Mission économique belge au Japon

Du 5 au 9 décembre, Son Altesse Royale la Princesse Astrid de Belgique, représentant Sa Majesté le Roi, conduira une mission économique au Japon.

  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Du 5 au 9 décembre, Son Altesse Royale la Princesse Astrid de Belgique, représentant Sa Majesté le Roi, conduira une mission économique au Japon. La première destination sera la capitale Tokyo, ensuite la mission poursuivra ses activités à Nagoya, Osaka et Kyoto. Avec 575 participants, il s'agit de la plus grande mission économique belge au Japon et de la deuxième plus importante mission tout court. Le grand nombre de participants ainsi que le programme varié dans plusieurs villes nippones indiquent le grand intérêt de nos entreprises, universités, centres universitaires et de recherche à renforcer et renouveler les possibilités de coopération en matière de relations commerciales entre nos deux pays.

Délégation officielle et participants

La Princesse Astrid sera accompagnée d'une délégation ministérielle composée de la Ministre fédérale des Affaires étrangères, des Affaires européennes, du Commerce extérieur et des Institutions culturelles fédérales, Hadja Lahbib, du Ministre-Président du Gouvernement flamand, Jan Jambon, et du Secrétaire d'Etat de la Région de Bruxelles-Capitale à l'Urbanisme et au Patrimoine, aux Relations européennes et internationales et au Commerce extérieur, Pascal Smet. Le Secrétaire d’État fédéral Mathieu Michel participera également à des activités dans le domaine de la digitalisation.

La délégation officielle sera accompagnée par des représentants de 210 entreprises belges de premier plan, ainsi que des universités et des organisations actives dans les secteurs clés en Belgique, notamment les énergies renouvelables, les sciences de la vie, l'éco-construction durable, la logistique, l'automobile, l'E-gaming et l'industrie alimentaire. Grâce à une série d'événements, de réunions, de rencontres B2B et d'activités de mise en réseau, les participants pourront potentiellement trouver de nouveaux partenaires locaux afin de renouveler et de perpétuer les interactions économiques entre la Belgique et le Japon.

Organisation

Les missions économiques princières sont organisées conjointement par le SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement, l'Agence pour le commerce extérieur et par les trois agences régionales chargées de la promotion des relations commerciales et des investissements (Flanders Investment & Trade/FIT, Brussels Invest & Export /hub.brussels, Agence Wallonne à l'Exportation/Awex).

Des liens économiques historiques et des défis communs pour l'avenir

Les liens économiques étroits entre la Belgique et le Japon remontent à 1866, avec la signature du premier traité bilatéral d'amitié, de commerce et de navigation. Depuis lors, le Japon n'a cessé de s'imposer comme un investisseur majeur en Belgique. Aujourd'hui, 237 entreprises japonaises opèrent en Belgique. Inversement, environ 80 entreprises belges sont établies sur le marché japonais, avec un focus sur la R&D et les technologies innovantes.

La Belgique et le Japon sont des partenaires commerciaux importants. Au sein de l'UE, la Belgique est le troisième importateur du Japon (9,3 milliards d'euros en 2021) et le deuxième en termes d'exportations (7,6 milliards d'euros en 2021), en partie grâce à l'exportations de vaccins contre le Covid-19. Les deux pays sont résolument tournés vers l'avenir et relèvent des défis communs tels que le changement climatique, la transition numérique et la santé publique.

Des secteurs économiques où les partenariats peuvent encore être renforcés

La mission économique met un accent particulier sur les secteurs de pointe de la Belgique qui marqueront l'avenir, tels que les sciences de la vie, les semi-conducteurs et les TIC, l'automobile, les fintech, l'éco-construction, l'accès au marché, les clean tech et les énergies renouvelables. Comme la Belgique au sein de l'UE, le Japon a résolument opté pour la double transition verte et numérique, avec pour objectif la neutralité carbone en 2050.

Ceci constitue une excellente base pour une coopération renouvelée et renforcée entre nos deux pays, avec un accent clair sur les technologies nouvelles et propres.

Outre plusieurs rendez-vous B2B et B2G pour les participants, de nombreux événements avec un accent sectoriel spécifique seront organisés par les agences régionales chargées de promouvoir les relations commerciales et les investissements. Le SPF Affaires étrangères organisera également un événement sur le thème "Business & Human Rights" à l'Université Doshisha (Kyoto) centré sur les attentes des jeunes quant à l'égalité des genres dans le monde des affaires.

Rencontres politiques

Au cours de la mission économique, la Princesse Astrid rencontrera également le Premier ministre Fumio Kishida et le gouverneur de la préfecture d'Aichi, Hideaki Omura. La Ministre Lahbib aura des consultations avec son homologue, le ministre des Affaires étrangères Yoshimasa Hayashi.

Le programme complet et toutes les informations utiles sur la mission économique belge au Japon sont disponibles sur le site Internet suivant: https://www.belgianeconomicmission.be

Suivez la mission économique belge au Japon sur les médias sociaux : #BEmissionJPN

 

  1. Type d'actualité
  1. Pays