Uruguay

Carte Uruguay

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages non essentiels à l’étranger depuis la Belgique sont vivement déconseillés.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.
     

Vous trouverez des informations sur les mesures en vigueur pour lutter contre le COVID-19 ici.

***

Les frontières (terrestres, fluviales et aériennes) avec l’Argentine sont fermées (sauf quelques exceptions), de même que celles avec le Brésil (sauf quelques exceptions, notamment pour les frontaliers).

Seuls les Uruguayens et les résidents légaux étrangers sont normalement autorisés à entrer en Uruguay. 

Des exceptions sont prévues notamment pour le regroupement familial et pour raisons professionnelles. L’autorisation exceptionnelle d’entrée dans le pays est à demander ici (vous recevrez un code QR vous autorisant à embarquer).

Plus d’informations ici.

Des vols directs de et vers l’Europe sont disponibles via Air Europa ou Iberia. Veuillez consulter les sites web des compagnies aériennes pour plus d’information.

La compagnie Buquebus propose des bateaux 3 jours par semaine entre Montevideo et Buenos Aires.

Toute personne, qu’elle soit de nationalité uruguayenne ou étrangère, qui entre dans le pays doit :

  • Demander une autorisation d’entrée en Uruguay (« Autorización de Ingreso al Uruguay ») (étrangers non résidents) ;
  • Compléter une déclaration de santé du voyageur (« Declaración de Salud del Viajero ») ;
  • Présenter un résultat négatif d’un test PCR réalisé au maximum 72h avant le début du voyage (exceptions : les enfants de moins de 6 ans et, sous certaines conditions, les personnes ayant eu le COVID-19 récemment) ;
  • Disposer d’une assurance médicale couvrant le COVID-19 valable en Uruguay ;
  • Respecter un isolement obligatoire de 7 jours et, au 7e jour, réaliser un nouveau test PCR (exceptions : sous certaines conditions, les personnes vaccinées et celles ayant eu le COVID-19 récemment) ;
  • Vous trouverez l’information détaillée (exceptions, etc.) ici.

L’information ci-dessus concernant les conditions d’entrée en Uruguay est purement indicative. Nous vous rappelons que seules les autorités uruguayennes sont en mesure de vous fournir une information complète et à jour concernant les conditions d’entrée sur leur territoire.

Vous trouverez une information détaillée (en espagnol) sur le site internet du Ministère de la Santé uruguayen.

Pour toute question concernant votre voyage, nous vous invitons à consulter votre compagnie aérienne, votre agence de voyage et/ou votre compagnie d’assurance.

Nous conseillons également vivement à tous les voyageurs belges présents en Uruguay et qui ne l’auraient pas déjà fait de s’inscrire sur TravellersOnline.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Criminalité

Une augmentation de l'insécurité est perceptible à Montevideo, plus particulièrement dans le centre historique (le port et la vieille ville) et dans les quartiers populaires périphériques de la ville. Les formes les plus répandues de criminalité sont le vol à la tire et les agressions, mais également les attaques à main armée. Les autorités locales ont renforcé les mesures de sécurité et les patrouilles de police dans les zones sensibles. Toutefois, il est recommandé d'y faire preuve d'une vigilance accrue et d'y éviter les déplacements nocturnes.

Dans d’autres quartiers de Montevideo tels que Pocitos et Carrasco et d’autres villes et régions du pays, dont Colonia, Punta del Este et Rocha, les conditions de sécurité sont meilleures, mais ne sont pas non plus exemptes d’actes de criminalité isolés. D'une manière générale, il convient de ne pas porter de bijoux, de ne pas sortir son GSM et autres objets de valeur de manière ostentatoire et de ne pas sortir son argent à la vue de tous Il est prudent de laisser ses documents d'identité et de voyage en sécurité et de n'emporter que des photocopies de ceux-ci. Si l'on se déplace malgré tout avec des documents originaux (argent, billet d'avion, passeport), mieux vaut éviter de mettre le tout dans le même sac. En cas d’agression, il est vivement recommandé de n'opposer aucune résistance.