Comment les populations indigènes peuvent atténuer le changement climatique ?

Populations indigènes

Si les populations indigènes jouissaient pleinement de leurs droits, ils pourraient jouer un rôle important dans la lutte contre le changement climatique. C’est ce qu’indique un récent rapport de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), partenaire de la Coopération belge au Développement.

Saviez-vous que les forêts brésiliennes qui sont gérées par les peuples indigènessont celles qui ont perdu le moins d’arbres? Dans les forêts qui ne sont pas de leur ressort, la déforestation entraîne jusqu’à 27 fois plus d'émissions de dioxyde de carbone (CO²). Ce seul exemple montre comment les peuples autochtones pourraient freiner le changement climatique.

Les peuples autochtones vivent en harmonie avec leur environnement naturel, ils utilisent leur « capital naturel » de manière durable. Leur connaissance de la nature est aussi une riche source d'inspiration: pour produire de la nourriture durablement, gérer les forêts de manière durable et  protéger les ressources naturelles. Non seulement pour la lutte contre le changement climatique, mais également  au bénéfice de la croissance verte.

Le potentiel est énorme: les populations autochtones représentent 5% de la population mondiale, soit 370 millions de personnes, ils assurent la protection de 22% de la surface de la terre et protègent pratiquement 80% de la biodiversité restante. Malheureusement, on retrouve 15 % du total des pauvres dans le monde parmi cette population indigène.. Même au 21e siècle, ils vivent encore dans une situation d’extrême faiblesse. De plus, le changement climatique - et son lot d’inondations, de sécheresses, ou l’élévation du niveau de la mer ... -  rend le maintien de leur moyens de subsistance encore plus difficile.

Les peuples autochtones ne peuvent se rendre compte de leurs potentiels puissants ’agents du changement’ si certaines conditions ne sont pas remplies, déclare l'OIT. Ils doivent avoir accès à un travail décent et pouvoir participer effectivement à la prise de décision, leurs droits doivent être protégés, et la politique devrait prêter attention à leur vulnérabilité et les reconnaître comme des partenaires à part entière, des entrepreneurs et des innovateurs. Ceci est capital si nous voulons atteindre les Objectifs de Développement durable (ODD) et faire de l'Accord de Paris sur le climat un succès, selon l'OIT.

Source : OIT
Photo : Shutterstock