La ministre Kitir en visite de travail en Palestine du 9 au 13 mai

La Ministre de la Coopération au développement et de la Politique des grandes villes, Meryame Kitir, effectue une visite de travail en Palestine du 9 au 13 mai. Le but de son voyage est d’attirer l’attention sur la nécessité d’une protection de qualité pour les Palestiniens vivant sous l’occupation et de donner aux jeunes et femmes en Palestine la perspective d’un avenir plus prometteur.

  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Afin de renforcer sa démarche, la ministre Kitir lancera un nouveau programme de coopération bilatérale. « Pour la première fois nous investirons dans la résilience des jeunes et des femmes avec un programme spécifique » a déclaré la ministre Kitir.

Lors d'une visite de plusieurs projets sur le terrain, la ministre Kitir se fera une idée claire des défis quotidiens auxquels sont confrontés les Palestiniens. La Belgique soutient plusieurs projets par le biais de sa propre agence de mise en œuvre Enabel, avec des partenaires internationaux tels que les agences des Nations unies UNRWA, UNICEF et OCHA, ou avec des partenaires locaux. « Les jeunes en Palestine grandissent au milieu d'un conflit permanent. Dans un tel contexte, un soutien fait toute la différence. Avec ce nouveau programme, nous investissons en eux pour leur donner de meilleures chances de construire leur avenir, même dans des circonstances difficiles. »

Afin d’offrir aux jeunes et aux femmes un avenir plus prometteur, la ministre Kitir veut investir dans les secteurs de l'éducation et de l'emploi. Le marché du travail en Palestine est très tendu et ce sont les jeunes et leurs rêves qui en paient trop souvent les frais. La ministre Kitir, par l'intermédiaire de l'agence de développement belge Enabel, met donc en œuvre des projets locaux en matière d'éducation et de formation professionnelle afin que les jeunes Palestiniens et les jeunes femmes puissent mieux s'orienter sur le marché du travail. La ministre Kitir : « Si les jeunes vont de l'avant, la Palestine a la perspective d'un avenir meilleur. Moi-même, je sais combien il est important d’avoir accès à l'éducation et à l'emploi afin de permettre aux jeunes de se prendre en charge au maximum, et aux jeunes femmes de faire leurs propres choix. »

Depuis 2001, la Palestine est un partenaire de la Coopération belge au développement. Ce 12 mai, lors d'une rencontre officielle avec le Premier ministre palestinien Shtayyeh à Ramallah, la ministre Kitir présentera le nouveau programme de coopération.

 

  1. Type d'actualité