La Belgique profondément préoccupée par les menaces et actes d'intimidation répétés contre la CPI

La Belgique est profondément préoccupée par les menaces et actes d'intimidation répétés contre la Cour pénale internationale (CPI).

  1. Dernière mise à jour le

La Belgique est profondément préoccupée par les menaces et actes d'intimidation répétés contre la Cour pénale internationale (CPI).

Le système informatique de la CPI a récemment été piraté.

En outre, la Fédération de Russie a annoncé plus tôt cette semaine qu’elle avait placé le président de la CPI, Piotr Hofmański, sur sa liste de personnes recherchées, sur laquelle figuraient déjà plusieurs responsables de la CPI, dont le procureur Karim Khan, la vice-présidente Luz del Carmen Ibáñez Carranza et trois autres juges.

La ministre des Affaires étrangères Hadja Lahbib : « La Belgique condamne fermement ces attaques qui visent à porter atteinte au bon fonctionnement de la Cour en tant qu’institution judiciaire impartiale. La CPI joue un rôle primordial dans la lutte contre l’impunité. La Cour doit pouvoir agir et exercer ses fonctions de manière indépendante, sans interférence. C’est pourquoi, comme Etat partie au Statut de Rome, nous ne pouvons rester indifférents à de telles attaques. Il appartient aux Etats qui ont construit cette Cour de protéger son indépendance.».

La Belgique réaffirme son engagement indéfectible à défendre les principes et valeurs qui sous-tendent le Statut de Rome et réitère son soutien inconditionnel à la Cour, à ses officiels élus et à son personnel.

Nos porte-paroles

  1. Type d'actualité