Didier Reynders exprime son soutien à la stabilité et à l’unité de la République du Liban

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a suivi de près les derniers développements au Liban. Il tient à exprimer son soutien à l’unité, la stabilité, la souveraineté et à la sécurité de la République du Liban.

Comme la Haute Représentante de l’UE Federica Mogherini et son collègue Gebran Bassil, Ministre des Affaires étrangères du Liban de passage à Bruxelles, Didier Reynders souhaite voir cesser les interférences extérieures, quelles qu’en soient l’origine, et préserver le pays des tensions régionales. Le gouvernement libanais doit pouvoir se focaliser sur la relance économique et l’amélioration de la sécurité de ses concitoyens, sans oublier le sort des nombreux réfugiés que le pays accueille de manière admirable.

Il est en effet crucial d’éviter une déstabilisation de ce pays qui symbolise la diversité religieuse au Proche Orient et qu’une amitié ancienne ainsi que des valeurs partagées de tolérance lient intimement à la Belgique et à l’Europe.

Le Premier Ministre Saad Hariri a été l’architecte de l’équilibre politique retrouvé fin 2016 avec la formation d’un gouvernement ‘inclusif’, qui a effectué un travail important pour remettre les structures de l’Etat en marche et organiser des élections générales au printemps 2018.

Didier Reynders formule le vœu que Saad Hariri puisse rejoindre son pays avec sa famille au plus vite afin que sa situation soit clarifiée, dans l’intérêt des Libanais et de la région.