Didier Reynders et Alexander De Croo condamnent les destructions d’écoles dans les territoires palestiniens

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo condamnent la  destruction par les autorités israéliennes d’une école dans la zone C des territoires palestiniens occupés, à Jubbet Al Dib, près de Bethléem, financée par différents bailleurs internationaux, dont la Belgique. Cette destruction fait suite à  la confiscation, le 9 août, de panneaux solaires dans la zone C des territoires palestiniens occupés, plus précisément dans le village d’Abou Nwar. Ces panneaux solaires, financés par la Coopération belge alimentaient les locaux et le jardin d’enfants d’une autre école.
 
Ces nouvelles démolitions et confiscations  visant des infrastructures essentielles sont inacceptables : les projets de la Belgique visent à répondre aux besoins humanitaires et sont menés dans le respect le plus strict du droit international humanitaire. En portant atteinte à de tels projets humanitaires, Israël contrevient à ses obligations internationales en tant que puissance occupante, et plus particulièrement à la IVe Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre. A cela s'ajoute le fait que ces nouveaux incidents ont pour conséquence directe de dénier l'accès à l'éducation à des enfants, à la veille de la rentrée scolaire.  
 
La Belgique a mené de nombreuses démarches afin d’éviter ces confiscations et démolitions, et le message sur l’illégalité de ces actes a été clairement rappelé aux autorités israéliennes. Des explications seront demandées au gouvernement israélien et des compensations seront également demandées. La Belgique n’est pas le seul donateur international visé par ce type de destruction. Elle continuera de s’associer à ses partenaires, comme elle l’a fait dans le passé, pour demander aux autorités israéliennes de mettre fin à ces démolitions.