Didier Reynders condamne l’adoption par le Parlement israélien de la « loi de régularisation »

Comme la Haute Représentante de l'Union européenne Federica Mogherini, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders condamne la récente adoption par le Parlement israélien d’une loi visant à légaliser des milliers de logements construits sur des terrains privés palestiniens en Cisjordanie.
 
Cette loi constitue un nouveau pas dans la politique de colonisation puisqu’elle ouvre la voie à la « légalisation » future de nombreuses colonies et avant-postes considérés comme illégaux aux yeux de la loi israélienne.
 
Comme l’a clairement rappelé la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations Unies du 23 décembre 2016, la colonisation est illégale au regard du droit international. Elle constitue en outre un obstacle à la paix et risque de gravement compromettre la possibilité d’une solution à deux États, qui demeure l’unique solution au conflit israélo-palestinien.
 
La Belgique appelle les dirigeants israéliens à ne pas mettre en œuvre cette loi et à s’abstenir de toute mesure de nature à miner davantage la confiance entre les parties et à éloigner la perspective d’une solution pacifique au conflit.