judicieusement un lieu de séjour qui a pris les mesures nécessaires pour sécuriser ses clients. Les déplacements nocturnes hors des établissements hôteliers dans des lieux d’affluence sont à éviter, de même que les déplacements de nuit hors de grands axes routiers.  Des mesures  de sécurité renforcées (contrôles, interdictions de circuler, p.ex.) peuvent être mises en place par les autorités. Il est important de s’y conformer strictement.

Les voyages non-organisés sont déconseillés sur le restant du territoire tunisien. Il est instamment recommandé de recourir à des toour-opérateurs et çà des agences de voyage certifiés, qui sont en contact étroit avec les services de sécurité tunisiens.

Les déplacements sont formellement déconseillés dans les zones frontières avec l’Algérie à l’ouest de l’axe Tabarka - Jendouba - Le Kef - Kasserine - Gafsa - Tozeur - Nefta, et dans les zones frontalières avec la Libye  au sud de l’axe Nefta - El Faouar - Ksar Ghilane - Ksar Ouled Soltane - Zarzis.

Afin de nous permettre d’organiser au mieux l’assistance consulaire, nous vous conseillons de vous enregistrer sur https://travellersonline.diplomatie.be.
 
 

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Risque terroriste

Le 18 mars 2015, un attentat eut lieu au musée Bardo à Tunis. Le 26 juin 2015, une attaque terroriste fut perpétrée  dans un hôtel de Sousse. Le 24 novembre 2015, un kamikaze se faisait exploser dans un bus de la garde présidentielle au centre-ville de Tunis. Le 7 mars 2016, Daesh attaquait  la ville de Ben Guèrdane (non loin de la frontière avec la Libye) et fut repoussé. Depuis lors, les autorités tunisiennes ont déjoué nombre de tentatives d’actions terroristes et ont fourni des efforts considérâbles afin d'améliorer la sécurité du territoire.  Les visiteurs doivent savoir que le risque existe que de nouveaux attentats puissent être perpétrés et cela sur tout le territoire tunisien, notamment en raison du retour en Tunisie d’anciens combattants de Daesh.

A condition d’observer la prudence recommandée, les voyageurs peuvent se rendre à Tunis, sur l’axe côtier Mahdia-Monastir-Sousse-Hammamet-Nabeul-Tunis-Bizerte-Tabarka, l’île de Djerba et la zone côtière entre Djerba et Zarzis.

Les voyages non-organisés sont déconseillés sur le restant du territoire tunisien. Il est instamment conseillé de recourir à des tour-opérateurs et des agences de voyages certifiés, qui sont en contact étroit avec les services de sécurité tunisiens.

Les déplacement dans la zone comprise entre la frontière algérienne et l’axe Tabarka - Jendouba - Le Kef - Kasserine - Gafsa - Tozeur - Nefta sont formellement déconseillés. En particulier,  les zones montagneuses à l’ouest de Kasserine sont dangereuses. Des  opérations militaires y sont encore en cours.

De même, les déplacements dans les zones frontalières avec la Libye au sud de la ligne Nefta - El Faouar - Ksar Ghilane - Ksar Ouled Soltane - Zarzis sont formellement déconseillés. La ville de Ben Guèrdane, qui fut le théâtre d’affrontements contre Daesh en mars 2016, se trouve dans cette zone.

 
Sécurité générale

Il est recommandé de suivre l'actualité avant et pendant le séjour.

Le voyageur choisira judicieusement un lieu de séjour qui a pris les mesures nécessaires pour sécuriser ses clients. Il évitera de se rendre de nuit hors des établissements hôteliers dans des lieux d’affluence. Il est conseillé de se tenir à l'écart des lieux privés et publics de forte affluence, ainsi que des foules, des grands rassemblements et des manifestations, qui peuvent être dangereux

Il est déconseillé de se déplacer pendant la nuit et les déplacements dans des endroits isolés ou via des routes isolées doivent être évités. Des mesures  de sécurité renforcées (contrôles, interdictions de circuler, p.ex.) peuvent être mises en place par les autorités. Il est important de s’y conformer strictement. Il est important d’être toujours en possession de cartes routières détaillées. Les risques liés à la circulation routière ne sont pas négligeables.

 
Criminalité

La criminalité ordinaire a augmenté depuis 2011.

La criminalité et le vol avec violence sont devenus plus fréquents. Il faut se méfier des voleurs dans les lieux publics et touristiques très animés (marchés, médinas, hôtels, plages). Il vaut mieux éviter les rues, quartiers et parcs plus isolés et ne certainement pas s’y déplacer seul. Les vols sont communs dans les zones résidentielles et les lieux touristiques. Les femmes voyageant seules sont également la cible de criminalité ou violence. Il est conseillé, lors d'un vol avec violence, d'immédiatement tout remettre, toute résistance étant dangereuse.

Si possible, il est également préférable de ne pas prendre seul les taxis. Des cas d'extorsion avec agressivité sont toujours possible.

Vous devez observer les points suivants : éviter de transporter sur soi de grandes quantités de valeurs (argent, bijoux et autres), garder en permanence un oeil sur les sacs à main et équipements électroniques (GSM…), conserver de préférence les documents tels que le passeport ou la carte d'identité dans le coffre de l'hôtel et se déplacer avec des photocopies. En cas de perte ou de vol, faire immédiatement une déclaration auprès du poste de police le plus proche et en avertir l'Ambassade de Belgique à Tunis. Numéro de Police secours : 197.

 
Conseils utiles

Les voyageurs sont priés avant et pendant leur séjour en Tunisie de s’informer des évolutions en cours et de consulter régulièrement nos conseils aux voyageurs.

Les voyageurs qui rencontreraient des difficultés dans le courant de leur voyage sont invités à contacter leur compagnie aérienne ou leur agence de voyage ou l’Ambassade en cas de problème de sécurité.

Les citoyens belges qui se trouveraient sur le lieu ou à proximité d’incidents graves sont invités à prendre contact le plus rapidement possible avec leurs proches afin de les rassurer. Un message à l’Ambassade de Belgique (tunis@diplobel.fed.be) est également indiquée, de préférence par mail afin de ne pas saturer les lignes téléphoniques.