B-FAST envoie un système d’épuration des eaux et une équipe d'experts au Pakistan

Le Pakistan est frappé depuis cet été par de graves inondations, un tiers du pays étant sous les eaux. Le bilan humain et les dégâts matériels sont très élevés : plus de 1 600 personnes ont perdu la vie et plus de 33 millions ont été touchées.

  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Le 29 août, le gouvernement pakistanais a demandé de l’aide à la communauté internationale pour faire face à cette catastrophe humanitaire. La Belgique, par l'intermédiaire de la Belgian First Aid & Support Team (B-FAST), a fait don au Pakistan de 300 tentes familiales destinées à l'hébergement temporaire des familles.

Aujourd'hui encore, les besoins de la population restent immenses. Tant le gouvernement pakistanais que des organisations internationales, comme l'OMS, ont souligné la gravité de la situation. Les inondations ont entravé l'accès à l'eau potable, essentielle pour la santé de la population, notamment pour prévenir les épidémies. Le 20 septembre, le Pakistan a lancé un nouvel appel à l'aide pour l'assainissement de l'eau dans les zones touchées.

A la mi-octobre, une équipe de reconnaissance de B-FAST est partie au Pakistan pour identifier les endroits où le module de purification d’eau de B-FAST pourrait être déployé et mis en place. Cette équipe a identifié deux endroits dans la province de Sindh, Bhiria et Kot Diji, où B-FAST pourra fournir de l’aide pour faire face au manque d'eau potable. Une équipe française et une équipe danoise se rendront également sur place pour y assainir l'eau. Cette opération est soutenue par l'Union européenne et s'inscrit dans le cadre de la coordination européenne dans les situations de crise.

Le système d'épuration permettra de traiter jusqu'à 120 000 litres d'eau par jour sur les deux sites combinés. Dans le même temps, une station d'épuration existante à Kot Diji sera réparée et décontaminée, offrant à la population locale une solution à long terme à la vague actuelle d'infections et de maladies.

Une équipe d'experts locaux sera impliquée dès la mise en place du système d'épuration et tout au long du processus de traitement de l'eau. Des techniciens locaux seront ainsi formés pour prendre en charge le module de purification d’eau dès le retour de l'équipe B-FAST en Belgique. Ceci permettra une utilisation locale de ce système à long terme. L’installation elle-même sera donnée au Pakistan, de même que tous les produits nécessaires pour purifier l'eau pendant une période d’au moins 12 mois.

L'équipe d'experts de la Protection civile, du SPF Santé publique, du Ministère de la Défense et du SPF Affaires étrangères est partie lundi pour le Pakistan, en présence de la Ministre des Affaires étrangères Hadja Lahbib et de la Ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden.

Le SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement est responsable de la coordination de cette mission B-FAST, un mécanisme qui implique également le cabinet du Premier ministre, ainsi que le SPF Santé publique, la Défense, le SPF Intérieur et le SPF Stratégie & Appui (Bosa) pour le soutien logistique et administratif.

De plus amples informations sur le mécanisme B-FAST sont disponibles à l'adresse suivante : https://b-fast.be/fr

 

  1. Type d'actualité
  1. Pays