Didier Reynders condamne l’accélération de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders condamne, tout comme l’Union Européenne, l’annonce par les autorités israéliennes, la semaine dernière, de la construction de milliers de logements supplémentaires dans les colonies.

Ces nouvelles annonces s’inscrivent dans un contexte qui a vu les autorités israéliennes multiplier, ces derniers mois, les mesures visant à accélérer la colonisation des territoires occupés, comme l’adoption d’une loi permettant de régulariser des colonies illégales au regard même du droit israélien ou la création d’une toute nouvelle colonie en Cisjordanie.

La Belgique souligne que la politique de colonisation mise en œuvre par Israël dans les territoires occupés, en ce compris Jérusalem-Est, constitue, comme l’a rappelé la résolution n°2334 du Conseil de sécurité, une violation flagrante du droit international. Ces nouvelles annonces risquent également de compromettre très sérieusement une reprise de bonne foi de pourparlers de paix entre les deux parties en vue de la réalisation de la solution des deux États et de l’instauration d’une paix globale, juste et durable.

La Belgique, tout comme l’UE, ne reconnaîtra aucun changement aux frontières de 1967, excepté ceux qui seraient éventuellement agréés par les deux parties.